L'abstraction matérielle
L'argent au-delà de la morale et de l'économie

Laurence DUCHÊNE, Pierre ZAOUI

En période troublée, le fondement de la politique consiste à décider entre la guerre et la paix, entre la mort et la vie. En période apaisée, cela consiste à décider de la création et de la distribution de l’argent. Décider des effets qu’on en escompte (la liberté individuelle ou l’aliénation du plus grand nombre) ou que l’on cherche à empêcher (la misère, des inégalités indécentes, la sécession des plus riches) ; décider de ce qui, dans la vie sociale, mérite d’être monétisé et de ce qui doit au contraire en être protégé ; décider de ce qui doit être cédé à la libre initiative de chacun et de ce qui doit en être prélevé par la puissance publique ou la pression sociale pour être ensuite redistribué suivant des modalités et des fins elles-mêmes à délibérer collectivement.
Ce livre, issu des regards et des impasses croisés de l'économie et de la philosophie, cherche à montrer que l’argent est d’essence politique. Ce qui signifie au moins deux choses. D’abord qu’il n’y a pas là de vérité strictement morale ni strictement économique : il n’existe pas de bon rapport personnel à l’argent et pas davantage de science exacte de la monnaie – ni de la création monétaire, ni du juste prix, ni de sa juste répartition. Et ensuite que l’argent est avant tout politique en tant qu’il noue l’intime et le public, les pulsions et le froid calcul, les corps et les fantasmes, en bref le plus matériel et le plus abstrait. L’argent est une abstraction matérielle, un signe vide mais commun surgi du tréfonds de nos corps jouissants et qui détermine l’existence du plus grand nombre tant qu’il n’est pas pensé et pris en charge sans relâche par l’ensemble d’une communauté politique.

Version papier : 18 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sciences humaines
Parution : janvier 2012
ISBN : 9782707169631
Nb de pages : 192
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782707171139
Format : EPUB

Laurence DUCHÊNE

Laurence Duchêne enseigne les sciences économiques et sociales en classes préparatoires au Lycée Carnot à Paris.

Pierre ZAOUI

Pierre Zaoui est maître de conférences en philosophie à l’université Paris-7 Denis Diderot.

Extraits presse

Au-delà de la convoitise qu'il peut susciter, l'argent reste un mystère théorique. Qu'il manque ou qu'il coule à l'excès, que l'on y pense sans cesse ou que l'on reste indifférent à ses promesses, l'argent échappe à toute conceptualisation précise. Quasiment absent de la pensée moderne (exceptés le livre séminal de Georg Simmel, Philosophie de l'argent, ou celui récent de François Dagognet, L'Argent - Philosophie déroutante de la monnaie), l'argent "glisse entre les concepts du penseur comme entre les mains du flambeur", affirment l'économiste Laurence Duchêne et le philosophe Pierre Zaoui dans un essai stimulant, L'Abstraction matérielle. Comme les billets qui filent entre les mains du héros du film de Robert Bresson, L'Argent, les idées s'enchevêtrent ici dans un ébouriffant tour de force philosophique.

25/01/2012 - Jean-Marie Durand - Les Inrockuptibles

 

Une économiste et un philosophe montrent la nature très politique de l'argent. Celui-ci domine et organise nos vies, au moins tant que les communautés politiques ne le prennent pas en charge.

01/02/2012 - L'Expansion

 

Coécrit par un philosophe et une économiste, cet essai s'efforce de cerner la nature de l'argent. Après avoir montré à quelles impasses aboutissent la morale et les sciences économiques quand il s'agit d'édicter le bon rapport à l'argent, il déduit que ce dernier, en nouant l'intime et le social, ressortit d'un questionnement politique.

03/02/2012 - Le Monde des Livres

 

Des sommes abstraites sur les écrans des Bourses mondiales à la petite monnaie dans notre poche: qu'est-ce que l'argent, au fond ? Au croisement de l'économie et de la morale, des pulsions et du calcul, de l'intime et du collectif, "l'argent glisse entre les concepts du penseur comme entre les mains du flambeur". Le dialogue entre l'économiste Laurence Duchêne et le philosophe Pierre Zaoui résulte de ce constat: appréhender l'argent dans le seul champ de l'économie ou celui de la philosophie est infructueux. Il s'agit donc ici d'envisager l'argent au carrefour et au-delà des deux disciplines, comme "le noeud primordial [...] de sociétés sans Dieu commun". Autrement dit, une "institution politique" devenue le facteur principal de cohésion sociale. Sa juste place dans la société devient alors une question incontournable du débat démocratique.

