L'islam des banlieues - Dounia BOUZAR

L'islam des banlieues
Les prédicateurs musulmans : nouveaux travailleurs sociaux ?

Dounia BOUZAR

On n’en finit pas de déplorer la perte de crédibilité des travailleurs sociaux auprès des jeunes en difficulté, dont ceux issus de l’immigration. Alors que les associations religieuses de quartiers réussissent là où les éducateurs et les travailleurs sociaux ont échoué. Comment expliquer ce phénomène ? Qu’est-ce qui séduit tant les jeunes dans ce discours religieux ? Faut-il y voir un danger ? C’est à ces questions que répond ici l’auteur, en s’appuyant sur de nombreuses enquêtes de terrain. Elle explique que des milliers de jeunes – filles plus que garçons – fréquentent régulièrement les permanences sociales des associations musulmanes de villes comme Paris, Lille, Tourcoing, Roubaix, Lyon, Nantes, Marseille, Bordeaux et Strasbourg. Ils y rencontrent des prédicateurs religieux, issus de la double culture comme eux, dont les propos ont plus de portée que les injonctions paradoxales de l’école ou du service social… Parmi eux, deux attirent particulièrement les foules lors de conférences en France et en Europe, et les cassettes de leurs prêches font un tabac. Analysant finement le contenu de leurs discours, Dounia Bouzar explicite les clés de leur succès : l’entrée dans la religion, loin d’être un « retour aux sources », s’avère un facteur d’intégration et permet de vivre pleinement le double lien avec ses parents et la société occidentale. Cela est frappant pour les jeunes filles maghrébines ; elles peuvent ainsi revendiquer une identité de femme française musulmane résolument moderne. Ce mouvement, dont on ne peut négliger l’ampleur, interpelle, et sa connaissance sera l’occasion, pour les professionnels concernés et leurs formateurs, de s’interroger sur leurs pratiques. Sont-ils bien préparés à la dimension plurielle de la nouvelle identité française ? Une lecture roborative.

Version papier : 15 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Alternatives sociales
Parution : octobre 2001
ISBN : 9782841469901
Nb de pages : 192
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Dounia BOUZAR

Dounia Bouzar est éducatrice depuis une quinzaine d’années et travaille à la Protection judiciaire de la jeunesse depuis 1991. Elle est aussi animatrice d’un atelier interculturel et présidente fondatrice d’une association de réinsertion par le théâtre, dans le département du Nord.

Extraits presse

« Le propos de ce livre est courageux. Éducatrice spécialisée à Lille, Dounia Bouzar veut comprendre pourquoi les travailleurs sociaux ont tant de difficultés avec les jeunes les plus en rupture […]. Dounia Bouzar prône une approche interculturelle du travail social. Vaste chantier… »

TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

PRESSE

 

Table des matières

Préface - Prologue - Introduction - Préliminaires - I. Bref aperçu du contexte de l'Islam en France - II. Interview d'Amar Lasfar, recteur de la mosquée Lille-Sud, ou comment un recteur de mosquée est devenu le principal interlocuteur des frères de Ryad ? - III. Interview de Salah Djebien, ou pourquoi y-a-t-il perte de crédibilité des travailleurs sociaux ? - Première partie : La recherche d'une identité valorisante face aux diverses stigmatisations - IV. Du trou de mémoire à l'histoire retrouvée - V. Mieux se repérer pour savoir s'orienter - VI. Une définition de soi rassurante - VII. La recherche d'un lien universel face à une appartenance unique - VIII. La médiation parentale - IX. La création d'une identité propre - Deuxième partie : Face aux paradoxes sociaux, un islam inscrit dans la cité - X. De la désorganisation sociale des banlieues à la solidarité musulmane - XI. Le respect des lois - XII. Des repères de vie de travailleur aux repères de vie de religieux - XIII. Du rôle de spectateur au rôle d'acteur - XIV. La recherche féminine d'un affranchissement - Troisième partie : L'acceptation du lien - XV. La religion musulmane, aide ou danger ? Des parcours de vie - XVI. Une conception de l'individu qui aggrave la tendance au communautarisme - XVII. Une conception de la laïcité qui fausse le diagnostic - Conclusion - Bibliographie.