La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Écologie et environnement / Or noir     
Version numérique

Or noir
La grande histoire du pétrole

Matthieu AUZANNEAU

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse

Or noir - Matthieu AUZANNEAU
Imprimer la fiche



 
Depuis les premiers puits désormais à sec jusqu’à la quête frénétique d’un après-pétrole, du cartel secret des firmes anglo-saxonnes (les « Sept Soeurs ») jusqu’au pétrole de schiste, Or noir retrace l’irrésistible ascension de la plus puissante des industries.
Dans cette fresque passionnante, on croise les personnages centraux des cent dernières années – Churchill, Clemenceau, Roosevelt, Staline, Hitler, De Gaulle, Kissinger, sans oublier les présidents George Bush père et fils… –, mais aussi John Rockefeller, probablement l’homme le plus riche de tous les temps, ainsi que des personnalités moins connues ayant joué des rôles décisifs, tels Calouste Gulbenkian, Abdullah al-Tariki ou Marion King Hubbert. Ce livre éclaire d’un jour inattendu des événements cruciaux – l’émergence de l’URSS, la crise de 1929, les deux guerres mondiales, les chocs pétroliers, les guerres d’Irak, la crise de 2008, etc. –, bousculant au passage beaucoup de fausses certitudes. Le pétrole, notre source primordiale et tarissable de puissance, est présent à l’origine des plus grands déchaînements du siècle passé, comme du sucre versé sur une fourmilière.
Jusqu’à une date récente, l’emprise du pétrole s’oubliait ; elle allait tellement de soi. Croissance, climat, guerre, terrorisme : cette emprise ressurgit aujourd’hui à travers de gigantesques menaces. Or notre avenir dépend de celui que nous donnerons au pétrole, ou bien de celui qu’il nous imposera. La fin du pétrole, en tant que carburant de l’essor de l’humanité, devrait se produire bien avant que ce siècle ne s’achève. De gré ou de force. Et nul ne peut dire où cette fin va nous conduire…
Avant-propos. Par la force des choses
I / ... -1945. Germination
1. Une graine est plantée

