Pensée et politique dans le monde arabe
Contextes historiques et problématiques, XIXe-XXIe siècle

Georges CORM

Cet ouvrage expose les multiples facettes de la pensée politique arabe depuis le XIXe siècle, attestant la vitalité de cette pensée et des grandes controverses qui l’ont traversée. Il montre que ses acteurs, loin d’être figés dans le carcan théologico-politique décrit par certains récits canoniques sur les Arabes et l’islam, ont souvent exprimé une pensée critique forte, sur les plans religieux et philosophique, anthropologique et politique.
Inscrivant l’œuvre de ces penseurs dans le maelström des bouleversements géopolitiques et socioéconomiques ayant marqué le monde arabe depuis deux siècles, Georges Corm explique comment les puissances externes ont contribué à marginaliser la pensée critique arabe. Cela a facilité l’installation hégémonique de la pensée islamiste, instrumentalisée par certains régimes arabes comme par leurs protecteurs occidentaux. En retraçant finement les avatars successifs du nationalisme arabe moderniste, confronté à partir des années 1950 au double défi de la création de l’État d’Israël et de la manne pétrolière, Georges Corm donne les clés pour comprendre les révoltes libertaires arabes de 2011, ainsi que les contrerévolutions et interventions externes qui les ont suivies.
Un guide précieux pour se familiariser avec la complexité de la pensée arabe.

Version papier : 12,50 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Georges CORM
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°457
Parution : novembre 2016
ISBN : 9782707192332
Nb de pages : 352
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782707193797
Format : EPUB

Georges CORM

Georges CORM

Georges Corm,économiste et historien, est consultant auprès de divers organismes internationaux et professeur d’université. Il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés aux problèmes du développement et du monde arabe, dont, à La Découverte : Le Proche-Orient éclaté (1983 ; Gallimard Folio/histoire, 2005, 2007, 2012), L’Europe et l’Orient (1989 ; La Découverte/Poche, 2004), Orient-Occident, la fracture imaginaire (2002 ; La Découverte/Poche, 2004), Le Liban contemporain (2003 ; La Découverte/Poche, 2005), La Question religieuse au XXIe siècle (2006 ; La Découverte/Poche, 2007), L’Europe et le mythe de l’Occident (2009 ; La Découverte/Poche, 2012), Le Nouveau Gouvernement du monde (2010), Pour une lecture profane des confiits (2012), Pensée et politique dans le monde arabe (2015).

Extraits presse

Ce nouvel ouvrage de l’économiste et historien Georges Corm impressionne par son érudition. L’auteur y expose les nombreuses facettes de la pensée politiques arabe depuis le XIXe siècle et la Nahda, mouvement de renaissance arabe, politique, culturel et religieux, caractérisé par un désir de modernité. Georges Corm va à l’encontre des clichés qui associent culture arabe et civilisation islamique, clichés prégnants en Occident. (…) Ce vaste panorama est passionnant et démontre de manière stimulante la richesse exceptionnelle de la culture arabe.

10/04/2015 - Chloé Maurel - L'Humanité

 

Cet ouvrage, publié aux éditions La Découverte, naît à l’heure des préjugés et des catégorisations schématiques produites tant par l’Occident que l’Orient sur la pensée arabe, confondue avec les principes d’une civilisation islamique qui tente de s’imposer dans la définition d’une identité pour ces peuples en quête de repères. Pour pallier à la méconnaissance des riches facettes de la culture de cette aire géographique, Georges Corm, économiste et historien libanais, professeur d’université et consultant auprès de divers organismes internationaux, s’engage par son analyse à rendre compte de l’abondante diversité de la pensée arabe à travers la présentation détaillée de très nombreux penseurs qui ont marqué l’histoire littéraire et philosophique. L’auteur rend particulièrement compte de cette pensée dans les rapports qu’elle a établis avec trois grandes questions qui s’imposent à elle à partir du XIXe siècle : le retard historique du monde arabe, son sous-développement et son incapacité à construire une nation moderne, souveraine, respectée. En partant des premiers penseurs du monde arabe, et en rendant leur juste influence aux poètes préislamiques dans la constitution d’une culture arabe jusqu’à aujourd’hui, l’auteur revient sur l’histoire d’une culture et d’une pensée que les aléas des bouleversements historiques et géopolitiques a fragmentée, divisée, plongée dans le gouffre de profondes inégalités qui ont brouillé les codes de son identité.

