La fabrique du Paris révolutionnaire

David GARRIOCH

Comment Paris, ville cosmopolite, polie et prospère, centre européen des savoirs et de la tolérance, a-t-elle pu donner naissance, à la fin du XVIIIe siècle, à une révolution radicale ? Certes, les inégalités y étaient très fortes et la vie souvent précaire, mais Paris n’avait rien d’une société en perpétuelle ébullition et les Parisiens étaient attachés à leur ville par des liens affectifs puissants, des devoirs communautaires et des obligations morales.
Dans ce livre sans équivalent, qui brosse avec une verve narrative exceptionnelle le portrait d’une ville en plein bouleversement, David Garrioch essaie de comprendre la singularité de la Révolution française en analysant les transformations de la vie matérielle, l’apparition d’idées et de pratiques sociales nouvelles, les évolutions démographiques et les profonds changements en matière religieuse, politique et institutionnelle. Le caractère sécularisé et égalitaire de Paris, sa grande taille et son dynamisme commercial, son étrange mélange de sujétion et d’indépendance ont donné naissance à un radicalisme politique inédit. Mais à son tour, la Révolution a transformé la ville, ses structures politiques comme ses hiérarchies internes, les idéologies sociales et de genre comme ses pratiques culturelles…

Version papier : 26,50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit par Christophe JAQUET
Collection : Hors collection Sciences Humaines
Parution : avril 2013
ISBN : 9782707175847
Nb de pages : 440
Dimensions : 135 * 220 mm

David GARRIOCH

David GARRIOCH

David Garrioch, historien, est professeur à Monash University (Melbourne, Australie). Il est également l’auteur de The Formation of the Parisian Bourgeoisie, 1680-1830 et de Neighbourhood and Community in Paris, 1740-1790. La Fabrique du Paris révolutionnaire est son premier livre traduit en français.

Extraits presse

C'est le genre de livre d'histoires qui fait aimer l'Histoire. D'abord parce que l'auteur a le goût de l'anecdote et du récit. Ensuite parce qu'il est d'une solidité intellectuelle incontestable. Le premier chapitre de cette Fabrique du Paris révolutionnaire est saisissent. David Garrioch raconte comment les aveugles des Quinze-Vingts qui vont mendier découvrent un Paris qui s'éveille à leur sens par les odeurs et les bruits. En quelques pages, ce grand dix-huitièmiste, professeur à l'université Monash de Melbourne, en Australie pose son sujet. Il fait surgir cette rue prérévolutionnaire, bouillonnante, sale, pleine d'effluves et de sentiments divers. Il dévoile aussi ces formes de solidarités particulières dans ces quartiers où tout le monde se connaît et qui fonctionnent comme des villages avec leurs codes de politesse et leurs insultes. La suite est à l'avenant. David Garrioch creuse son sujet comme un sculpteur sa pièce, pour révéler les formes inattendues d'une ville et les moeurs de ses habitants. [...] Dans sa postface, Daniel Roche, professeur au collège de France, qualifie cette étude de "grand livre d'histoire". C'est en effet un ouvrage sensationnel, le premier de David Garrioch traduit en français, et il est d'une acuité remarquable. Sans doute fallait-il le recul d'un historien situé aux antipodes de la France pour saisir si bien et avec autant de verve le peuple de Paris.

05/04/2013 - Laurent Lemire - Livres Hebdo

 

Comment est née la Révolution française dans les rues de Paris ? On savait tout du roi, de la reine et de la colère du peuple. Mais, comment est née vraiment la poussée qui a conduit à faire chuter la Bastille et la royauté. Ce livre nous l'explique. Grâce à son auteur, nous flânons dans les rues d'une capitale grouillante, "plurielle", comme on dit aujourd'hui. Doucement, on voit monter l'immense vague. Culture, misère, classes sociales, toutes ces briques mises bout à bout ont fait naître un événement unique.

