Genre, féminisme et syndicalisme

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

La problématique «gender and trade unions» existe depuis plus de vingt ans dans le champ des relations industrielles anglaises ou américaines, alors qu’en France, ce thème est resté relativement en friche après quelques travaux pionniers dans les années 1970 (Maruani, Rogerat, Kergoat), à part quelques exceptions (Silvera, Trat). Le renouveau de l'intérêt pour les conflits de travail en sociologie du travail et en sciences politiques, a permis récemment de re-découvrir des grèves de femmes ou d'éclairer la place des femmes dans les mobilisations de travailleurs précaires (cf. Puech, Avril, Benquet, Giraud, Bory-Jounin-Chauvin). De même, la question "classique" des relations entre féminisme et syndicalisme a fait l'objet de publications récentes en histoire (Le Brouster, Olmi, George). Sous l’impulsion des évolutions législatives (loi sur la parité en politique et loi Génisson en 2001), la question de l’égalité professionnelle dans le monde du travail a également resurgi et contraint les syndicats à s’en re-saisir.
Dans d’autres pays européens, et notamment en Angleterre, en lien avec un champ académique dynamique sur la question des industrial relations, la plupart des organisations syndicales se sont activement saisies des « equality issues », notamment sous l’angle des inégalités salariales et dans une stratégie de re-syndicalisation nommée ‘organizing’, largement influencée par les syndicats américains. En France, malgré ce contexte fortement incitatif, les syndicats, y compris ceux qui ont été à l’avant-garde de la prise en charge des revendications féminines, peinent pourtant à porter politiquement ce dossier et à le décliner concrètement en interne et dans le champ de la négociation collective.
Ce dossier vise à faire dialoguer des enquêtes sur des stratégies syndicales envers les femmes ancrées dans leur contexte sociétal, et à montrer l’apport d’une sociologie du genre sur les pratiques et organisations syndicales. Il porte principalement sur deux dimensions de la question « genre et syndicalisme » : l’égalité externe au sens d’objet de négociation et de mobilisation collectives et l’égalité interne au sens de place des femmes dans les organisations syndicales.

Version papier : 25 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Travail, Genre et Sociétés n°TGS
Parution : novembre 2013
ISBN : 9782707177568
Nb de pages : 248
Dimensions : 160 * 240 mm

REVUE TRAVAIL, GENRE ET SOCIÉTÉS

Travail, genre et sociétés est une revue semestrielle à vocation pluridisciplinaire et européenne, créée par le groupement de recherche Marché du travail et genre en Europe (Mage - CNRS) et publiée sous la direction de Margaret Maruani. Elle a pour vocation de confronter les points de vue de chercheurs (sociologues, économistes, juristes, historiens, etc.) sur les inégalités entre hommes et femmes au travail et, plus largement, sur la place des femmes dans la société. 20 numéros sont parus à ce jour (depuis 1999). La revue a été éditée par L'Harmattan (jusqu'en 2004) puis par Armand Colin (de 2005 à 2008).

Table des matières

Parcours
Nancy Folbre, économiste féministe, propos recueillis par Laura Lee Downs et Hélène Périvier
Dossier : Variations France/États-Unis, coordonné par Laura Lee Downs, Jacqueline Laufer et Hélène Périvier
L’histoire des femmes aux États-Unis : une histoire des droits humains, par Linda K. Kerber
Travaillez ou mariez-vous !, par Hélène Périvier
Discrimination fondée sur le sexe aux États-Unis : une notion juridique sous tensions, par Marie Mercat-Bruns
Les conceptions juridiques du harcèlement sexuel en France et aux États-Unis, par Abigail C. Saguy
Les maternités précoces aux États-Unis, par Magali Barbieri
L’éducation des filles aux États-Unis et en France, par Marie Duru-Bellat
Gender studies
et études de genre : le gap, par Laura Lee Downs, Rebecca Rogers et Françoise Thébaud
Controverse, coordonnée par Laura Lee Downs et Jacqueline Laufer
Troubles dans la maternité
La gestation pour autrui commerciale : droit et éthique, par Herjeet Marway
Une gestation pour autrui « éthique » est possible, par Jennifer Merchant
La gestation pour autrui, un débat féministe ?, par Diane Roman
La globalisation internationale de la gestation pour autrui, par Laurence Brunet
Critiques
Histoire de chambres, de Michelle Perrot, par Beate Krais
Le privilège de Simone de Beauvoir
suivi de Une Mort si douce, de Geneviève Fraisse par Michel Kail
Greed, Lust and gender. A history of economic ideas,
de Nancy Folbre par Hélène Périvier
Un universalisme si particulier,
de Christine Delphy, par Joan W. Scott
Writing Gender History,
de Laura Lee Downs, par Pascale Barthélémy
« Regard sur… »
En d’autres mondes, en d’autres mots : essais de politique culturelle
et Nationalisme et imagination
de Gayatri Chakravorty Spivak, par Virginie Dutoya
« Regards sur… »
Des humains comme les autres. Bioéthique, anonymat et genre du don
d’Irène Théry, par Margaux Loire
et par Alexandre Jaunait
Auteur-e-s
Résumés