27/04/2015 - Mathilde Rouxel - Les clés du Moyen Orient

 

~~Depuis le XIXe siècle, explique l'auteur, des penseurs arabes confrontés au miroir de la culture européenne, qu'ils maîtrisent souvent, aspirent à la modernité pour leur civilisation. Toutefois, une formidable spirale d'échec a anéanti leurs efforts en ce sens, souvent héroïques. Economiste et historien libanais, l'auteur rend la richesse de la pensée arabe sensible en passant en revue nombre des phénomènes et des esprits qui l'ont construite. Il le fait avec distance par rapport à sa propre civilisation et sait, pour se faire entendre, tenir compte des grands préjugés culturels qui règnent dans la nôtre.

01/06/2015 - Pour la science

 

Avec pédagogie et parfois militantisme, l’économiste et historien libanais Georges Corm dresse un panorama des différents courants de pensée qui ont traversé l’aire arabo-musulmane jusqu’à nos jours : nationalisme, réformisme, marxisme… Travaux d’intellectuels et débats idéologiques, replacés dans leur contexte socio-historico-politique, témoignent pour l’essentiel d’une « pensée arabe » riche et complexe, construite principalement autour de trois questions : le retard historique, le sous-développement et l’incapacité à bâtir une nation moderne. Corm relève que l’un des principaux points de discorde, « la question religieuse et ses rapports avec l’identité nationale », a favorisé « l’appréhension dominante du monde arabe par les appareils académiques et médiatiques de l’Europe et des Etats-Unis (…) à travers la thèse d’une quasi-invariance de l’esprit arabe, prétendument dominé par le religieux islamique ». Il aurait été enrichissant que les pratiques ou stratégies des acteurs politiques soient, pour la période la plus contemporaine, davantage articulées avec les idéologies dont ils se réclament.

01/08/2015 - Nicolas Appetit - Le Monde diplomatique

 

George Corm va à l’encontre des clichés qui associent culture arabe et civilisation islamique, clichés prégnants en Occident, d’Ernest Renan à nos jours. Il veut montrer l’inanité de l’approche de la pensée arabe à travers le seul prisme religieux [et] redonne vie, à grand renfort d’exemples concrets et de portraits vivants, à nombre d’intellectuels arabes.

01/10/2015 - Chloé Maurel - Vingtième siècle

 

~~En retraçant l'histoire intellectuelle récente des sociétes arabes, Georges Corm nous rappelle la grande vitalité d'une pensée critique peu connue, sinon tout bonnement ignorée de ce côté-ci de la Mediterrannée. En somme, un regard interne et érudit sur un monde arabe vivant.

22/01/2016 - Léo Fabiux - Sciences Humaines

 

Table des matières

Avant-propos
Introduction. Existe-t-il une pensée arabe ?