25/04/2013 - L'Alsace

 

Au milieu du XVIIIe siècle, la description de Paris, le plus fameux monstre urbain du moment, est devenue un véritable genre en soi chez les écrivains, les voyageurs, les chroniqueurs. Le registre préféré, et le plus parlant, est corporel : Paris est la tête surdéveloppée d'un corps qui est la France ; le coeur battant du royaume dont la capitale administrative s'est déplacée, pour éviter les coups de sang, à Versailles ; une bouche qui dévore d'innombrables migrants venus de tous les horizons ; un estomac qui avale les richesses et les productions des provinces avant de les transformer en humeurs nauséabondes répandues dans les ruelles. C'est de ce grand corps de près de 800 000 âmes que l'historien australien David Garrioch propose un magistral récit dans La Fabrique du Paris révolutionnaire. [...]

10/05/2013 - Antoine de Baecque - Le Monde des Livres

 

Pourquoi Paris, plus qu’aucune autre capitale européenne, est-elle une ville révolutionnaire ? L’historien australien David Garrioch, à propos de 1789, suggère une réponse en étudiant les conséquences politiques des transformations de tous ordres qu’a connues Paris au cours du XVIIIe siècle. Il ne s’agit pas, comme le rappelle Daniel Roche dans sa postface, de mettre en évidence des causes ou des déterminismes rigides mais, à l’instar de l’historiographie actuelle, de s’intéresser aux conditions qui ont rendu possible l’émergence d’une séquence révolutionnaire.

06/06/2013 - Jean-Yves Grenier - Libération

 

Le livre incroyable et réellement inégalé de l'historien australien David Garrioch: La fabrique du Paris révolutionnaire. Car c'est un livre pour aujourd'hui et un grand livre d'histoire.

29/06/2014 - Philippe Petit - Marianne

 

Table des matières

Remerciements
Introduction
I / L’ordre social du Paris coutumier
1. Les schémas de la vie urbaine

Voisins et parents
Hiérarchies locales
Une culture coutumière
2. Car vous aurez toujours des pauvres avec vous
Qui étaient les pauvres ?
Les pauvres connus et inconnus
Survivre à Paris
3. Ni domestiques ni laquais
Les corporations
Les divisions dans les métiers
4. À chacun selon sa condition
Le monde de la noblesse
Les nobles et la ville
Les bourgeois de Paris
Hiérarchie et mobilité
II / Le gouvernement de la ville et le mécontentement populaire
5. Le pain, la police, la contestation
L’approvisionnement alimentaire et ses difficultés
L’idéal de la communauté urbaine
La police dans le Paris coutumier
Les émeutes de 1750
6. Des loups déguisés en agneaux : religion et politique
La coalition janséniste
La lutte pour le contrôle
III / Créer une nouvelle Rome
7. Les affaires du temps
L’intérêt du peuple pour la politique
L’attitude par rapport à la monarchie
L’essor de l’« opinion publique »
8. Sécularisation
Un changement de pratiques et de croyances religieuses
Indifférence, scepticisme, anticléricalisme et déisme
La sécularisation et la nouvelle sensibilité religieuse
L’emprise déclinante de l’Église
Le déclin de la paroisse
Un fossé culturel
9. Urbanisme ou despotisme ?
La réforme urbaine
Le débat sur les cimetières
Le profit et la gloire
La circulation
La campagne de la police pour améliorer la ville
Les perceptions du despotisme
Rome ou Babylone ?
10. L’intégration de la ville
De nouvelles sources d’information
L’intégration économique
De nouvelles pratiques culturelles
Les effets d’une mobilité croissante
Centralisation et bureaucratisation
Les conséquences de l’intégration
11. Culture plébéienne, culture métropolitaine
L’évolution de la culture coutumière
La culture métropolitaine
Consumérisme et économie politique
12. La ville et la Révolution
La société parisienne et la Révolution
L’intégration de la ville et la Révolution
Épilogue : le nouveau Paris
Postface : Paris coutumier, Paris transformé, Paris révolutionné, par Daniel Roche
Paris coutumier
Paris transformé
Paris révolutionné
Notes.