Les transformations d’un fantastique stock d’énergie vitale
Une soupe de mer cuite à l’étouffée durant des millions d’années
Bâtir, enduire, lubrifier, guérir, brûler, dès l’aube de la civilisation
Vers l’industrie
Le « liquide magique » de Samuel Kier
1859, le « colonel » Drake fore le puits de la première ruée vers l’or noir
Le pétrole sauve les baleines, et fait naître une industrie en synergie avec la guerre
Premiers soubresauts sauvages
2. John D. Rockefeller harnache la puissance du pétrole ; la spirale de l’expansion est lancée
Un « petit à côté » : premières raffineries de Rockefeller, première banque, première combinaison hégémonique
Darwinisme économique : la création de la Standard Oil et le « massacre de Cleveland »
Nouveaux fiefs, nouveaux vassaux : la Standard Oil atteint une irrésistible masse critique
« Cela nous a été imposé » : Marx, Rockefeller, convergences
Grande peur, espoirs immenses
L’industrie pétrolière des États-Unis naît sans la science et contre les scientifiques
Le « miracle », ses propriétés, ses fonctions
Énergies et matières premières : les marches d’un grand escalier
Le pétrole et la spirale énergie/complexité technique
Naissance de l’idée d’une fin : 1865, la « question du charbon » et l’« entropie »
3. Premières tentatives de partage du marché mondial autour du berceau de la Royal Dutch Shell
Les ingénieux frères Nobel suscitent l’essor de Bakou, la « ville noire »
Les frères Rothschild et les frères Nobel, premiers producteurs mondiaux de pétrole
Aux États-Unis, s’opposer à la Standard Oil devient futile
Confrontée au premier pic pétrolier de l’histoire, la Standard Oil assure son embase en devenant productrice de brut
Apparition sur le Vieux Continent d’un adversaire de la stature de la Standard Oil : la Shell
Rockefeller, Samuel, Rothschild : le premier manège à trois tourne court
La clé du manège : le pétrole de Sumatra de la Royal Dutch
La Shell mise gros sur le Texas, mais trébuche sur la « colline de l’arnaque »
Naissance de deux majors texanes : Gulf Oil et Texaco, petites cousines de la Standard Oil
Révoltes à Bakou : la Ville noire s’enflamme
4. L’auto : le pétrole américain régénère le capitalisme
L’essence déploie la civilisation automobile
Des esclaves énergétiques
La Standard Oil fortifie ses fiefs… mais se heurte à la première fièvre antitrust
Rockefeller sauve Wall Street une première fois
Aux prises avec les « fouille-merde » et la justice américaine, Rockefeller sauve Wall Street une seconde fois
L’arrogance de la direction de l’empire Rockefeller précipite sa condamnation
De la « chasse aux canards » sur l’île de Jekyll à la création de la banque centrale des États-Unis
La dissolution de la Standard Oil : un trompe-l’œil
5. Le char d’assaut : le pétrole américain nourrit la machinerie de combat victorieuse de la « Grande Guerre »
La Royal Navy ne veut pas être à la merci de la Royal Dutch Shell
L’empire britannique étend la main vers le pétrole de la Perse
La marine britannique à l’origine de la première compagnie pétrolière nationale
Manœuvres d’avant-guerre pour l’or noir
Les moteurs de la Grande Guerre
« L’essence, aussi nécessaire que le sang dans les batailles de demain » (Clemenceau)
6. Les « rugissantes » années 1920 : consolider les nouveaux empires
Homme-machine : l’union consommée
Le fier coup de main de la Shell et des pétroliers américains à la naissance de l’URSS
Les «Roaring Twenties »
Le scandale du «Teapot dome », péripétie de la quête furieuse pour empêcher le déclin de la production pétrolière américaine
Los Angeles : l’archétype de la mégapole du XXe siècle surgit de champs de pétrole
7. Naissance d’une pétro-nation : l’Irak
Le butin de guerre de l’empire ottoman
Londres prend l’affaire en mains : création de l’État d’Irak
Paris et Washington contestent le butin : création de la Compagnie française des pétroles, ancêtre de Total
L’accord de la « ligne rouge » : pour le pétrole d’Irak, naissance du partenariat colonial entre les vainqueurs de la Grande Guerre
8. Le pétrole devient une industrie secrètement planifiée : les majors font corps et sortent indemnes de la Grande Dépression
L’accord « Tel Quel » : un pacte secret entre majors
La crise de 1929, piège de l’abondance et de l’avidité
Au fond de la Grande Dépression, le Texas vit la plus sauvage des ruées vers l’or noir
Avec la bénédiction de la Standard Oil, le pétrole américain devient une économie planifiée
À la faveur du New Deal, les réseaux pétroliers achèvent de prendre racine autour de Washington
Crise et résurrection de l’abondance industrielle au pays de l’or noir ; défiances
Les hommes du pétrole reprennent la gigue autour des rives du golfe Persique
Venezuela, Bolivie, Mexique : victoire, match nul et défaite des majors dans l’« arrière-cour » des États-Unis
9. La persistante alliance de Big Oil avec l’Allemagne nazie
Accointances entre Big Oil et les fascistes
La Standard Oil devance Benito Mussolini en Éthiopie
L’irrésistible mariage entre la Jersey Standard et IG Farben
IG Farben, un « État dans l’État » nazi
La Jersey Standard et IG Farben : la « figure sinistre du cartel »
IG Farben justifie auprès de la Gestapo sa coopération avec la Jersey Standard
10. Le grand faiseur de la Seconde Guerre mondiale
La guerre éclair, tactique nécessaire d’une armée limitée en carburant
La bataille d’Angleterre, aidée par la qualité supérieure de l’essence américaine
L’empire japonais veut se défaire de sa dépendance vis-à-vis du pétrole de Californie
L’indénouable nœud de la guerre entre le Japon et les États-Unis
