Intermédiaires culturels, territoires professionnels et mobilisations collectives dans les mondes de l'art

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL

Dans ce numéro spécial, on se propose d'appréhender les activités artisitiques dans une perspective trans-sectorielle et à partir d'un point de vue usité. En effet, plutôt que d'étudier soit les artistes et leur environnement, soit les publics ou les commanditaires, nous avons choisi de nous intéresser aux activités intermédiaires qui les mettent en relation, c'est-à-dire aux agents de comédiens, aux galeristes, aux programmateurs de concerts, aux collectifs d'artistes ou aux promoteurs de foires du livre. Le choix d'observer les professions artitistiques par l'intermédiation permet de renouveler l'étude de mobilisations collectives dans les mondes de l'art, objet de ce numéro. Les articles prennent en compte à la fois des organisations d'employeurs ou de financeurs et des organisations de travailleurs artistiques. En cela, ils incitent à saisir combien les pratiques et les relations des individus et des groupes qui constituent les mondes de l'art sont caractérisées par leur place dans des systèmes d'intermédiation évolutifs et par les conflits de territoire qu'ils organisent et régulent. La division social du travail n'est jamais donnée d'avance ; elle est l'enjeu permanent de rapports de force non seulement entre les dominants et dominés d'un même secteur, mais aussi à travers les tensions ou alliances de circonstance entre groupes et professions.

Version papier : 16 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Le Mouvement social n°LMS
Parution : juin 2013
ISBN : 9782707176509
Nb de pages : 136
Dimensions : 155 * 235 mm

REVUE LE MOUVEMENT SOCIAL


Revue trimestrielle fondée par Jean Maitron en 1960, puis dirigée de 1971 à 1982 par Madeleine Rebérioux, Le Mouvement social est publié par l’association du même nom, avec le concours du CNRS et avec la collaboration du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (ex-Centre de recherche historique des mouvements sociaux et du syndicalisme de l’université Paris-I-CRHMSS), et diffusé avec le concours du Centre national du livre.
Le Mouvement Social rend compte des développements récents de l’histoire sociale : à l’histoire des engagements collectifs et des organisations professionnelles, qui constituait à l’origine sa raison d’être et qui demeure l’un de ses principaux centres d’intérêt, s’ajoutent d’autres approches d’histoire sociale et d’autres champs d’étude : l’histoire du travail et de l’économie, l’histoire sociale du politique et de l’État, l’histoire culturelle et des imaginaires sociaux, celle des rapports de genre, celle, aussi, de l’immigration et de toutes les formes de mobilité. La revue embrasse l’époque contemporaine dans toute son ampleur, des premières années du XIXe siècle au début du XXIe siècle.

Table des matières

Intermédiaires culturels, territoires professionnels et mobilisations collectives dans les mondes de l'art, par Olivier Roueff et Séverine Sofio
Luttes de territoire : les intermédiaires collectifs et la question du placement
L’organisation des musiciens dans la Grande-Bretagne du XIXe siècle : vers une nouvelle définition de la profession, par Angèle David-Guillou
Les syndicats du spectacle et le placement dans l’entre-deux-guerres, par Vincent Cardon et Mathieu Grégoire
Portrait d’un service public en intermédiaire : l’ANPE Spectacle de Paris, par Luc Sigalo Santos
La construction sociale d’un territoire professionnel : les agents artistiques, par Delphine Naudier
Les collectifs d’employeurs et la fabrique des territoires professionnels
Les associations professionnelles de marchands d’art après 1945 : lobbying et modernisation à Paris et New York, par Julie Verlaine
Le SYNDEAC, miroir et moteur des transformations de l’univers théâtral, par Marjorie Glas
Représenter les commissaires d’exposition : une intermédiation collective impossible ?, par Laurent Jeanpierre, Isabelle Mayaud, Séverine Sofio
Intermédiations collectives et marchés mondialisés
La Fédération internationale des associations de producteurs de films : un acteur controversé de la promotion du cinéma après 1945, par Caroline Moine
Penser le rôle des intermédiaires collectifs sur les marchés de la culture. La présence des éditeurs québécois à la Foire internationale du livre de Francfort (1961-1978), par Hervé Serry et Josée Vincent
Notes de lectures
Mobilisations collectives dans la culture
Les travailleurs de la culture en lutte. Le syndicalisme d’action directe face aux transformations du capitalisme et de l’État dans le secteur de la culture, de I. Pereira, par V. Chabault
Artistes, intermittents, précaires en lutte. Retour sur une mobilisation paradoxale, de J. Sinigaglia , par L. Sigalo Santos
Professions intermédiaires dans la production culturelle
Intermédiaires du travail artistique : à la frontière de l’art et du commerce, de W. Lize, D. Naudier et O. Roueff, par I. Mayaud
Les producteurs de télévision, de N. Brigaud-Robert, par D. Naudier
Les galeries d’art contemporain à Paris. Une histoire culturelle du marché de l’art, 1944-1970
, de J. Verlaine, par S. Cras
Culture et politique
Les artistes et la politique. Terrains franco-américains, dirigé par V. Roussel, par É. Brun
Art
vs War. Les artistes américains contre la guerre en Irak, de V. Roussel, par É. Brun
Lignes de front. Bande dessinée et totalitarisme
, dirigé par V. Alary et B. Mitaine, par J.‑M. Méon
La culture comme objet de recherche
La vie littéraire à la toise, de B.‑O. Dozo, par K. Hammou
La restauration des peintures à Paris (1750-1815). Pratiques et discours sur la matérialité des oeuvres d’art
, de N. Étienne, par S. Sofio
Vivre de son art : histoire du statut de l’artiste, XVe-XXIe siècles,
dirigé par A. Graceffa, par I. Mayaud
Informations et initiatives
Résumés
Livres reçus.