Orient-Occident, la fracture imaginaire - Georges CORM

Orient-Occident, la fracture imaginaire

Georges CORM

Pour nombre d’observateurs, les événements du 11 septembre 2001 confirment l’hostilité supposée millénaire entre l’Orient et l’Occident. Dans cet essai incisif, Georges Corm explique pourquoi il s’agit en réalité d’une « fracture imaginaire », cachant de façon opportune des intérêts de puissances très profanes. Remontant aux sources de ce sentiment de fossé infranchissable entre civilisation occidentale et Orient « musulman », il explique comment se sont imposés au XIXe siècle les clichés d’un Orient mystique, archaïque et irrationnel et d’un Occident matérialiste, rationaliste et individualiste. Sans indulgence pour les intellectuels orientaux qui s’en font l’écho symétrique, il met ainsi à jour la « laïcité en trompe-l’œil » de la pensée occidentale moderne, forgée par les valeurs religieuses, imprudemment mêlées à de fumeuses théories raciales sur la hiérarchie des peuples, des nations et des civilisations. Les passions soulevées par les événements du 11 septembre, l'invasion de l'Irak par les États-Unis, le rebondissement du drame israélo-palestinien et la foi aveugle dans les bienfaits de la globalisation ont contribué à figer dangereusement la pensée critique. Pour l’auteur, il est temps que la pensée politique occidentale quitte un discours devenu dangereusement narcissique et qui continue de s’articuler sur des archétypes bibliques.

Version papier : 9 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Georges CORM
Collection : La Découverte Poche / Essais n°196
Parution : février 2005
ISBN : 9782707144980
Nb de pages : 210
Dimensions : 125 * 190 mm

Georges CORM

Georges CORM

Georges Corm,économiste et historien, est consultant auprès de divers organismes internationaux et professeur d’université. Il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés aux problèmes du développement et du monde arabe, dont, à La Découverte : Le Proche-Orient éclaté (1983 ; Gallimard Folio/histoire, 2005, 2007, 2012), L’Europe et l’Orient (1989 ; La Découverte/Poche, 2004), Orient-Occident, la fracture imaginaire (2002 ; La Découverte/Poche, 2004), Le Liban contemporain (2003 ; La Découverte/Poche, 2005), La Question religieuse au XXIe siècle (2006 ; La Découverte/Poche, 2007), L’Europe et le mythe de l’Occident (2009 ; La Découverte/Poche, 2012), Le Nouveau Gouvernement du monde (2010), Pour une lecture profane des confiits (2012), Pensée et politique dans le monde arabe (2015).

Extraits presse

« Orient-Occident, la fracture imaginaire appelle à la mise en œuvre d’un ambitieux programme : opérer, en Occident, une mutation des concepts de laïcité et de modernité, en les désoccidentalisant et en se préservant de tout particularisme et de tout communautarisme. »
LE MONDE

« Avec cet essai incisif qui poursuit une réflexion entamée dans ses précédents livres, l'économiste libanais Georges Corm fait le réquisitoire de cette confrontation qui serait en réalité le fruit d'une "fracture imaginaire" issue de vieux préjugés. »
LE NOUVEL OBSERVATEUR

« Beaucoup d'observateurs intéressés ou naïfs ont voulu voir dans les attentats du 11 septembre 2001 le dernier épisode en date d'un "affrontement millénaire" entre l'Orient et l'Occident. L'économiste Georges Corm, ancien ministre libanais des finances et excellent connaisseur des problèmes du Proche-Orient, s'attaque de manière frontale à cette manière de voir. [...] Une analyse serrée. »
ÉLÉMENTS