Une richesse culturelle et une complexité peu visibles
Une nouvelle « fascination de l’islam »
Un voyage dans la pensée arabe contemporaine
1. Diversité et dynamisme de la culture arabe
Distinguer civilisation islamique et culture arabe
Le mode poétique et musical dans la culture arabe
La rhétorique et la prose
La philosophie arabe
La renaissance de la pensée et de la langue arabes au XIXe siècle
2. La problématique complexe de l’identité religieuse et de l’identité nationale
La nécessaire distinction entre pensée arabe et pensée islamique
L’obstacle de la fascination du passé
Les essais de construction d’une altérité islamique irréductible
La nécessaire mise en contexte de l’évolution de la pensée
Les sources ignorées de l’autoritarisme dans le monde arabe
3. Quelle épistémologie et quel modèle de saisie de la pensée arabe ?
L’altérité de l’esprit arabe : orientalisme et contre-orientalismes
Le piège de la problématique de l’authenticité et de la modernité
Un islam « insécable » ?
Les conditions de la production intellectuelle et culturelle dans le monde arabe depuis la fin du XXe siècle
Du panorama pionnier de la pensée arabe par Albert Hourani en 1962…
…aux synthèses plus récentes
La mésinterprétation du rôle des penseurs arabes chrétiens
4. Les contextes politiques changeants des sociétés arabes
Le démembrement de l’Empire ottoman et les trois malheurs du monde arabe
Le pétrole facteur de bouleversements majeurs dans le monde arabe
L’impact de la révolution « religieuse » iranienne
Le développement de l’économie rentière
Les conséquences de la fragmentation des sociétés arabes face au défi de l’Europe
5. Les sources des discordes politiques et intellectuelles
La création de l’État d’Israël et son impact sur la pensée arabe
Problématique de la désunion entre Arabes
Les six facteurs historiques contemporains des discordes arabes
Une énigme historique : l’abandon du pouvoir par les Arabes au IXe siècle
6. Les facteurs de déclenchement de la renaissance de la pensée
Identités et retard historique ?
Le problème de l’identité et ses complexités
Les premières générations d’intellectuels et leur rapport à l’Europe
La pensée arabe face à la poussée coloniale : l’échec du patriotisme ottoman
Les premiers pas du nationalisme arabe moderne
La conscience du retard historique et du sous-développement
7. L’épanouissement de la renaissance arabe, 1850-1950 : le désir de modernité
Le rôle déterminant des azharistes dans l’islam des Lumières
Taha Hussein, une personnalité exceptionnelle
L’apparition du riche mouvement féministe arabe
Quelques autres grandes figures de la renaissance arabe
Questionnements par rapport au modèle de développement européen
Arabes et Russes : même contradictions de la pensée
Y a-t-il une pensée réformiste arabe chiite ?
8. Théories et partis politiques du nationalisme arabe (1940-1980)
Retour sur la faiblesse militaire arabe et son impact
L’épanouissement du nationalisme arabe laïc et anti-impérialiste (1919-1967)
La génération des penseurs nationalistes arabes de l’après-Seconde Guerre mondiale
Les facteurs de radicalisation de la pensée nationaliste
Les principaux penseurs nationalistes
Les principaux courants politiques se réclamant du nationalisme arabe
La doctrine nationaliste arabe du parti Baath - Le nationalisme arabe sur le mode nassérien - Le Mouvement des nationalistes arabes
9. Les autres formes du nationalisme dans le monde arabe
Un mouvement nationaliste spécifique : le Parti populaire syrien
Les nationalismes maghrébins
Les autres formes de nationalismes identitaires dans le monde arabe
La langue arabe réservoir de la culture collective
Deux lieux privilégié de la pensée nationale arabe
Le Centre d’études de l’unité arabe - L’Institut des études palestiniennes, lieu de conservation de la mémoire
10. La pensée arabe face aux échecs politiques et militaires successifs depuis 1961
La complexité croissante du paysage politique arabe
La pensée réflexive sur l’échec arabe
Yacine El-Hafez et la pensée radicale révolutionnaire de type laïc
Le combat de Sadik Jalal Al-Azm et d’Adonis contre l’obscurantisme religieux
L’œuvre originale et éclairante d’Abdallah Laroui
La pensée nationale au prisme de la réflexion critique marxiste
L’humanisme internationaliste marxiste de Samir Amin - Le travail de déconstruction critique de Mehdi Amel - Les œuvres importantes de Tayyeb Tizini et d’Elias Morcos
11. Les nationalismes islamiques comme pensée antinationaliste arabe
Retour sur le contexte d’émergence de la pensée islamisante « antinationale »
Petit bréviaire de la pensée des mouvances islamiques modernes : wahhabisme et Frères musulmans
Le triomphe du slogan « L’islam est la solution » dans les années 1980
L’aggravation de la lutte pour le pouvoir dans les sociétés arabes
Le rôle des influences étrangères sur les élites
Les effets délétères de l’enfermement de la pensée dans le dilemme entre islam et arabité
12. Les grandes controverses suscitées par le nationalisme islamique
Le patrimoine islamique : controverse sur un univers fermé ou ouvert
Les trois modes de fonctionnement de l’esprit arabe selon Al-Jabri - La déconstruction du travail d’Al-Jabri chez Tarabichi - Le statut comparé de la philosophie dans l’islam et le christianisme - L’impact de l’islamologie européenne et de la pensée de Renan sur Al-Jabri - L’opposition artificielle entre islam gnostique d’Orient et islam « rationaliste » d’Occident
La querelle entre partisans et adversaires de la laïcité : un maccartisme religieux ?
Les tribulations de Nasr Hamed Abou Zeid
Les assassinats de Mahmoud Taha et de Farag Foda
Le débat entre Al-Azmeh et Al-Messiri
La laïcité source de tous les maux du monde moderne chez Al-Messiri - La laïcisation du monde arabe « sous un autre angle » chez Al-Azmeh
13. Les essais intellectuels de conciliation idéologique
La nouvelle pensée « libérale » arabe
La continuation silencieuse de la critique de la « raison islamique » formelle
De nombreux autres penseurs critiques contemporains, trop souvent occultés
La réflexion sur les graves tensions à l’intérieur de la pensée arabe
La critique de l’esprit de conciliation par Mohammed Jaber Al-Ansari - Mohammed Daher : de la nécessité de revenir à l’expérience moderniste laïque de Mohammed Ali et de Nasser
La wassatiyya : un essai de contrer la pensée islamique radicale et fanatique
La pensée se réclamant du christianisme arabe
14. Un aperçu de la pensée arabe contemporaine dans les sciences humaines et sociales
La pensée philosophique et anthropologique
Abdel Rahman Badaoui, un « passeur » à l’œuvre considérable - La pensée novatrice de Nassif Nassar - Une riche diversité de penseurs contemporains
La pensée arabe en sociologie et en histoire
Les faiblesses de la pensée arabe en économie et en technologie…
…mais des économistes arabes à l’œuvre importante
Le diagnostic prémonitoire de Youssef Sayegh sur l’échec du développement arabe - De nombreuses autres contributions économiques utiles - Antoine Zahlan et l’analyse des causes de l’impotence technologique des Arabes
Conclusion
Postface à l'édition de 2016. Combler un grave trou de mémoire
Bibliographie
Index.


