La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Gestion et management / Les critiques de la gestion     

Les critiques de la gestion

Jean NIZET, François PICHAULT

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
foreign rights


Imprimer la fiche

 
Depuis plusieurs décennies, on assiste au développement d’un nombre important de recherches qui mettent en cause la gestion des entreprises. Elles ouvrent la réflexion dans plusieurs directions : elles font place à des finalités autres que strictement économiques et financières, comme l’équité sociale ou le respect de l’environnement ; elles prennent en compte les dimensions émotionnelles et affectives de la vie en entreprise ; elles mettent en lumière les actions de résistance et d’émancipation, etc.
Certaines d’entre elles se revendiquent d’un courant structuré (les Critical Management Studies) tandis que d’autres sont davantage dispersées. Une des spécificités de l’ouvrage est de couvrir l’ensemble de ces courants, aussi bien dans le monde anglosaxon que francophone, en y privilégiant les études de terrain et en mettant en avant à la fois l’intérêt de telles recherches et leurs limites.
Introduction
I / Les fondements des études critiques

Le marxisme
La tradition wébérienne
La diversité des formes de rationalité - Les composantes de la domination et ses formes
L’école de Francfort
Une vision pessimiste de la rationalisation - Habermas et la rationalité communicationnelle
Foucault et le poststructuralisme
Les thèmes du langage et du sujet - L’anti-essentialisme comme manière de penser
Les apports de Bourdieu
D’autres courants fondateurs
II / Les traits spécifiques des études critiques
L’ouverture comme fondement de la critique : la dénaturalisation
L’ouverture des finalités
Vers une conception alternative de la performativité - La diversité des rationalités en valeur - La reconnaissance plus récente de l’activité affective
L’ouverture à l’historicité
Dans la foulée de Marx et de Weber - Dans la foulée de Foucault
L’ouverture des niveaux d’analyse
Le niveau micro : de l’emprise sur l’inconscient aux dimensions esthétiques - Le niveau macro : la globalisation et les rapports à l’environnement naturel
L’ouverture à la polyphonie
Quatre perspectives d’analyse des discours - Discours et pouvoir
L’ouverture aux formes de domination et d’émancipation
Des macro- aux microémancipations - Une distinction à dépasser ? - De l’émancipation à la lutte contre-hégémonique
L’ouverture au prisme de la diversité
III / Les études critiques dans les différents domaines de la gestion
La finance et la comptabilité
Approches comportementale et conventionnaliste - La mise en cause de la « vérité » comptable
Le marketing
Des consommateurs actifs - Des consommateurs résistants - Le recyclage de la critique
Le management des systèmes d’information
La prise en compte des usages - Un centrage sur les échecs - La sociomatérialité des technologies - Les approches participatives
La gestion des ressources humaines
Un corps de connaissances historiquement situé - Les effets pervers des nouvelles formes d’organisation - Des pistes pour l’évolution des pratiques
L’entrepreneuriat
Genre et position sociale - De l’entrepreneuriat privé à l’entrepreneuriat social
La stratégie
La stratégie comme forme de domination - La stratégie comme pratique discursive - Élargir le champ des parties prenantes
Les champs de la critique
IV / Des positions épistémologiques aux positions institutionnelles
Les orientations épistémologiques et méthodologiques
Diverses conceptions de la connaissance - Le choix des objets de recherche - Les méthodes de collecte et de traitement des données
Les positionnements institutionnels
L’institutionnalisation du champ de la critique - Critique de la critique et risque d’enfermement
Conclusion
Repères bibliographiques.


CRITICAL MANAGEMENT STUDIES


In English speaking countries, most critical researchers consider themselves a part of the relatively well-structured school of thought: Critical Management Studies. This book sets out to study all facets of this school, including works that are not overtly “critical,” with particular attention to field surveys and applied analysis. Finally, this inventory of critical management studies aims to question the critical research done in this field and demonstrate its limits.


Jean Nizet holds a PhD in sociology and is a professor emeritus at the University of Namur and the Catholic University of Leuven in Belgium.
François Pichault, holds a PhD in sociology and is a professor at the University of Liège and at ESCP Europe.
Both researchers have published numerous articles and works, both together and separately, notably in the areas of organisation and human resources management.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016