« Un essai décapant. »
TÉLÉRAMA

« L’auteur parvient en 200 pages à faire prendre du recul par rapport à nos mentalités occidentales narcissiques, dont les failles sont facilement réinstrumentalisées par les extrémistes musulmans : les lignes de fractures se situent moins entre Orient et Occident qu’à l’intérieur de ces entités qui chacune à leur manière déplacent leurs propres faiblesses chez le voisin. Un chapitre entier est consacré à l’islam. La post-face de la seconde édition ne manque pas d’intérêt pour replacer le débat dans le contexte actuel. En somme, c’est un ouvrage qui sait rompre avec les journaux télévisés quotidiens : Alors que ceux-ci ont tendance à montrer et exagérer la fracture et donc à faire prendre parti violemment, ce livre fait réfléchir. »
CULTURE A CONFINE

PRESSE

 

Table des matières

Introduction : la symbolique des images du 11 septembre - Un nouveau « western » biblique - Déclin ou fabrication du monde par l’Occident - La « quête inachevée » d’un monde meilleur - 1. Aux origines de la fracture imaginaire - L’approche binaire du monde et l’échec du « tiers monde » - La Méditerranée : épicentre de la fracture entre Orient et Occident ? - Le mythe de la division du monde entre Aryens et Sémites - La morale au secours de la puissance et de la violence - 2. Décadence/Renaissance : une alchimie mystérieuse - La Renaissance européenne : la vanité de la causalité unique - Existe-t-il des lois en histoire ? - Le mythe du « miracle grec » - Religion et capitalisme dans la supériorité occidentale - Le miracle asiatique : y a-t-il des valeurs asiatiques spécifiques ? - 3. L’Occident : mission sacrée, monde désenchanté ? - La philosophie des Lumières a-t-elle désenchanté le monde ? - L’individualisme est-il vraiment dans les gènes de l’Occident ? - Narcissisme et mythologisation dans le discours de l’Occident - L’occidentalisation du monde : la puissance et le sacré - 4. La fascination moderne de l’identitaire - Les romantiques et l’Orient : l’Orient mystique, l’Occident matérialiste ? - La célébration des terroirs perdus - Évolutions géopolitiques et fascination de l’identitaire - La survalorisation du religieux - La nuance européenne dans le discours narcissique et identitaire - Raisons d’État et morale internationale - 5. Laïcité et théologie du salut et de l’élection - La transposition des archétypes religieux dans les idéaux laïques - La logique monothéïste et la notion de classe ou de peuple « élu » - Une laïcité en trompe l’œil qui se découvre des racines judéo-chrétiennes - Un coup d’État culturel - 6. Le nouveau paria du monothéisme : l’islam - Les fonctions de l’image que l’Occident se fait de l’islam - Les réponses de l’islam déraciné - L’islam , une religion laïque ! - Le combat inégal du nationalisme arabe laïc et de l’islam occidentalisé - Le dérapage de la « saga » islamique - 7. Globalisation économique et ordre nouveau - Le salut de l’humanité par le libre-échange - La grande aventure de la globalisation : de 1492 au 11 septembre 2001 - Discours de la globalisation ou discours identitaire ? - L’échec des principes démocratiques dans l’ordre international - L’Occident pompier pyromane - La peur du changement - Réponse radicale ou puritanisme des sociétés civiles - Citoyen consommateur ou citoyen politique ? - En guise de conclusion : « Sagesses barbares » - Modernité et arythmies de l’histoire - Repenser la laïcité et rétablir son prestige - Dissiper l’équivoque entre liberté et libre-échange - Postface à l'édition de 2005 : cette fracture imaginaire qui met en danger la paix du monde.

Droits étrangers

east-west, the imaginary divide


Going back to the 19th Century, Corm explains how the clichés of a mystical East - archaic and irrational - and those of the materialistic West - rationalist and individualist-, were born. An incisive, historic essay that puts and end to such ideological representations, essentially religious, that are evoked to explain the events of September 11, and other contemporary issues, as being due to a \"clash of civilisations\".


Georges Corm, an economist, is consultant to international organisations and to central banks. His works include Le Proche-Orient éclaté (1983) and La question religieuse au XXIeme siècle (2006).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com