La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Géopolitique, géographie et relations internationales / L'islamisme à l'heure d'Al-Qaida     

L'islamisme à l'heure d'Al-Qaida

François BURGAT

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse


Imprimer la fiche

 

Depuis les années 1980, l’exacerbation du « radicalisme islamiste » et les actions d’Al-Qaida résultent moins de l’affirmation dans les pays musulmans de différents courants de l’islam politique que du rejet obstiné dont ces derniers ont fait l’objet chez ceux dont ils menacent les intérêts, économiques et politiques. C’est notamment ce que François Burgat a montré dans ce livre, initialement paru en 2005, et que cette nouvelle édition entend redire. En s’appuyant sur des années d’enquêtes au sein de multiples mouvances islamistes, il y souligne des évolutions qui risquent de rester incompréhensibles pour ceux qui se contentent d’assimiler islamisme, violence et rejet de la démocratie.
À rebours de ce simplisme dangereux, François Burgat montre ici comment, paradoxalement, au début des années 2010, les pays musulmans où s’esquisse la sortie de l’autoritarisme ne sont pas ceux où, avec le soutien de la communauté internationale, a prévalu le tout répressif de la « lutte contre les intégristes ». Mais au contraire le petit nombre de ceux où les authentiques courants islamistes ont été intégrés au jeu démocratique. Ce que la vision médiatique et la stratégie politique dominantes ne permettent ni de percevoir ni de prendre en compte.

Introduction
Le piège des catégories
Sortir des impasses de la « guerre globale contre la terreur »
Remerciements
1. La matrice identitaire du « parler musulman »
L'islamisme ou le droit de (re) « parler musulman »
Les malentendus et les turbulences de la réislamisation
Pakistan : les leçons de la « terre des purs »
Une identité trans-sociale
Derrière l'arbre (identitaire) de l'islamité, la forêt sociale et politique...
Les coulisses d'un itinéraire idéologique : un salafi yéménite entre radicalisation « religieuse » et stratégie sociale
L'islamisme dans tous ses états
2. Des luttes nationales aux désillusions de la « recolonisation » : les trois temporalités de l'islamisme
La diversité des itinéraires islamistes
Les préalables réformistes des Frères musulmans : d'Al-Afghani à Abdelwhabbab
Les désillusions de la décolonisation : du déficit culturel à l'autoritarisme polititique
Face à la « recolonisation » : Al-Qaida et la troisième temporalité de l'islamisme
L'impunité des « Pinochet arabes » - La Palestine emmurée - « Contre Dieu » plutôt que « contre ses saints » : Al-Qaida à l'assaut de l'ordre national américain - De la transnationalisation des politiques sécuritaires à l'internationalisation d'une résistance « islamique » - « Moujahid sans frontières » ou la part de l'Afghanistan Du dévoilement « colonial » à la modernisation « sous le voile » : les temporalités de l'islamisme à l'aune du « voile musulman »
La modernisation revoilée
3. Le champ islamiste entre spécificités nationales et transnationalisation
Des modalités du choc colonial à la gestion culturelle et politique des indépendances
Les formules politiques entre intrangsigeance intérieure et concessions étrangères - Les facteurs d'intégration transnationale
4. Les secrets de la Mer Rouge, ou l'islamisme sans la colonisation
Une Péninsule pas si insulaire que cela
Le Yémen et l'Arabie saoudite face à Washington, ou la fin de l'exception péninsulaire
Les Frères musulmans au miroir yéménite
5. Les Frères et les salafis, entre modernisation et littéralisme, avec ou sans radicalisation
Les Frères musulmans et la réhabilitation « endogène » de la modernisation
Les excroissances modernisatrices
Les formes de la « réaction » salafie
Le « retour » des soufis en politique ?
6. La radicalisation islamique entre sectarisme religieux et contre-violence politique
Quelle radicalisation ?
Cultures différentes, valeurs partagées
Violence politique et débordements sectaires - Aux origines de la crispation sectaire
7. De Sayyid Qutb à Mohamed Atta : sectarisme ou contre-violence politique ?
La théologie de guerre de Sayyid Qutb et de al-Dhawahiri, ou les fondements politiques d'Al-Qaida
Les ressorts politiques de la ruptures qutbiste
Aïman al-Dhawahiri entre fracture symbolique et torture physique
Ben Laden et les preuves (profanes) du non-respect de la loi (divine)
Mohamed Atta, ou la trajectoire meurtrière d'un pilote du 11 septembre
8. Des peurs héritées aux peurs exploitées : la guerre des représentations
Les peurs... héritées
Les peurs exploitées ou la représentation de l'islamisme au piège du politique
Intoxication et désinformation : un cas d'école de l'« islamisme radical » algérien
La guerre des représentations et la faillite de la médiation intellectuelle : quelle « vérité » ?
Des intellectuels « négatifs » aux intellectuels « écrans »
Les « malades de l'islam » - Les « musulmanistes » de la onzième heure...
9. Hard power et « réformes » imposées : les illusions de la réponse occidentale à l'islamisme
Enfermer l'autre dans le religieux pour mieux l'expulser du politique
L'illusion culturaliste, ou changer l'Autre... et seuleument lui
Conclusion
Contre le terrorisme : une arme absolue ?
Annexe :
1992 : les islamistes sous le regard de l'Occident
Index.

