Naissance de la police moderne - Paolo NAPOLI

Naissance de la police moderne
Pouvoir, normes, société

Paolo NAPOLI

La police est une institution ambiguë, caractérisée à la fois comme une pratique gouvernementale et comme une fonction auxiliaire du pouvoir judiciaire.La complexité de cette notion, qui surgit au croisement des activités sociales, de la politique et du droit, sans oublier l'imaginaire forgé par la littérature, a toujours gêné les juristes et les historiens. Comment et dans quelles circonstances historiques le modèle normatif de la police s'est-il structuré ? Quel genre de techniques a-t-il mis en place ? Comment a-t-il évolué pendant la période cruciale de la fin de l'Ancien Régime aux premières décennies du XIXe siècle ? Et enfin, quel mode administratif a-t-il élaboré de sorte qu'aujourd'hui encore, nous sommes en mesure d'en tirer quelques profits pour comprendre l'actualité ? Dans ce livre, fruit de longues années de recherche, Paolo Napoli étudie comment la police moderne s’invente à cette période charnière, la fin de l’Ancien régime et la Révolution française. Il restitue la diversité des mesures réglementaires et la richesse des travaux théoriques, juridiques notamment, qui s’efforcent de penser le modèle policier à la lumière des évolutions politiques, sociales et culturelles fondamentales. Paolo Napoli montre que le modèle policier, avec sa diligence et sa minutie, reste absolument fondamental pour comprendre l'État-providence. Ainsi, derrière le très contemporain « principe de précaution » se cache une histoire longue de techniques policières, de dispositifs préventifs affectant la vie matérielle et morale des hommes. De même, si l'on s'interroge sur la manière dont la notion de « sécurité » perd sa connotation exclusivement psychologique pour acquérir une dimension objective, mesurable et donc gérable, c'est toujours l’œuvre des dispositifs policiers qu'il faut regarder.

Version papier : 29 €
Version numérique : 16,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Armillaire
Parution : novembre 2003
ISBN : 9782707140548
Nb de pages : 312
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782707171818
Format : EPUB

Paolo NAPOLI

Paolo Napoli, historien du droit, est maître de conférences à l’EHESS. Il a travaillé sur les questions de l’histoire, de la vérité et du gouvernement dans l’œuvre de Michel Foucault. Sa recherche actuelle porte sur une archéologie juridique de la rationalité managériale.

Extraits presse

« Un excellent outil de réflexion, sans passion partisane. »
POLITIS

« Ce livre a le grand mérite d'ouvrir une perspective très neuve et stimulante à bien des égards, susceptible également d'enrichir les problématiques non seulement de l'histoire des institutions, mais aussi d'un champ en renouvellement important depuis une vingtaine d'années, celui de l'histoire intellectuelle. »
ESPACESTEMPS.NET

« Un ouvrage fort savant [qui] nous rappelle à quel point cette institution a mis du temps avant de s'inventer sous sa forme actuelle [...] Le récit d'une genèse et l'archéologie d'une mise en place. »
TÉLÉRAMA

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - Remerciements - 1. Émergence et essor d’un concept sous l’Ancien Régime - Les origines médiévales - Premiers jalons - Les enjeux gouvernementaux de la souveraineté - Une théorie politique pour la police : la « raison d’État » - La police mercantiliste - Gouverner une population - Gouverner le territoire : l’expansion du modèle de la police de la ville à l’État - Définir la police au XVIIIe siècle ? I. les conditions de changement de la police classique - 2. La police au marché - L’économie - L’enjeu de la loi : Quesnay - La police de la disette : Turgot - Qu’est-ce que le marché ? - Une politique de moyens - La loi, la Couronne, le Parlement - Les avatars du gouvernement entre connaissance, ignorance et secret - Un abrégé de philosophie économique : l’édit de septembre 1774 - L’aporie de la dérégulation - Necker ou de la législation variable - Condorcet ou de la précaution normale - 3. La police et le travail - « Quelle police pouvait être plus douce que celle des jurandes ? » - Mutations du système de contrôle policier - Un « communautarisme » garanti par le sol et un nouvel ordre public du travail -II. Les idées et l’administration - 4. L’opinion - Le contrôle de l’imprimé - Malesherbes ou le dosage complexe des précautions - Peuchet ou les inconvénients supportables de la licence - Les fonctions « censure » et « opinion publique » - 5. Administration - L’administratio dans le droit romain - Le droit médiéval : iurisdictio et administratio - « Administration » dans le français moderne - L’administration à l’âge classique - L’administration au XVIIIe siècle : la recette et la dépense - L’administration au XVIIIe siècle : un nouveau rang institutionnel - L’administration comme procédure - Les incertitudes de la philosophie politique - L’administration à l’épreuve de la législation - L’Administration dans la synthèse de l’Encyclopédie méthodique ? III. La police moderne - 6. La police révolutionnaire - Les États généraux de 1789 et le problème de la police - Après le 14 juillet - Qu’est-ce qu’une force publique ? - La police de sûreté - De l’ordre policier à la sociabilité régie par la loi - La police municipale et la police correctionnelle - La sûreté générale : naissance de la police politique - La police des jacobins - Après thermidor - La police est un ministère - L’aboutissement du travail révolutionnaire - Penser la police de l’avenir - 7. L’autre modèle continental: la Policey - Esquisse historique - Philosophie de la Policey - Technique de la Policey - L’autonomie de la Policeywissenschaft - Police et Policey : deux modèles qui se confrontent - La personne vivante - Le droit de police ? Conclusion - La continuité normative avec l’Ancien Régime - Police de la santé - Qu’est-ce qu’est la mesure de la police ?

Droits étrangers

A HISTORY OF CONTEMPORARY POLICE FORCES


To understand the Welfare State, it is essential to understand police functioning. Long-proven po-lice techniques and preventive measures, impacting on people’s material and mental well-being, lie behind the « Precautionary Approach ». The only way to comprehend how the concept of security can no longer be exclusively psychological but can have an objective, mesurable and therefore ma-nageable dimension is by studying police methods.


A historian of law, Paolo Napoli has studied the issues of history, truth and government in the works of Michel Foucault.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com