Le nouveau désordre économique mondial
Aux racines des échecs du développement

Georges CORM

Dans cet essai percutant, l'économiste libanais George Corm analyse, sous un angle original, les causes de la crise économique mondiale et de l'incapacité des politiques, au Nord comme au Sud, à y répondre efficacement : méconnaissance du rôle des économies « souterraines » et de la corruption, illusions du libéralisme économique, erreurs répétées de la bureaucratie bancaire, permanence des visions idéologiques du développement... Au-delà d'une critique mordante des grands acteurs de l'économie mondiale, un vibrant plaidoyer pour une renaissance d'une véritable économie politique.

Version papier : 19,50 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : février 1993
ISBN : 9782707121974
Nb de pages : 170
Dimensions : 135 * 220 mm
ISBN numérique : 9782707176233
Format : EPUB

Georges CORM

Georges CORM

Georges Corm,économiste et historien, est consultant auprès de divers organismes internationaux et professeur d’université. Il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés aux problèmes du développement et du monde arabe, dont, à La Découverte : Le Proche-Orient éclaté (1983 ; Gallimard Folio/histoire, 2005, 2007, 2012), L’Europe et l’Orient (1989 ; La Découverte/Poche, 2004), Orient-Occident, la fracture imaginaire (2002 ; La Découverte/Poche, 2004), Le Liban contemporain (2003 ; La Découverte/Poche, 2005), La Question religieuse au XXIe siècle (2006 ; La Découverte/Poche, 2007), L’Europe et le mythe de l’Occident (2009 ; La Découverte/Poche, 2012), Le Nouveau Gouvernement du monde (2010), Pour une lecture profane des confiits (2012), Pensée et politique dans le monde arabe (2015).

Extraits presse

« Georges Corm désigne, de manière percutante, la bureaucratie bancaire, gestionnaire de l'épargne mondiale. »

AGEFI

« Georges Corm, proche des milieux bancaires, sait de quoi il parle. C'est sans doute pourquoi son livre, curieux mélange de libéralisme et de radicalisme, se révèle à la fois si convaincant et si réaliste. »

ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction : Le sens perdu de l'économie politique - Des transformations économiques trop rapides dans un appauvrissement de la pensée - Le triomphe incontestable du capitalisme industriel... s'accompagne aussi de très nombreux échecs - Les cheminements et contradictions de la modernité économique - L'émiettement des savoirs économiques - Peut-on retrouver un sens à l'économie politique ? - 1. Vaincre la pauvreté ou la naissance de l'économie politique - Le prince, le pauvre et le mendiant - Naissance de l'État « rationnel » et des débats économiques idéologiques - La reconstitution des économies de rentes improductives - La fragilisation des statuts socio-économiques issus de l'économie moderne - La société libérale en crise - 2. L'économiste détrôné par le statisticien et l'ingénieur - Les conséquences de l'explosion démographique européenne : compter et construire - La fuite de l'économiste dans les modèles abstraits à caractère philosophique et mécaniste - L'ingénieur, seul bâtisseur des systèmes de gestion économique - La pauvreté de la saisie statistique des réalités économiques - L'impossibilité de saisir la pauvreté et la richesse - Le « trou noir » de l'économie souterraine - Prouesses de l'informatique, paresse de la statistique - L'inversion des rôles entre l'ingénieur, l'économiste et le juriste - 3. Les fausses recettes de la modernité économique - Un facteur méconnu de l'analyse du développement : les migrations - Comment l'Europe a réussi à baisser ses taux de natalité sans contraceptifs - Les effets pervers des migrations du tiers monde sur le processus de développement - Les recettes trop simples du développement ou les raisons de la convergence des recettes libérales et des marxistes - L'indigestion de crédits pour le développement et la crise de la dette - Les nouveaux credo du monétarisme pour « ajuster » les économies du tiers monde - L'apparition des phénomènes de rejet - 4. Fondements d'une économie politique de la corruption - La corruption : perversion morale ou transaction économique - la récurrence du phénomène de corruption d'un siècle à l'autre - Vers la reconstitution de la vénalité des charges - Le tout à l'État et la renaissance du patriomialisme - L'État développeur contre le développement - L'émergence de la corruption et des pénuries hors d'Europe - La corruption contre les lois du marché - Le trafic d'influence à l'échelle mondiale - 5. La féodalisation des modes de gestion de la technique industrielle - Les secrets bien gardés des coûts de fonctionnement de l'économie moderne - Bureaucratisation des firmes industrielles et des calculs de rentabilité - Une controverse oubliée : la technologie peut-elle être appropriée à des contextes historiques différents ? - Les causes de l'impotence technologique des pays du tiers monde - La généralisation des blocages des processus de développement au Nord et au Sud - La méconnaissance des problématiques de la révolution industrielle dans les visions économiques - Confusion intellectuelle et visions idéologiques du développement - L'exemple ignoré des processus d'industrialisation du Japon - Firmes transnationales et illusions industrialistes dans le tiers monde - 6. Le banquier et le contribuable - Comment les banquiers, après avoir organisé les finances de l'État moderne, se font contrôler par l'État - La bureaucratie bancaire gérante de l'épargne mondiale - Les coûts pour le contribuable des erreurs de la bureaucratie bancaire - La gabegie dans les prêts aux États - De nouveau les exigences de la croisade contre la pauvreté et le rôle clé de l'ingénieur - Les taux de change flottants et l'émergence du monétarisme - Le big bang financier, les OPA et les rentes improductives - 7. L'impossible réforme des systèmes fiscaux et financiers - Le secret bancaire ou la consécration des rentes improductives - La suppression des inconséquences juridiques de l'État libéral - L'impôt sur la dépense : solution véritable ou utopie ? - L'accroissement incontrôlable de l'endettement des États - Les ponctions anarchiques sur les contribuables - Faut-il continuer de garantir l'épargne au profit du banquier ? - L'inadaptation des systèmes fiscaux et bancaires maintient l'impotence technologique de beaucoup de pays du tiers monde - Une fiscalité de type économique débarrassée des logiques financières caduques - 8. Pour une réhabilitation de l'économie politique - Le faux dilemme sur les interventions de l'État - Vers une féodalisation accrue des modes de gestion économique par le néo-libéralisme - Changer de style de développement ? - L'effondrement du système des taux de change fixes à l'origine du désordre économique mondial - repenser l'économie politique en termes de droit - Bibliographie complémentaire.