Stalingrad : la bataille décisive pour le pétrole du Caucase
Rommel et l’inaccessible pétrole du Moyen-Orient
La machine pétrolière américaine se met en branle
Le destin du IIIe Reich précipité par le déclin du pétrole roumain et le bombardement des usines de carburant
Sur le front ouest, l’armée américaine déchaîne sa puissance énergétique inégalable
L’effondrement final du Japon et de l’Allemagne, noyés par une marée de pétrole
II / 1945-1971. Printemps
11. États-Unis et Arabie saoudite, l’alliance fondatrice scellée une semaine après Yalta
Roosevelt déclare la défense de l’Arabie saoudite « vitale »
Big Oil reprend la main au nom de l’anti-impérialisme
Actifs dès la fondation du royaume saoudien, les pétroliers américains s’installent sur la « côte des Pirates »
Au retour de Yalta, Roosevelt scelle l’alliance avec Abd al-Aziz Al Saoud
Nouveau partage des rôles entre Big Oil et Uncle Sam
1948 : les Américains barrent aux Français l’entrée de l’Arabie saoudite, et la « ligne rouge » s’efface
La puissance de la Standard Oil ressuscitée dans l’Arabian American Oil Company
12. Washington assoit l’imperium des pétroliers américains
Partage à « 50/50 » de la rente pétrolière : le précédent vénézuélien
L’« astuce en or », ou comment Washington accepte de financer perpétuellement l’Arabie saoudite et sème un ferment décisif de la mondialisation
L’empire britannique s’agrippe à sa dernière pièce maîtresse : l’Iran
L’Iran se rebelle contre les « démons » anglais et nationalise son pétrole
Washington lance l’opération « Ajax »
Mossadegh chassé du pouvoir par les manigances de la CIA
Suez 1956 : Eisenhower laisse Londres et Paris « bouillir dans leur propre pétrole »
Comment Kennedy et la CIA mirent le pied de Saddam Hussein à l’étrier
Indonésie : la CIA derrière le coup d’État et les massacres de Suharto
Un mobile de la guerre du Vietnam ?
13. L’empire planétaire sous-jacent de Big Oil et l’ambition hégémonique des Rockefeller
Néoimpérialisme capitaliste et « arraisonnement » par la technique
Le scandale du « cartel international du pétrole » : justice contre « Realpolitik »
La Maison-Blanche s’incline face à l’empire des compagnies pétrolières américaines
L’empire des compagnies pétrolières américaines à son apogée
Le mécanisme du cartel
L’empire caché des « Sept Sœurs »
Les Rockefeller : les plus grands philanthropes de l’Histoire, parrains de l’ultralibéralisme
Les Rockefeller, parrains d’institutions mondiales pivots
14. Big Oil s’affirme comme une matrice du pouvoir politique à Washington
John McCloy, éminence plénipotentiaire de l’establishment américain
Henry Kissinger, conseiller au service des Rockefeller
Protégés et protecteurs des industriels américains du pétrole : Lyndon Johnson et Richard Nixon
La famille Bush, de père en fils au cœur des réseaux financiers et politiques
George H. W. Bush propulsé dans le business de l’or noir… et dans les intrigues de la CIA
George H. W. Bush à la jointure entre pétrole et renseignement à Cuba, au Koweït et au Mexique
Big Oil et le cornac de Lee Harvey Oswald
Mr Bush goes to Washington
15. Imposer le statu quo à des nations gâtées par le pétrole : Arabie saoudite, Gabon, etc.
La « relation spéciale » entre Américains et Saoudiens : construction d’un mythe
« Pétrole contre sécurité », stabilité contre pots-de-vin
Les États-Unis, bâtisseurs des structures modernes fondamentales de l’Arabie Saoudite
Le rôle décisif de Big Oil dans la perpétuation de la monarchie absolue en Arabie saoudite
Le pétrole du Gabon, carburant de la « Françafrique »
16. Cartel contre cartel : la pénible émergence de l’Opep
Le grand midi de l’abondance : naissance des « éléphants » d’Afrique et d’Asie
L’Italien Enrico Mattei défie les «sette sorelle »
Naissance de l’Opep : « la graisse est dans le feu »
Les pères fondateurs de l’Opep : Tariki, le « cheikh rouge », et Pérez Alfonso, l’écologiste
Les Sept Sœurs phagocytent l’Opep, et la protégent malgré elle contre la surproduction
La guerre des Six-Jours : l’arme du pétrole de l’Opep est un pétard mouillé
17. Et les grenouilles s’échappèrent (Algérie, Biafra, Libye)
Pour la France et la banque Rothschild, Georges Pompidou négocie l’avenir du brut algérien
Après l’indépendance politique, l’Algérie poursuit le combat pour l’indépendance pétrolière
Biafra (1967-1970) : l’autre « sale guerre » de la France, pour le pétrole du Nigeria
La Libye et l’ultimatum du colonel Kadhafi : la roue tourne en faveur de l’Opep
18. L’enfance dorée de l’homme-pétrole
Le « décollage » de la croissance : quel est son carburant ?
Croissance exponentielle et expérience asymptotique
Les voitures, « cathédrales gothiques » de la modernité
Hydrocarbures et explosion démographique : chimie organique, modernisation de l’agriculture et révolution verte
«Sky is the limit» : les maîtres de l’or noir, acteurs centraux de la fin de l’étalon-or
Easy Rider, aspiration prométhéenne et descente postmoderne
III / 1970-1998. Été
19. L’Opep, bouc émissaire d’un choc pétrolier de 1973 made in the USA ?
La production de pétrole américain atteint son pic historique
L’accord de Téhéran du 14 février 1971 : le rapport de force entre l’Opep et Big Oil bascule
La guerre du Kippour place Washington et Riyad face-à-face
Embargo, hausse des cours : certains à Washington voient venir de loin la première phase du choc pétrolier
En doublant le prix de l’or noir, le shah d’Iran largue-t-il une « bombe atomique financière » suggérée par Kissinger ?
20. Pétrodollars : après le néocolonialisme, la symbiose périlleuse
