La transition vers le marché et la démocratie
Europe de l'Est, Europe centrale et Afrique du Sud

Wladimir ANDREFF

Pour les pays engagés dans une transition vers le marché et la démocratie, de nombreuses interactions déterminent les évolutions respectives de l’économie et des institutions politiques : seule l’étude de ces interactions permet de comprendre en profondeur les modalités de cette double évolution. Telle est la démarche originale des auteurs de cet ouvrage, économistes et des politologues spécialistes des pays postcommunistes et en développement. Les économistes précisent ainsi le rôle des institutions dans l’analyse d’un changement de régime : consolider ce changement lors d’élections démocratiques fait jouer des comportements déterminés par des variables socio-économiques et mobilise de façon détournée des moyens budgétaires ; à l’inverse, des groupes d’intérêt influencent l’évolution des institutions démocratiques pour extraire des rentes ; enfin, la démocratisation des dépenses publiques joue sur la relation entre disparités de revenus et niveau des dépenses d’éducation. Avec la transition, les politologues revisitent quant à eux le concept d’élites. Ils analysent la conversion des anciennes élites au marché et à la démocratie et leur recomposition avec de nouvelles élites : des économistes libéraux est-européens sont ainsi devenus de réalistes professionnels de la politique, et les nouveaux sociaux-démocrates adhèrent également au marché. Les votes pour le capitalisme et la démocratie des nouveaux petits entrepreneurs consolident le changement. A contrario, le maintien d’une bureaucratie dominante peut conduire à nationaliser et ethniciser les enjeux et bloquer les réformes (Serbie). Et la nécessité d’une profonde réforme de l’administration (Afrique du Sud) conditionne des politiques publiques favorables au développement économique.

Version papier : 25,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : août 2006
ISBN : 9782707148544
Nb de pages : 256
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Wladimir ANDREFF

Wladimir Andreff est professeur d'économie à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur honoraire du ROSES (CNRS) et président de l'International Association of Sport Economists.

Table des matières

Introduction Wladimir Andreff I Quelles institutions pour l’économie de marché ?1 L’analyse des institutions dans la « nouvelle économie comparative » Wladimir Andreff 2 Acheter les électeurs avec des fonds empruntés à l’étranger : l’expérience des nouvelles démocraties d’Europe centrale Karoly Attila Soos 3 Analyse économique des élections sud-africaines : la participation électorale Christine Fauvelle-Aymar 4 L’interaction entre l’activité des groupes d’intérêt et l’évolution des institutions en Pologne au cours de la transition vers l’économie de marché Maria Lissowska 5 Développement économique et démocratie : quel rôle pour l’éducation publique ? Un modèle avec secteur public endogène appliqué aux pays en transition d’Europe de l’Est Arnaud Bilek II Élites et pouvoirs dans les démocraties en formation6 La circulation des élites en Europe centrale : forces et faiblesses des paradigmes « élitistes » Georges Mink 7 Les économistes au pouvoir De l’usage d’une expertise professionnelle dans la construction des nouvelles démocraties centre-européennes Magdaléna Hadjiisky 8 L’adhésion à l’économie de marché des nouveaux sociaux-démocrates de l’Est. Le cas roumain Sorina Soare 9 Les petits entrepreneurs privés au carrefour de la transition politique et économique : les cas hongrois et tchèque Caroline Vincensini 10 Un point aveugle de la « transition » yougoslave : le « programme Marković » Geoffroy Géraud 11 L’administration, enjeu de la transition en Afrique du Sud Françoise Dreyfus ConclusionLes auteurs