Penser les médias

Michèle MATTELART, Armand MATTELART

Pourquoi les intellectuels ont-ils si longtemps boudé les médias ? Pourquoi cette soudaine réconciliation ? Pourquoi ont-ils été si lents à comprendre que le ressort intime de la télévision est le plaisir qu'elle procure au spectateur ? Pourquoi les analyses sur la production culturelle ont-elles si souvent fait l'impasse sur l'enjeu industriel et commercial ? Pourquoi la référence à la biologie a-t-elle aujourd'hui tant de succès dans les discours sur les technologies de communication d'information ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles tente de répondre cet ouvrage. Les auteurs y montrent comment, à travers l'état de sa réflexion sur les médias, la société française s'est pensée et s'est parlée. Cette problématique est loin de demeurer spéculative : les zones d'ombre constatées dans les savoirs sur les médias n'expliquent-elles pas aussi en partie les stratégies de modernisation du système télévisuel, et les difficultés qu'éprouve le citoyen à percevoir les enjeux des mutations de son environnement technologique ? Les auteurs dégagent les nouvelles approches théoriques et pratiques qui acceptent de penser cet impensé. Loin des nouveaux sentiers battus du consensus médiatique, ces approches renouvellent le regard critique sur les politiques qui redessinent le paysage national et international de l'audiovisuel.

Version papier : 25 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Sociologie
Parution : septembre 1986
ISBN : 9782707116192
Nb de pages : 264
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782707155313
Format : PDF

Michèle MATTELART

Michèle Mattelart, essayiste et chercheuse a publié de nombreux ouvrages consacrés aux médias, à la culture et à la communication.

Armand MATTELART

Armand MATTELART

Expulsé du Chili, après y avoir séjourné onze ans, lors du coup d’État du 11 septembre 1973, Armand Mattelart intègre alors l’université française. Il est aujourd’hui professeur émérite de sciences de l’information et de la communication à l’université Paris-VIII. Il a notamment publié, aux éditions La Découverte L’Invention de la communication (1994 ; Poche, 2011), Histoire de l’utopie planétaire (1999 ; Poche 2009) et La Globalisation de la surveillance. Aux origines de l'ordre sécuritaire (2007 ; Poche, 2008).

Extraits presse

"Armand et Michèle Mattelart, qui figurent parmi les rares essayistes à avoir proposé une approche de l'univers médiatique, s'intéressent notamment aux stratégies politiques et économiques des nouvelles industries culturelles...Stimulant et dérangeant."

LIRE

PRESSE

 

Table des matières

Avant-propos - I. Au carrefour des discours savants - 1. De la difficulté à penser la communication - L'import/export - Les limites du national - Les limites de la centralité - Une conception de la classe moyenne - L'oubli de l'économie - La quête de la transdisciplinarité - Un projet français - Vers la cybernétique - 3; la tentation métaphorique - De la difficulté d'extrapoler les modèles - Du progrès à la communication - Une science en mal d'épistémologie - II. De nouveaux paradigmes - 4. La théorie de l'information - La linéarité - La réhabilitation du bruit - 5. La post-linéarité - La mécanique et le fluide - Un nouveau contexte - Les dévoiements du paradigme fluide - 6. Le pouvoir négocié - Des usages de l'ambiguïté - Les avatars du structuralisme - L'apport gramscien - L'acteur et le système - Le retour du sujet - La réabilitation du sujet - Les traces d'une mémoire - Les procédures de consommation - Le fonctionnalisme du pire - De la masse à la différence - Passif/actif - La liberté du sujet - III. La redéfinition d'un rapport: intellectuels/culture médiatique - 9. Le plaisir comme révélation - Un frisson épistémologique - Les traces d'un héritage - 10. Culture négative/culture affirmatve - L'idée de bonheur - Sur la spontanéité - Le culte du didactisme - Le temps subjectif - 11. Le lourd et le léger - L'ordre théorique de la réglementation - La société civile contre l'État? - La planète centrale: le divertissement - La tentation du désengagement - IV. Le déclin des macro-sujets? - 12. Le macro-sujet État - Une tradition bien française - Le conçu et le vécu - Le proche contre le lointain - Les micro-sujets locaux - Crise de légitimité - 13. La logique de l'acteur industriel - Après les alliances sociales, les synergies industrielles - Un nouveau mode de production? - La nouvelle légitimité de la rationalité publicitaire- De la mémoire populaire à la culture de masse - 14. La cosmo-biologie de l\"Homo deregulatus\" - Un nouveau théâtre darwinien - L'effet jeunes - L'histoire néo-libérale - Libre flux et autorégulation - La sécurité contre la liberté du marché - V. Les rescapés de la dialectique? - 15. La crise des paradigmes - Ici et ailleurs - La modernisation - La dépendance - 16. Les retrouvailles avec le populaire - Une expérience à la fois classique et moderne - De nouveaux sujets historiques - VI. Conclusion