Droits étrangers

POLITICS AND THOUGHT IN THE ARAB WORLD
Historical Contexts and Issues, 19th-20th Centuries

This work presents the many different areas of contemporary Arabic political thought since the 19th century, placing them within the context of this rich and little appreciated culture. George Corm demonstrates the liveliness of this school of thought as well as the major controversies it has known in a vast, energetic and knowledgeable panorama.
By placing each great thinker in the tumult of the various geopolitical and socioeconomic changes of the last two centuries, he explains how powerful external hegemonies, be they military, academic or media-related, have, more often than not, contributed to marginalising critical Arab thought.


Georges Corm, an economist and historian, works as a consultant with several international organisations and is a university professor. He has authored numerous works on issues of development in the Arab world, including the following, published by La Découverte: Le Proche-Orient éclaté (1983 ; Gallimard Folio/histoire, 2005, 2007, 2012), L’Europe et l’Orient (1989 ; La Découverte/Poche, 2004), Le Nouveau Désordre économique mondial (1993), Orient-Occident, la fracture imaginaire (2002 ; LD/Poche, 2004), Le Liban contemporain (2003 ; LD/Poche, 2012), La Question religieuse au xxie siècle (2005 ; LD/Poche, 2007), L’Europe et le mythe de l’Occident (2009 ; LD/Poche, 2012), Pour une lecture profane des conflits (2012 ; LD/Poche, 2015).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com