La ligne d'horizon
Essai sur l'après-développement

François PARTANT

Dans ce livre posthume, initialement publié en 1988, François Partant répondait, avec rigueur et inventivité, à des questions essentielles, qui n’ont rien perdu de leur actualité près de vingt ans plus tard : comment l’idéologie du progrès, née en Occident, s’est-elle diffusée sur toute la planète ? Comment a-t-elle conduit à des politiques de développement ayant souvent des effets désastreux pour les hommes ? Depuis quand la crise économique a-t-elle modifié profondément les règles du jeu international ? Quelle sont les ruptures nécessaires pour enrayer l’exclusion de populations de plus en plus nombreuses et pour redonner de l’humanité aux relations sociales ?
La Ligne d’horizon est un peu le testament politique d’un fin connaisseur de deux milieux trop fréquemment étanches l’un à l’autre, auxquels François Partant s’était toujours intéressé : celui de la haute banque et des sphères du pouvoir et celui des paysans, artisans et chômeurs, tant dans le tiers monde que dans les pays industrialisés. La Ligne d’horizon, c’est également celle qu’on entrevoit depuis nos États industriels développés et qui nous signale les changements à venir.

Version papier : 9,20 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Michel PARFENOV
Collection : La Découverte Poche / Essais n°246
Parution : avril 2007
ISBN : 9782707151360
Nb de pages : 238
Dimensions : 125 * 190 mm

François PARTANT

François Partant (1926-1987), après une carrière d’expert en développement, était devenu un intraitable critique de l’économisme, régnant en maître dans les organismes internationaux. Maniant l’analyse solidement étayée (La Guérilla économique, 1972 ; La Fin du développement, 1982) ou l’ironie et la fantaisie (Le Pédalo ivre, 1980), cet « utopien » sceptique sur les solutions clés en main était remarquablement constructif dans l’élaboration des projets.

Extraits presse

« Le “développement” n’est pas une nécessité historique mais un désastre. Capitalisme et socialisme ne sont pas antagonistes. L’État n’est pas maître à bord. L’Occident n’a aucun titre ni à diriger le monde ni à s’ériger en modèle dont la portée serait universelle. Avec ces quatre propositions et d’autres non moins hérétiques, François Partant nous invite encore une fois à reconsidérer radicalement nos catégories familières. […] Son cri d’alarme s’adresse à tous les passagers de l’avion qui fonce sans pilote, y compris à ceux qui voyagent en première classe. »
LA QUINZAINE LITTERAIRE

« La Ligne d’horizon est à la fois une critique radicale des idéologies contem-poraines et des systèmes socio-économiques qu’elles ont engendrés, et une re-cherche de voies alternatives menant à d’autres futurs que ceux que l’on pro-pose aux hommes d’aujourd’hui. »
JEUNE AFRIQUE

« Le pouvoir décapant de cet ouvrage posthume (il a été publié une première fois en 1988) reste remarquable dans une période où l'idée de décroissance suscite l'interêt. »
TRANSRURAL

PRESSE

 

Table des matières

Préface à l'édition 2007 - I / L'idéologie du progrès - 1. Développement contre les hommes - L'illusion du pouvoir - Besoins, désirs, désirs mimétiques - Le christianisme et le développent - Une tour de Babel - 2. Les mythes confortables - Le rééquilibrage Nord-Sud - Sens et inversion de sens d'une page d'histoire - Progrès cumulatifs de l'humanité - Le développement universel - Un processus infini - 3. Ce tiers monde si nécessaire - La mondialisation de l'économie - Il n'y a pas de bon développement - Le tiers monde, une catégorie dépassée ? - II / La crise : faits et idéologies - 4. La crise, la transition ou blocage du système ? - Une crise qui se porte bien - A la recherche de nouveaux besoins - Le tiers monde en tant que débouché - L'endettement du tiers monde - La société « duale » : l'autre face du « sous-développement » - Menaces sur les démocraties - 5. L'anesthésie par l'idéologie libérale - L'idée révolutionnaire en panne - Montée de l'idéologie libérale - Le capital au-dessus de tout contrôle - Si tous les gars du monde - III / La ligne d'horizon - 6. Un itinéraire personnel - 7. L'agriculture, espoir d'une reconstruction ? - Particularité de l'agriculture - Les causes de la modernisation - Dégradation des termes de l'échange - Les agriculteurs prédateurs de la nature - L'euthanasie du monde paysan - Le monde paysan peut-il être porteur d'alternative ? - 8. Incarner l'Utopie - Pour une autre organisation soiopolitique du monde - Où un milliardaire entre en scène - Nouveau contrat social -Annexes - L'Association pour une alternative socio-économique mondiale - L'Utopie et sa base sociale - Liste des films de la série Au nom du progrès.