L'Algérie et la démocratie
Pouvoir et crise du politique dans l'Algérie contemporaine

Lahouari ADDI

Pourquoi la tentative de démocratisation ouverte en Algérie après les émeutes d'octobre 1988 a-t-elle débouché sur une crise sociale et économique sans précédent et sur une situation politique proche de la guerre civile ? Comment interpréter l'audience croissante de l'islam radical et son basculement dans la violence ? Pour répondre à ces questions, Lahouari Addi propose dans ce livre une analyse en profondeur qui bouscule bien les idées reçues et permet de mieux comprendre l'extraordinaire complexité de la situation algérienne. Il montre ainsi qu'à la différence de la plupart des pays qui ont eu à vivre la sortie d'un régime autoritaire - en Europe du Sud et de l'Est ou en Amérique latine -, la transition démocratique en Algérie s'est heurtée à une accumulation d'obstacles particulièrement redoutable. Il s'agit en effet à la fois d'un pays musulman où la religion conteste encore à l'État la prérogative d'édicter des règles de droit ; d'un pays du tiers monde ayant subi l'une des colonisations les plus longues et les plus agressives ; et enfin d'un pays à économie " socialiste " où les bases mêmes de l'accumulation de richesse ont été sapées par la centralisation étatique et la corruption. L'originalité de cette approche est qu'elle combine, en s'appuyant sur une solide armature théorique et sur une excellente connaissance du terrain, deux niveaux d'analyse :celui de la logique du système de pouvoir, qui a cherché à instrumentaliser l'ouverture démocratique pour se relégitimer ; et celui des mutations profondes qui ont bouleversé la société algérienne, tant au niveau social qu'à celui des représentations symboliques.

Version papier : 20,58 €
Version numérique : 13,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Histoire contemporaine
Parution : juillet 2010
Format : PDF
ISBN papier : 9782707123640 ISBN numérique: 9782707155016

Lahouari ADDI

Lahouari Addi, professeur de sociologie à l'Institut d'études politiques de Lyon (université Louis Lumière-Lyon 2), est chercheur au CERIEP (Centre d'études et de recherches de l'Institut d'études politiques) et au GREMMO (Groupe de recherches et d'études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient). Ancien enseignant-chercheur à l'Université d'Oran, il a été plusieurs fois professeur invité dans diverses universités américaines. Il est notamment l'auteur, à La Découverte, de L'Algérie et la démocratie (1994) et Les Mutations de la société algérienne (1999).

Extraits presse

" Indispensable à qui veut tenter de saisir les enjeux de la crise algérienne, L'Algérie et la démocratie décrit l'émergence du phénomène islamiste et sa filiation avec l'idéologie nationaliste du FLN "

LE MONDE

" (...)Le remarquable essai que publie Lahouari Addi, L'Algérie et la démocratie, remet sur le tapis les questions essentielles, développant et affinant les intuitions passées. "

LE MONDE

" Lahouari Addi se garde de spéculer sur l'avenir de la culture démocratique en Algérie; il se contente d'observer et d'analyser, en se plaçant sur le terrain de la sociologie politique comme champ d'explication d'un ratage et d'une régression; pour cela, son livre s'impose comme un document de référence sur les convulsions qui secouent l'Algérie aujourd'hui. "

LIBERATION

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I. Les origines de la crise - 1. L'islamisme eu cœur du nationalisme - Nationalisme politique versus nationalisme culturel- De la légitimation religieuse au fondamentalisme d'État - 2. Le pouvoir politique comme fin en soi - La sociologie et un non-objet : le pouvoir - Une pratique politique révélatrice : le \" système Boussouf \" - L'obsession du pouvoir - L'absence de débats idéologiques - Un autoritarisme stérile - 3. L'armée, source du pouvoir - Une légitimité fondée sur l'action armée - L'équilibre précaire du système des pouvoirs - La dérive clientéliste dans l'armée - L'armée à l'heure des réformes institutionnelles - 4. Les limites de l'économie distributive - Le volontarisme comme pratique économique d'État - Les contradictions de l'économie distributive - La logique de l'État rentier - L'opposition aux réformes - 5. Le FLN est le père du FIS - L'idéologie populiste : un héritage du mouvement de libération - Le populisme comme négation du politique - Convergences et divergences entre le FLN et le FIS - Le populisme a-t-il un parti politique ? - La conception morale du politique et le refus contradictoire de la modernité - II. L'Algérie face au défi démocratique - 6. Démocratie et lien social - Imaginaire social communautaire et démocratie - La démocratie comme désengagement de l'État - L'Etat moderne comme préalable à la démocratie - 7. L'utopie islamiste - La religion comme expression symbolique de la société - L'utopie islamiste se nourrit de l'échec - Religion \" publique \" et modernité politique - Sécularisation de la religion et formation du droit - Le sens de la \" dépolitisation \" de la religion - 8. A la recherche du pacte civique - L'armée et le dialogue national - L'éclatement du champ politique - Une transition démocratique sans démocrates - La politique comme résultat de la force et de la ruse - 9. Les contradictions de la démocratisation Les islamistes et la démocratie - Une \" régression féconde \" - La démocratie comme un marché ? - 10. L'Etat et l'identité nationale - L'Etat crée la nation - Etat, nation et autonomie individuelle - Une situation linguistique marquée par une profonde diglossie - 11. L'islam est-il compatible avec la modernité politique ? Eléments de comparaison entre chrétienté et islam - Les contingents historiques de la sécularisation - L'échec des mu'tazilites - Conclusion.