« L'amalgame, désormais commun en Occident, entre islamisme et terrorisme est une erreur, pas toujours involontaire, qui conduit à une impasse, estime le politologue français François Burgat. Dans L'Islamisme à l'heure d'Al-Qaida, ce chercheur du CNRS, l'un des meilleurs spécialistes du monde musulman où il a longtemps vécu, estime que "jour après jour, les politiques inspirées par l'amalgame entre islamisme et terrorisme contribuent à renforcer la radicalisation de la mouvance politique qu'elles prétendent combattre." »
LA MARSEILLAISE

« Grâce à une connaissance précise du terrain et à un vrai travail de recherche, [François Burgat] montre que le courant islamiste est avant tout d'origine politique et non strictement religieuse [...]. L'auteur s'abstient de tout manichéisme ou angélisme [...] car il s'agit d'apporter une réponse constructive à cette radicalisation islamiste pour ne pas séparer définitivement Occident et Orient. »
TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

« Cet automne, le terrorisme [prend] d'assaut les rayonnages des librairies. Le plus intéressant [est]L'Islamisme à l'heure d'Al-Quaïda de François Burgat, islamologue dont le discours moins anxiogène tranche avec celui de ses collègues. »
ZURBAN

« Jour après jour, les politiques inspirées par l'amalgame entre islamisme et terrorisme contribuent à renforcer la radicalisation de la mouvance politique qu'elles prétendent combattre. À rebours de ce simplisme dangereux, François Burgat, en s'appuyant sur l'expérience de dix-huit années passées dans le monde arabe et de nombreuses enquêtes au sein des mouvances islamistes, propose dans ce livre une analyse essentielle pour comprendre un phénomène bien plus divers et complexe qu'on ne le dit trop souvent. »
OUMMA.COM

« [François Burgat] nous propose, avec son savoir historique et sociologique, un tableau complexe de ce qu'il nomme la "réislamisation". il se place du côté de cet Autre arabe, dont il dit qu'il est pour les anciens empires coloniaux l'incarnation même de l'Autre, c'est-à-dire le miroir de nos propres questions d'identité. Ce "point de vue", au sens littéral du terme, n'est jamais chez lui idéologique, mais scientifique. Mais cette exigence de ne rien céder à la simplification l'éloigne des formatages traditionnels. Il faut donc, avant d'ouvrir L'Islamisme à l'heure d'Al-Quaïda, accepter de se laisser guider, et ne point laisser les clichés entraver notre progression. »
POLITIS

« François Burgat montre que la radicalisation islamiste est moins le symptôme d'une "maladie de l'islam" que l'expression extrême d'un différend politique avec l'Occident. Et que la mouvance Al-Quaïda, dans sa monstruosité et sa violence, est moins inspirée par la lecture des textes sacrés que par le bouclage hermétique des scènes politiques arabes et la banalisation de la torture. »
LE MONDE DIPLOMATIQUE

« François Burgat poursuit dans ce nouvel ouvrage un travail commencé depuis longtemps. Son objectif est d'abord de comprendre et d'analyser les mécanisme de production de ce qu'il est désormais convenu de désigner par le terme islamisme -convention d'ailleurs appauvrissante [...]. L'auteur restitue, en conséquence, à la question, son contexte, et notamment son contexte historique et social. Le culturalisme essentialiste des Bernard Lewis en tous genres est donc récusé, et le travail de terrain privilégié -Burgat a passé de nombreuses années à arpenter les principaux pays d'où a surgit le mouvement désigné sous le titre générique. »
REVUE D'ÉTUDES PALESTINIENNES

« "Face aux dérives de la sphère médiatique et politique, l'autonomie de la sphère académique pourrait permettre un rééquilibrage salutaire". Il est déploré que le travail des chercheurs "néo-oriantalistes" accède rarement à l'opinion publique.
Ainsi est soulignée l'ambition du livre: exposer, éclairer, voire à vérifier certaines hypothèses et à agir. »
HISTORIENS ET GÉOGRAPHES

« Les écrits de François Burgat constituent toujours un événement à leur manière. [...] Ces paroles ont le mérite, loin des schémas binaires, de pousser tout un chacun à faire acte de réflexion en cherchant à comprendre, au moins dans un premier temps, les opinions adverses plutôt que de les nier en bloc. Au final, qu'elles comptent au rang de ses partisans ou de ses détracteurs, rares doivent être les personnes qui pourront estimer ne rien retirer des propos de F. Burgat.»
IRIS

« Reste la recommandation de Burgat dont la pertinencen’a fait que croître : la participation au pouvoir des islamistes, une descomposantes intrinsèques de ces sociétés, apparaît comme la condition sine qua non d’une véritable transitiondémocratique. Curieusement, huit ans plus tard, dans les rapports del’International Crisis Group consacrés aussi bien à l’Égypte qu’à l’ArabieSaoudite, à la Palestine qu’aux Philippines, on retrouve constamment cetteproposition. »

Guy Spitaels, La Triple Insurrection islamiste, Fayard,2005.



PRESSE

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017