La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Géopolitique, géographie et relations internationales / Géopolitique en montagnes     

Géopolitique en montagnes

REVUE HÉRODOTE

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse


Imprimer la fiche

 

Objet géographique multiforme, les montagnes constituent une réalité dont on ne peut faire abstraction en matière de géopolitique. Cet espace affecte les conflits qui s’y déroulent, qu’il s’agisse de pacifiques concurrences entre des institutions démocratiques ou, au contraire, de guérillas et même de guerres entres États pour le contrôle d’une chaîne de montagnes et de son piémont, comme c’est actuellement le cas au Cachemire, en Tchétchénie ou au Népal, et aussi, dans une grande mesure, en Afghanistan. En freinant les déplacements de troupes et d’engins de transport, la raideur des versants modifie sensiblement les rapports de forces qui se déploient habituellement en plaine. Et lors des combats en montagne, les défenseurs ont l’avantage de tenir des positions dominantes, alors qu’en contrebas les assaillants doivent gravir des pentes sous les projectiles de leurs adversaires. Au milieu du xxe siècle, les militaires ont pu croire que l’aviation et surtout les hélicoptères allaient régler ces problèmes. Mais ils se reposent à nouveau depuis les guerres d’Afghanistan, avec les nouvelles armes dont s’équipent les montagnards (lance-missiles légers). Par ailleurs, les dirigeants des mouvements séparatistes qui se revendiquent du particularisme des peuples montagnards, devraient se rappeler que la montagne n’est pas un monde en soi et qu’elle a toujours eu des rapports avec les plaines voisines. Qu’il s’agisse des Basques, des Corses, des Kabyles ou des Tchétchènes, la plus grande partie de ces peuples ne vit plus en montagne, mais dans les villes de la plaine.

Montagnes et géopolitique, Yves Lacoste - Le Cachemire : une géopolitique himalayenne, Jean-Luc Racine - La guerre populaire au Népal : d’où viennent les maoïstes ?, par Philippe Ramirez - Grand Caucase, la « montagne des peuples » écartelée, Jean Radvanyi - Évolution des étagements ethnopolitiques dans les montagnes sino-indochinoises, Michel Bruneau - Grande Kabylie : du danger des traditions montagnardes, Camille Lacoste-Dujardin - La politique de la montagne en France, Céline Broggio -Un drame montagnard et ses acteurs politiques, Éric Canobbio.

« De la Tchétchénie au Cachemire, de nombreux conflits se déroulent dans des régions de montagne. Et la technologie (avions, hélicoptères...) n'a pas permis d'effacer les spécificités de ce terrain de combat. Pour autant, pas plus en temps de guerre qu'en temps de paix, la montagne n'est un réduit coupé du reste du monde (...) Au fil des articles, consacrés notamment au Caucase (Jean Radvanyi) ou à la Grande Kabylie, les auteurs font justice d'autres mythes, telle que l'irréductible spécificité des populations montargnardes. Ou l'idée que les lignes de crête sont des frontières naturelles et que l'histoire ne pourrait que les entériner. »
ALTERNATIVES INTERNATIONALES

PRESSE

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017