La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Géopolitique, géographie et relations internationales / Géopolitique de l'eau     

Géopolitique de l'eau

REVUE HÉRODOTE

présentation
infos techniques
auteur
table des matières


Imprimer la fiche

 

On parle beaucoup de géopolitique aujourd'hui, mais de façon plus ou moins sérieuse. " Les guerres du IIIe millénaire seront des guerres pour l'eau ", prophétisent ainsi certains prétendus spécialistes. Alors que, hormis le Moyen-Orient et le Nord-Est de l'Afrique, où l'eau est loin d'être la seule cause de conflit, il n'y a guère d'autre partie du monde où des États de quelque importance soient surtout en litige pour l'utilisation des eaux d'un fleuve. Cependant, les rivalités de pouvoirs sur des territoires - c'est-à-dire le fondement même de la géopolitique - se manifestent de plus en plus pour le contrôle de l'eau. Ces rivalités hydrauliques se développent, non pas tant entre des États, qu'au sein de nombre d'entre eux, entre des régions ou des grandes villes. La puissance dont disposent maintenant les entreprises de génie civil fait que des projets hydrauliques, jugés financièrement impossibles il y a quelques décennies, sont en cours de réalisation. De grands barrages peuvent chacun stocker l'équivalent de plusieurs années du débit d'un fleuve, et l'hydraulique peut maîtriser des flux sur des milliers de kilomètres de grosses canalisations. La réalisation de tels ouvrages suscite maintes rivalités géopolitiques, mais elle est aussi facteur de développement régional, voire assurance à long terme contre de possibles changements climatiques. Mais les mouvements écologistes qui proclament pourtant que l'effet de serre va provoquer une extension planétaire de l'aridité, mènent une campagne mondiale contre les nouveaux barrages et autres grands travaux hydrauliques. Le slogan " Halte aux barrages " fait partie de véritables stratégies géopolitiques.

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017