Le choc pétrolier accouche du chômage, de l’endettement de masse et d’un krach sur les marchés des prêts hypothécaires
Malgré l’essor du nucléaire civil, le pétrole poursuit son règne avec le « tout bagnole »
Alaska et mer du Nord : les majors poussées à développer le pétrole extrême
Washington canalise les pétrodollars du golfe Persique jusqu’à Wall Street
L’Aramco change de mains : passes d’armes occultes entre Américains et Saoudiens
Les pétrodollars métabolisés dans la Guerre froide : George H. W. Bush, la CIA et le « Safari Club »
Armement et infrastructures pétrolières : naissance de la symbiose entre Washington et ses alliés du golfe Persique
21. Le second choc pétrolier déchaîne autour du golfe Persique un vortex mortel de puissance
Révolution iranienne : Washington perd son « gros pilier » dans le golfe Persique
Le second choc pétrolier et la victoire politique du néolibéralisme
La naissance du terrorisme wahhabite, contre les « hypocrites » princes saoudiens
L’Afghanistan, l’Iran et la doctrine Carter
22. Dans la longue guerre Iran-Irak, l’administration Reagan joue-t-elle tout le monde perdant ?
Tout autour du Golfe, la puissance de l’or noir déborde, et la tempête se lève
1980-1984 : premiers ondoiements de l’administration Reagan et voyage de Donald Rumsfeld à Bagdad
La guerre chimique de Saddam Hussein, l’Irangate et l’énigmatique stratégie de l’administration Reagan
23. Contre-choc pétrolier : la frénésie des années Reagan, la chute de l’URSS et le scandale de la BCCI
La contre-attaque de l’empire pétrolier d’Occident
Le « miracle » des reaganomics, Solidarnosc et le gaz russe
Washington draine les sources de devises de l’URSS en inondant le marché pétrolier de brut saoudien
Mr Bush goes to Riyad
Washington et Riyad en parfaite intelligence : de la guerre d’Afghanistan à la naissance d’Al-Qaïda
Le scandale de la BCCI
La BCCI et les bonnes fortunes de George Bush junior
Big Oil au cœur de la financiarisation de l’économie
Déclin des réserves pétrolières : les racines du mal
24. Cher Saddam : la guerre du Golfe, le destin du peuple irakien et les intérêts à long terme d’Uncle Sam
Saddam Hussein se retourne contre ses parrains
L’Irak, quatrième armée du monde ou menace fantôme ?
« Tonnerre instantané » et « Tempête du désert » : la « flagellation » de l’Irak commence
Ni Bush ni Clinton ne portent secours aux insurgés irakiens : Saddam restera
Un demi-million d’enfants irakiens morts durant l’embargo : le « juste prix à payer » ?
25. Vendanges planétaires, le temps des scandales
Les raisins de la colère : Al-Qaïda et le wahhabisme
L’ex-URSS, nouveau plat de résistance
Le groupe Carlyle parfait la symbiose entre les réseaux Bush et les pétrodollars saoudiens
Au menu de la France, farandole d’affaires sur lit d’or noir
Jeux mortels de Paris en Afrique : Algérie, Gabon, Congo-Brazzaville
26. Grandeur et décadence de l’homme-pétrole : explosion de l’opulence, de la misère et de l’empreinte de l’humanité
Critiques de la croissance : Nicholas Georgescu-Roegen et le rapport du club de Rome
L’illusion de la dématérialisation et le rêve d’une source inépuisable d’énergie
Le « big bang » de la misère et l’ambivalence du progrès
Développement durable, empreinte écologique et réchauffement climatique
IV / 1998-20??. Automne
27. Le futur déclin du pétrole est annoncé, retour au centre de l’échiquier : le golfe Persique
Mégafusions des majors, confrontées aux limites de leurs réserves de pétrole « facile »
Le offshore ne suffit pas à compenser le déclin de l’Indonésie et des États-Unis
La question du «peak oil » est posée : la mi-temps de l’âge du pétrole sifflée avant 2010 ?
Dick Cheney, P-DG d’Halliburton, et le retour des champs du golfe Persique au centre de la partie
Big Oil prend la barre à la Maison-Blanche ; naufrage d’Enron
28. Le 11-Septembre 2001, «Pearl Harbor » dévoyé
Un moment de vérité
Les mansuétudes de l’enquête sur le 11-Septembre et les portes saoudiennes ouvertes ou fermées
La guerre d’Irak est-elle une guerre du pétrole ?
« Bien sûr qu’il s’agit de pétrole, nous ne pouvons pas vraiment le nier » (général Abizaid, commandant du Centcom)
29. Occupation de l’Irak, crise de 2008 : chocs et ruptures
L’enjeu décisif de la libération et de l’insurrection en Irak
La guerre pour un chèque
La Chine remporte la course à l’or noir irakien
Grande peur du pic pétrolier, contre-feux de l’administration Bush
La crise de 2008 est-elle le troisième choc pétrolier ?
Sueurs froides à l’Agence internationale de l’énergie
La campagne présidentielle 2008 au pays de l’or noir : «Drill, baby, drill »
30. L’hiver, demain ?
Le pic du pétrole conventionnel est confirmé
Transition, climat, subventionnement : Big Oil 3 / Barack Obama 0
Les pétroles non conventionnels à la rescousse ?
L’avenir incertain des pétroles extrêmes : pétrole de roche-mère, océan Arctique
Pétrole « conventionnel » : course mondiale sur le tapis roulant du déclin « naturel »
Amérique latine, mer du Nord, Afrique, Asie centrale : chercher partout la merde du diable
Au centre de l’échiquier, la prudente reine saoudienne et la pièce clé : le fou d’Irak
La pente logique d’un déclin de l’énergie totale « produite » par l’humanité
« Structures dissipatives » et « effet de la Reine Rouge »
Déni ou volte-face
Annexes
Le corridor du pétrole
Prix du pétrole brut, 1861-décembre 2014
Production mondiale de pétrole et substituts, histoire et prospective
Les principaux producteurs, 1965-2013
Les majors
Les géantes du golfe Persique
Principaux sigles et abréviations
Remerciements
Notes
Index.


