La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / Marseille en procès     
Version numérique

Marseille en procès
La véritable histoire de la délinquance marseillaise

Michel SAMSON

présentation
infos techniques
auteur
table des matières


Imprimer la fiche

 
Marseille, capitale du crime en France : une réputation (presque) mondiale. Les délinquances y seraient bien plus nombreuses et plus graves que dans les autres villes françaises. Y prospéreraient de puissants réseaux bénéficiant de la complicité de décideurs politiques locaux, impliqués dans divers trafics. Et supposés suffisamment influents pour que police et justice soient à leurs ordres. Marseille serait ainsi gangrenée par une mafia qui en tiendrait les commandes.
Enquêtant au quotidien depuis des décennies sur les réalités marseillaises, Michel Samson a voulu savoir comment ce mythe – car c’en est un – a pu naître et, surtout, pourquoi il reste si vivace. D’où une nouvelle enquête, dont rend compte ce livre au ton vif, truffé d’informations. Après avoir décortiqué les ressorts d’une légende construite depuis les années 1930 par des centaines de films, de livres, d’articles et d’émissions, l’auteur raconte cette réalité à partir d’un observatoire privilégié : le palais de justice de Marseille, où sont jugées les personnes accusées des délits et des crimes qui s’y commettent – et d’autres aussi…
On y découvre les « comparutions immédiates », qui jugent à la chaîne les délinquants ordinaires, comme ailleurs en France : voleurs de voitures, conducteurs sans permis, vendeurs de shit, chefs de réseau, escrocs divers… Une autre délinquance parle d’escroqueries d’ampleur ou de détournements de fonds publics, là aussi comme ailleurs. Et devant les assises, comparaissent enfin les auteurs de crimes. De « règlements de comptes »notamment, dont on découvrira que, contrairement au cliché médiatique, ils sont moins nombreux aujourd’hui qu’hier. En bref, une entreprise de démystification aussi instructive que salutaire.
Introduction. Au palais de justice : la vraie Marseille délinquante
Remerciements

1. Des clichés aveuglants
La « légende » marseillaise au cinéma
Des livres « noirs » contre l’histoire
Le « moment Carbone » de 1934
French Connection, 1971 : les clichés rebondissent
La rumeur, piège à journaux
2. Délinquants loin du Milieu
Les audiences encombrées des « comparutions immédiates »
Ruses minables et femmes battues
La triste routine des misères agressives
La délinquance ordinaire des « sans »
Les chiffres des comparutions immédiates : Marseille est « dans la norme »
3. Escroqueries en tous genres
Les mystères de la « chambre des escrocs »
Une affaire (obscure) à 2 millions d’euros
À propos du procès de Sylvie Andrieux : l’escroquerie du clientélisme et la presse
Des comptes rendus médiatiques imprécis, voire mensongers
Les leçons des cent quatre-vingt-cinq pages de jugement du procès Andrieux de 2013
Les peines et leurs raisons
4. Cannabis à tous les étages
L’importance de la mise en scène de la justice : du petit trafic du Panier…
…au procès vedette de « La Castellane »
Les effets du suivi (inévitablement) épisodique du procès
Le silence des accusés et le poids des rumeurs
Nordine Achouri : les paroles d’un chef
La justice sanctionne le « réseau de la tour K » et non « Marseille, La Castellane »
5. Nouveaux et anciens trafiquants
Naissance du trafic : le « communautarisme » n’explique rien
Une autre vision des trafiquants
Les anciens « parrains » médiatiques
D’étonnantes ressemblances, des ambiances différentes
6. Juger un règlement de comptes
2015, le procès d’assises d’un atroce « barbecue marseillais » : une mise en scène bien réglée
Témoins absents ou silencieux
Colère d’un père, silence des témoins
L’impossible récit
Après les assises…
Moins de règlements de comptes
7. Une justice apolitique pour des acteurs politiques
Décembre 2015, Hacen Boukhelifa contre Marie-Arlette Carlotti : socialiste contre socialiste 108
Une « formulation maladroite »
Syndicalistes au tribunal : FO contre FO !
« Les juges ne font pas de politique »
Quand les acteurs politiques utilisent la justice : l’amère leçon du procès de Charles Boumendil
Le noble étage du conseil général
8. État d’urgence, terrorisme et hooligans
Le poids de l’état d’urgence
« Kalacher » les juifs
« Loi El Khomri » : des manifestants au tribunal
Une agression antisémite ?
Euro 2016 : la politique active de la justice debout
9. Les délinquants venus d’ailleurs
L’ascension par Marseille…
Mai 2013 : des noms « mafieux » qui parlent au procès marseillais du Cercle Concorde…
…sans rapport avec la délinquance marseillaise
Le « procès Castella » de 2013 : des prévenus corses, espagnols, niçois et italiens pour un procès marseillais
Quand le parrain « Tony l’anguille » replonge
10. Dépasser les légendes
Quand se combinent grandes et petites délinquances
Les délinquances banales des acteurs politiques locaux
Le risque de la « mauvaise réputation »
Gaston Defferre et Nick Venturi
La légende et le réel, un étrange mélange.


 
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017