Plus réel que le réel, le symbolisme ?

REVUE DU M.A.U.S.S.

Pour le sens commun, est symbolique ce qui se substitue à la réalité, et qui se révèle être moins qu'elle. Mais pour les sciences sociales, le symbole est plus réel que la réalité même : depuis un siècle, la nature symbolique de la réalité sociale est largement reconnue. Central aussi bien dans la psychanalyse lacanienne que dans l'anthropologie structurale de Claude Lévi-Strauss, ce thème inspire nombre de débats actuels sur la " perte des repères symboliques " que représenteraient la procréation médicalement assistée, le clonage des êtres humains, la " réalité virtuelle " ou le mariage des homosexuels. Pour aider à comprendre les enjeux de ces débats, les auteurs de ce numéro de la Revue du MAUSS s'interrogent sur les diverses acceptions de la notion de symbolisme. Ils rappellent que le véritable inventeur de son usage moderne fut Marcel Mauss, qui y a fait converger les notions de sacré, de religion ou de représentations collectives. Et ils montrent comment ce concept, venu de la religion puis de la philosophie jusqu'à la sociologie, a ensuite largement déserté cette discipline pour les rives de l'ethnologie puis de la psychanalyse et de la littérature d' " avant-garde ". Au point que le symbolisme, livré au jargon, écartelé entre les chapelles, est devenu peu à peu inintelligible, et voué à tous les obscurantismes. Pourtant, en effet, les hommes ne font société et ne deviennent sujets que liés par des symboles : la tradition intellectuelle française a raison. C'est à sa redécouverte nécessaire qu'invite cet ouvrage.

Version papier : 29,73 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue du M.A.U.S.S. n°12
Coédition : La Découverte/M.A.U.S.S.
Parution : novembre 1998
ISBN : 9782707129147
Nb de pages : 324
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

REVUE DU M.A.U.S.S.

Fondée en 1981, et dirigée par Alain Caillé, la Revue du M.A.U.S.S. (Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales) s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à ce qui se produit à l’intersection des sciences sociales, du politique et de l’histoire. Elle s’est imposée comme l’un des lieux importants du débat public en France.

Table des matières

Présentation - La question du symbolisme et ses enjeux - a) De M. Mauss au structuralisme - Symbolisme ou symbolique ? Marcel Mauss et l'invention du symbolique - Fondement symbolique et fondement sacrificiel des sociétés humaines - Mauss, Lévi-Strauss, le symbolique et l'homme total - Les sciences sociales et la place du symbolique - b) Du structuralisme à M. Mauss, Retour - L'épingle du jeu - Don et symbolisme - Symbolisme, don et politique - Le symbolisme en actes et en affects - Des affects comme symboles - Alchimie symbolique postmoderne - La table sens dessus dessous. De l'hospitalité agonistique - Dons jouant. Agôn et séduction - Les princesses du pont de l'Alma - Le nom de la mère - les structures élémentaires de la réciprocité - Quelques aperçus sur la logique dynamique du contradictoire - Pour en finir avec le hau - L'homme qui prend, l'homme qui donne - Homo donator versus homo œconomicus - Dons et intérêts - Le polatch, entre intérêt, libéralité et prodigalité - le don est-il l'autre paradigme ? - Le don sans morale. Réponse à Jacques Dewitte - Au fil des débats - Vers un nouvel indicateur de la précarité - Une critique de la théorie de la justice de J. Rawls - Origine sociale, mass media et réussite scolaire - Wilhem Dilthey et épistémologie des sciences sociales - De l'émerveillement. Autour de l'œuvre de Henri Raynal - La poésie du monde, l'être et la joie - L'île sans océan. Trois méditations sur la générosité - coexistence du Trop et du Pas assez - Admirer - Bibliothèque.