Pour son premier livre, Matthieu Auzanneau s'est attelé à raconter la grande histoire de l'Or noir. Un ouvrage qui permet la relecture d'une période qui s'étend de la fin du XIX° siècle au début du XXI° siècle. On y observe, à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, la place grandissante de cette source d'énergie fossile dans les relations internationales, notamment avec les pays du Golfe. Ce journaliste indépendant - il travaille notamment pour Le Monde et pour Arte - enquête depuis plus de dix ans sur ce sujet. Il avance ici de manière chronologique, très simplement, et distille les faits marquants de cette aventure industrielle et financière où les Etats-Unis dominent depuis les origines avec la figure tutélaire de Rockefeller. Du premier puits foré par un faux colonel américain en 1859 jusqu'au pétrole de schiste, Matthieu Auzanneau décrit l'emprise de l'or noir sur le monde. Bien sûr, il rappelle le caractère tarissable de cette source de puissance, l'épuisement des gisements ou le rejet des gaz carboniques qui contribuent au réchauffement climatique. Mais son livre s'impose surtout comme une autre manière de considérer ce pétrole qui a transfiguré l'expérience humaine et la politique. Beaucoup d'événements peuvent être expliqués en fonction des enjeux pétroliers, en tout cas pas mal de guerre - à commencer par celle d'Irak. Dans cette nébuleuse "Big Oil", on est au moins sûr d'une chose: l'argent a vraiment une odeur.