01/03/2012 - Sébastien Claeys - Philosophie magazine

 

Bien qu’il ne soit pas, stricto sensu, une marchandise, mais fonctionne comme cet « équivalent général » qui sert à exprimer les prix de tous les autres biens en circulation, l’argent semble posséder ce trait caractéristique de toute marchandise, selon Marx : n’est-il pas, lui aussi, sous son apparente évidence, plein de « subtilité métaphysique » et d’« arguties théologiques » ? Il faut savoir gré à Laurence Duchêne et Pierre Zaoui d’avoir abordé cette épineuse question avec toute la clarté et la lucidité qu’elle requiert. Les deux premiers chapitres de leur livre peuvent en effet se lire comme une puissante synthèse des principales réflexions sur l’argent élaborées respectivement au sein de la tradition philosophique et dans l’histoire des théories économiques.

01/03/2012 - Jacques-Olivier Bégot - L'Humanité

 

L’argent est un thème inépuisable. Depuis Georg Simmel voici bientôt un siècle, sociologues, psychologues et anthropologues se sont emparés du thème pour montrer ce que tout le monde peut constater : l’argent, ce n’est pas simplement la monnaie des économistes, ce n’est pas non plus l’incarnation du mal, comme pourraient le penser certains moralistes. En dépit de quelques lacunes évidentes, touchant notamment les finalités disparates de cette institution sociale, le livre est une honnête présentation des grands auteurs de la culture scolaire française, d’Aristote à Bataille, en passant par Ricardo et Marx.

01/03/2012 - Julio Schumacher - Etudes

 

Vidéos


vendredi 2 mars 2012



 

Table des matières

Introduction. Ce qui force à penser l’argent : entre l’intime et l’économique
I / L’impossible résolution morale
L’argent en deçà de toute morale ?
Une condamnation vaine ou dangereuse
Une indifférence inquiétante
Une réhabilitation douteuse
Un juste milieu introuvable
II / Les théories aporétiques de la monnaie
Ce qu’est la monnaie
La fausse alternative métallique/immatérielle - La monnaie comme convention, dette et créance - Le paradoxe des grandeurs liquides ou le flou de la monnaie
Ce à quoi sert la monnaie : Money is what money does
La monnaie comme instrument - Neutralité ou activité de la monnaie

Ce que fait l’argent sans le dire
Une convention - Une totalité supérieure aux individus - La monnaie produit de l’État - La souveraineté monétaire au-delà de l’État - Monnaie versus valeur
Conséquences
Une théorie non économique de la monnaie ou un objet impossible ?
III / Politiques de l’argent
Théorie politique de l’argent
Une autre politique - Réel et fantasme : les deux corps de l’argent - Articuler besoin et désir : l’abstraction matérielle
Propositions pratiques
Encastrer l’argent - Libéraliser l’argent - Sanctuariser l’inévaluable - La légèreté de l’argent et le roc de la misère
Conclusion. L’argent politique
L’argent, question d’éthique
L’argent, question économique
L’argent, question politique
L’argent, non-question anthropologique .

Droits étrangers

MATERIAL ABSTRACTION
Money, beyond Ethics and Economics

How should we think of money ? This oxymoron title came forth from the reflections and debates between an economist and a philosopher. They lead this study into the realm of politics, as the only way to resolve these antagonisms : the truth is that money is not about morals or economics but about politics. Money is above all the demand of a collective invention.


Laurence Duchêne is a lecturer in Economics at the Lycée Carnot in Paris, where she prepares students for entry in the Grandes Ecoles. He is on the Editorial Board of the journal Vacarme.
Pierre Zaoui is a senior lecturer in Philosophy at Paris VII University and the author of La Traversée descatastrophes (Le Seuil).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com