Peut-on aimer le football ? -  REVUE MOUVEMENTS

Peut-on aimer le football ?

REVUE MOUVEMENTS

À la veille de la Coupe du monde de football au Brésil, ce numéro de Mouvements se demande comment l’on peut être de gauche et aimer le football, ce sport capitaliste, raciste, misogyne, homophobe et mafieux… Ce numéro se penche aussi sur les conséquences sociales de l’organisation de mega events ou la construction de nouveaux stades qui visent à changer le public, à contrôler ses pratiques et à aménager des villes. Le foot reste néanmoins un « jeu social » planétaire, animé par des amateurs souvent issus des classes populaires, des minorités racialisées, dans lequel les femmes tentent de se faire une place, et qui produit du plaisir ...

Version papier : 15 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Mouvements (DEC.) n°78
Parution : mai 2014
ISBN : 9782707181947
Nb de pages : 176
Dimensions : 160 * 240 mm

REVUE MOUVEMENTS

Depuis novembre 1998, la revue Mouvementsalimente le débat social culturel et politique dans une perspective résolument ancrée à gauche. Elle est animée par une équipe pluraliste, tant par les profils socioprofessionnels que politiques.

Repenser la gauche

Mouvements scrute avec attention les transformations qui agitent notre société. Des questions aussi diverses que la flexibilité du travail, l’école, les transformations à l’Est, l’expertise, la famille, l'alternative au social-libéralisme, le Hip-Hop, l'humanitaire ont fait l’objet de dossier fouillés et originaux.

Mouvements travaille à sa façon à une refondation de la pensée de la gauche. Cela implique de promouvoir une démarche résolument réformatrice accrochée à un horizon radical de transformation sociale. Une démarche qui associe en permanence la résistance et le projet, la protestation et l'alternative, l'audace et le réalisme transformateur.

Des rubriques diversifiées

Outre un dossier thématique, on trouve dans chaque numéro des rubriques diversifiées permettant d'aborder les grands thèmes de la période aussi bien sur le plan politique que culturel ou de société dont un grand entretien avec un chercheur important, mais aussi un « journal européen » offrant un aperçu des débats en cours dans tel ou tel pays du continent.

Enfin, dans chaque numéro, l'actualité des livres est largement traitée.

Extraits presse

Alors que la Coupe du monde bat son plein, la revue Mouvements propose une approche critique de ce sport planétaire, qui montre que le champ du foot est profondément traversé par des pratiques racistes et sexistes, mais aussi par l'homophobie et la lesbophobie, discriminations largement renforcées par les médias. Pire, la logique marchande devient le plus souvent son seul principe de fonctionnement: "Toute l'économie du football professionnel relève d'un capitalisme débridé, spéculatif et financiarisé, faisant primer les intérêts privés sur l'intérêt public (et du public lui-même)." Ces dérives, ajoute le dossier, rendent plus difficile l'amour de cette pratique collective qui pourrait constituer un "puissant révélateur des transformations sociales, urbaines et politiques". Pour à la fois être de gauche et aimer le foot, les contributeurs de ce numéro réclament un usage progressiste du football, qui mettrait en avant ses facettes les plus nobles, celles d'une création collective source de liens sociaux.

20/06/2014 - Jean-Jacques Cadet - L'Humanité

 

Table des matières

 

Éditorial : Peut-on être de gauche et aimer le football ?
I / Les territoires du foot marchand

Les territoires réinventés du football mondialisé, par Ludovic Lestrelin
Villes marchandes et villes rebelles. Préparation aux méga-événements et reconfiguration des formes d’exercice du pouvoir au Brésil, par Juliette Rousseau
Le progrès dans l’ordre. À propos des stades de la Coupe du monde de football, par Jean-Charles Basson
Quand le foot-business fait son grand projet inutile et imposé : le cas d’OL-Land, par Barnabé Binctin
« Le côté noir des affaires » : délinquance financière, mondialisation et football. Entretien avec Noël Pons, propos recueillis par Noé Le Blanc
II / Hors-jeu institutionnels : dominations et résistances
La fabrique des footballeurs : la fabrique de « mauvais garçons » ?, par Julien Bertrand
Pas vus, pas pris : la médicalisation de la performance dans le football. Entretien avec Jean-Pierre de Mondenard, propos recueillis par Noé le Blanc
Le foot français, les noirs et les arabes, par Patrick Simon
Le football féminin face aux institutions : maltraitance et conquêtes sociales, par Annie Fortems
Visibilité et désamorçage des antagonismes sociaux dans des équipes féminines de football, par Camille Martin
Est-ce la fin du mouvement ultra en France ?, par Bérangère Ginhoux
Supporters ou révolutionnaires ? Les ultras du Caire. Entretien avec Céline Lebrun, propos recueillis par Amin Allal
Première mi-temps : discriminations. Table ronde avec Cécile Chartrain, Nicolas Kssis-Martov, Marwan Mohammed, Veronica Noseda, propos recueillis par Catherine Achin, Armelle Andro et Renaud Epstein
III / Le goût du football
Être (bien) payé pour parler foot, par Xavier de La Porte
Seconde mi-temps : subvertir et aimer le football. Table ronde avec Cécile Chartrain, Nicolas Kssis-Martov, Marwan Mohammed, Veronica Noseda, propos recueillis par Catherine Achin, Armelle Andro et Renaud Epstein
« Mon plus beau match de football… », par La p’tite Blan, Nicolas Kssis-Martov, Philippe Marlière, Fabrice Montebello, Stéphane Le Lay, Michel Bozon, Armelle Andro, Noé Le Blanc, Graphijane, Aurélie, Mathieu Rault
Thème
Brésil, Turquie : leçons de juin, par Thomas Coutrot.