27/02/2015 - Laurent Lemire - Livres Hebdo

 

La Première et la Seconde Guerre mondiale, le choc de 1973, Saddam Hussein, le 11 Septembre et des rats dans un paquet de corn-flakes: il y a tout ça dans la saga du pétrole contée par le journaliste Matthieu Auzanneau.

27/02/2015 - Simon Barthélémy - Terra Eco

 

Depuis les premiers puits désormais à sec jusqu'à la quête frénétique d'un après-pétrole, du cartle secret des firmes anglo-saxonnes jusqu'au pétrole de schiste, cet essai retrace l'irresistible ascension de la plus puissante des industries. Dans cette fresque passionnante, on croise les personnages centraux des cents dernières années, Churchill, Clemenceau, Roosevelt, Staline, Hitler, De Gaulle, Kissinger, sans oublier les présidents George Bush père et fils, mais aussi John Rockeffeler, probablement l'homme le plus riche de tous les temps, ainsi que des personnalités moins connues ayant joué des rôles décisifs tels Calouste Gulbenkian, Abdullah al-Tariki ou Marion King Hubbert. Ce livre éclaire des événements cruciaux, l'émergence de l'URSS, la crise de 1929, les deux guerres mondiales, les chocs pétroliers, les guerres d'Irak, la crise de 2008, etc. Le pétrole, notre source primordiale et tarissable de puissance, est présent à l'origine des plus grands déchaînements du siècle passé, comme du sucre versé sur une fourmilière. Jusqu'à une date récente, l'emprise du pétrole s'oubliait, elle allait tellement de soi. Croissance, climat, guerre, terrorisme, cette emprise ressurgit aujourd'hui à travers de gigantesques menaces. Or notre avenir depend de celui que nous donnerons au pétrole, ou bien de celui qu'il nous imposera. La fin du pétrole, en tant que carburant de l'essor de l'humanité, devrait se produire bien avant que ce siècle ne s'achève. De gré ou de force. Et nul ne peut dire où cette fin va nous conduire.

14/03/2015 - Ouest France

 

On oublie souvent à quel point le pétrole est un miracle de la nature. Sans cette fabuleuse source d’énergie pratique, quasi-gratuite (au début) et hyper concentrée, la deuxième révolution industrielle – celle du moteur à explosion de la voiture individuelle et du gaspillage généralisé – n’aurait jamais eu lieu. Dans Or noir, le journaliste Matthieu Auzanneau raconte avec éloquence la fabuleuse histoire de cette énergie solaire liquide issue de la décomposition de végétaux préhistoriques source de toutes les turpitudes. Plus que n’importe quelle idéologie, c’est bien lui, ce fluide visqueux et malodorant, tarissable source d’une puissance démesurée qui a façonné l’histoire contemporaine avec ses guerres, ses crises économiques, son agriculture et ses industries. Maintenant que la drogue vient à manquer, nos sociétés petro toxicomanes refusent encore d’admettre que la fête énergétique touche à sa fin et que sans désintoxication volontaire la crise de manque sera terrible. Sans compter que la « merde du diable » nous a laissé sa facture, le réchauffement climatique. Or noir est un livre somme palpitant indispensable pour tout savoir de notre malédiction. Et comment la rompre.

01/09/2015 - Causette

 

Dans cet énorme pavé est retracée avec précision l’histoire de l’exploitation pétrolière dans le monde, et ses conséquences géo-politiques. L’auteur nous montre, dans un style proche du thriller, comment la puissance énergétique a permis de développer la société de consommation dans les pays du Nord, au détriment du pillage des pays producteurs où seuls les dirigeants profitent de la manne financière. Le pétrole, ce sont les avions dans la Première Guerre mondiale, la domination des Etats-Unis, l’invasion des voitures et des plastiques, les chocs pétroliers, les pics de production qui entraînent et/ou accompagnent les guerres. Découpant le livre en saisons, il semble bien que nous soyons aux portes de l’hiver, un hiver retardé par l’exploitation désastreuse des gaz de schistes. Cette combustion des énergies fossiles a provoqué le réchauffement de la planète. Les compagnies pétrolières résistent à toute mesure efficace, préférant continuer à engranger les bénéfices. C’est très long à lire, le suspense monte, mais on ne connaît pas encore le dénouement…

01/09/2015 - Silence

 

BLACK GOLD
The Great History of Oil

From the first American wells to present day, a fascinating new study of the history of the ever-tightening leash that binds man to oil.
Remarkably well documented and fast-paced, this great history of oil reads like a novel.
The author illustrates how the abundance of oil transformed human experience and explains the mishaps and limits to this form of wealth.


Matthieu Auzanneau, freelance journalist (Le Monde, Arte…), has been exploring the overlap between ecology and economics for over 10 years. His blog, published on Le Monde’s website, “Oil Man. Chronicles of the beginning and end of oil” revealed many facts regarding the shaky future of oil as well as the potential consequences it may have on each of us.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016