L'émergence du risque industriel
(France, Grande-Bretagne XVIIIe - XIXe siècle)

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL

Ce numéro spécial traite de l’émergence des risques industriels entre la fin du XVIIe et celle du XIXe siècle. Il se concentre sur la Grande-Bretagne et la France, principaux foyers des premières décennies de l’industrialisation. Si les catastrophes et les risques industriels questionnent les sociétés contemporaines à une échelle devenue mondiale, au point d’être aujourd’hui un des objets de prédilection des sciences sociales, il importe d’historiciser cette notion.
Spectaculaires depuis au moins un siècle, les accidents industriels ou miniers jalonnent en effet le processus antérieur de développement économique de l’Occident. Or cette « première » histoire, mal connue, définit à bien des égards le cadre de leur perception, régulation et acceptation jusqu’à nos jours.
La séquence historique abordée dans ce numéro illustre la vivacité d’une historiographie récente qui replace le risque industriel dans un ensemble non seulement technique, mais aussi économique et social, médical ou culturel. Elle permet de réunir des problématiques souvent disjointes et aide à la compréhension globale de leur émergence et de leur incidence sur la société. Dès les premiers signes de l’industrialisation, ses dangers effectifs et potentiels sont appréhendés, discutés et traités par les hommes qui les voient naître. Des dispositifs de prévention, de gestion ou de réparation sont mis en place, parfois au travers d’âpres débats et controverses.
Plusieurs lignes de force de la régulation des risques sont mis en lumière : la naissance et la consolidation des techniques assurantielles, le rôle des grands accidents dans la normalisation des dangers et la conceptualisation du risque, la transformation du droit dans un souci d’adaptation au monde industriel, la croyance récurrente dans la capacité de la technique à apporter les remèdes du futur, enfin l’intervention de l’État, tour à tour libéral et social suivant les contextes et les rapports de force. Au delà de secteurs industriels très diversifiés, d’échelles géographiques différentes, de risques hétérogènes, la cohérence de la séquence s’impose dans l’analyse d’une acclimatation progressive, sinon linéaire, du risque industriel devenu autour des années 1900 une caractéristique essentielle de l’Europe manufacturière.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Le Mouvement social n°249
Parution : décembre 2014
ISBN : 9782707183309
Nb de pages : 252
Dimensions : 155 * 235 mm

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL


Revue trimestrielle fondée par Jean Maitron en 1960, puis dirigée de 1971 à 1982 par Madeleine Rebérioux, Le Mouvement social est publié par l’association du même nom, avec le concours du CNRS et avec la collaboration du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (ex-Centre de recherche historique des mouvements sociaux et du syndicalisme de l’université Paris-I-CRHMSS), et diffusé avec le concours du Centre national du livre.
Le Mouvement Social rend compte des développements récents de l’histoire sociale : à l’histoire des engagements collectifs et des organisations professionnelles, qui constituait à l’origine sa raison d’être et qui demeure l’un de ses principaux centres d’intérêt, s’ajoutent d’autres approches d’histoire sociale et d’autres champs d’étude : l’histoire du travail et de l’économie, l’histoire sociale du politique et de l’État, l’histoire culturelle et des imaginaires sociaux, celle des rapports de genre, celle, aussi, de l’immigration et de toutes les formes de mobilité. La revue embrasse l’époque contemporaine dans toute son ampleur, des premières années du XIXe siècle au début du XXIe siècle.

Extraits presse

L’histoire de l’industrie ne peut être pensée en faisant abstraction des risques. L’ère de la révolution industrielle a par ailleurs attiré l’attention sur ceux-ci, les risques industriels ayant remplacé les risques urbains plus classiques, comme les incendies de quartiers majoritairement construits en bois. Cette mutation du risque est le point de départ chronologique de la riche réflexion proposée par le numéro 249 de la revue Le Mouvement social autour de « l’émergence du risque industriel ».

04/02/2015 - Fadi El Hage - Liens socio

 

Table des matières

Éditorial, par Thomas Le Roux
Dossier : L'émergence du risque industriel (France, Grande-Bretagne, XVIIIe - XIXe siècle), sous la direction de Thomas Le Roux

Risque d’incendie en milieu urbain et «industrious revolution » : le cas de Londres dans le dernier tiers du XVIIIe siècle, par Liliane Hilaire-Pérez et Marie Thébaud-Sorger
Grenelle 1794 : secourir, indemniser et soigner les victimes d’une catastrophe industrielle à l’heure révolutionnaire, par Claire Barillé, Thomas Le Roux et Marie Thébaud-Sorger
L’émergence de la norme technique de sécurité en France vers 1820, par Jean-Baptiste Fressoz Travail des enfants, risques professionnels et législation industrielle dans les industries textiles et minières en Grande-Bretagne au début du XIXe siècle, par Peter Kirby
Combattre les risques dans les mines de combustibles minéraux (bassin de Bourgogne-Nivernais, deuxième moitié du XIXe siècle), par Jean-Philippe Passaqui
Les usines en feu. L’industrialisation au risque des incendies dans le textile (France, 1830-1870), par François Jarrige et Bénédicte Reynaud
Les plans d’assurance incendie de Goad : cartographie des risques d’incendie et normalisation des risques industriels (1885-1903), par Niels Van Manen
La (re)découverte du risque professionnel : l’indemnisation des ouvriers britanniques dans la perspective d’une histoire croisée, vers 1850-1900, par Julia Moses
Notes de lecture
L’histoire des risques
L’Apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique, de J.-B. Fressoz, par G. Carnino
Prévenir et gérer les risques
Der gezähmte Prometheus. Feuer und Sicherheit zwischen FrüherNeuzeit und Moderne, de C. Zwierlein, par C. Kirchhelle
Risk : Negociating Safety in American Society, de A. P. Mohun, par J.-B. Fressoz
Réguler les risques industriels et environnementaux
Débordements industriels : environnement, territoire et conflit, XVIIIe-XXIe siècle, de Th. Le Roux et M. Letté, par L. Coumel
Santé et travail à la mine, XIXe-XXIe siècle, dirigé par J. Rainhorn, par M. Thébaud-Sorger
Des toxiques invisibles. Sociologie d’une affaire sanitaire oubliée, de J.-N. Jouzel, par C. Salaris
La politisation du risque environnemental
Powerless Science ? Science and Politics in a Toxic World, de N. Jas et S. Boudia (eds.), par S. Frioux
Villes industrieuses, villes dangereuses
Urbaphobie. La détestation de la ville aux XIXe et XXe siècles, dirigé par A. Baubérot et F. Bourillon, par E. Bellanger
Marseille la violente. Criminalité, industrialisation et société (1851-1914),
de C. Regnard-Drouot, par L. Montel
Informations et initiatives
Résumés
Livres reçus.