Italie, la question nationale

REVUE HÉRODOTE

Depuis la fin des années quatre-vingt, la géopolitique de l'Italie connaît des soubresauts qui traduisent, sur le plan électoral, une situation pour le moins instable. Après quarante ans de domination, la Démocratie chrétienne s'est effondrée et les autres grands classiques ne vont guère mieux. L'une des raisons de ces changements sont les boulversements politiques à l'Est qui ont levé la menace communiste que le puissant PCI, aux dires des dirigeants de la DC, faisait peser sur l'Italie : d'où la fin de l'union sacrée des partis hostiles au communisme à l'origine de toutes les coalitions gouvernementales pendant quarante ans. Par ailleurs, le rejet d'une classe politique corrompue, dont certains grands leaders sont même accusés de connivence avec la mafia, a facilité l'apparition de nouvelles forces politiques. Or celles-ci posent toutes, mais de façon contradictoire, la question de la Nation, comme le montrent les analyses critiquent de leurs positions proposées dans ce numéro d' Hérodote. Ce débat sur la nation alimente une réflexion sur l'unité réelle dans le passé récent mais aussi sur les changements économiques et sociaux d'aujourd'hui. Longtemps on a parlé de deux Italies - le Nord et le Mezzogiorno -, puis de trois Italies - le Nord, le Centre et le Sud. Ces changements politiques s'accompagnent d'un développement de la démocratie qui favorise les débats entre citoyens à propos de l'État, du fédéralisme, du statut des régions. Tous ceci permet l'expression de particularités régionales tant économique que sociales et culturelles, qui révèlent l'image d'une Italie beaucoup plus diverse qu'on ne le percevait jusqu'alors.

Version papier : 16,77 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Hérodote n°89
Parution : mai 1998
ISBN : 9782707128560
Nb de pages : 192
Dimensions : 170 * 200 mm

REVUE HÉRODOTE

La revue Hérodote, créée et dirigée par Yves Lacoste depuis 1976, trimestrielle, s’efforce de promouvoir une géographie d’action et une conception nouvelle et globale de la géopolitique. Dans le cadre de numéros thématiques et en faisant appel à des spécialistes reconnus, elle poursuit sa lecture exigeante d’un monde qui devient de plus en plus complexe.

Table des matières

Éditorial, Béatrice Giblin - Question nationale et question démocratique en Italie, Gian Enrico Rusconi - La mémoire divisée des Italiens, Mario Isnenghi - Changement social dans une période de changement politique, Arnaldo Bagnasco - L'Italie et son armée : une relation difficile et tourmentée, Luigi Calligaris - Régionalismes économiques et régionalismes politiques en Italie, Carlo Trigilia - Les grands entrepreneurs italiens et la question de l'unité nationale, Ignazio Cipoletta - Les politiques étrangères et de défense en Italie depuis la chute du mur de Berlin, Alfio Sciareza - Les nouveaux rapports de force électoraux en Italie, Giuseppe Bettoni - l'indépendantisme sicilien dans le contexte de la crise de l'État sicilien, Marc Dana - L'antisémitisme en Italie : les discordances entre la mémoire et l'histoire, Marie Anne Matard-Bonucci.