Flexibilités et performances
Stratégies d'entreprises, régulations, transformations du travail

Rachel BEAUJOLIN-BELLET

Ce livre apporte des éclairages multiples sur un objet polémique : la flexibilité. Pour les uns, elle est une condition de la compétitivité, pour les autres, elle est synonyme de précarité. Au-delà des controverses récurrentes, les travaux rassemblés ici explorent les pratiques des entreprises en la matière : le développement de la flexibilité est-il le fruit de contraintes exogènes incontournables ou le révélateur de nouvelles normes de gestion ? Comment s’articulent les différents leviers de flexibilité ? Toute flexibilité est-elle génératrice de performance ? L’introduction de technologies de l’information est-elle synonyme de gains en flexibilité ? Les auteurs s’interrogent également sur les tensions introduites par ces pratiques dans les normes de travail et l’identité au travail : les modèles de flexibilité peuvent-ils se passer de formes de stabilité ? Que produisent les négociations sur la flexibilité du temps de travail ? Comment les salariés trouvent-ils une place dans ces évolutions ? Ces travaux de recherche menés dans plusieurs secteurs d’activités et plusieurs pays européens apportent des réponses circonstanciées à des questions centrales pour les entreprises comme pour les salariés. Ils proposent une conception plurielle de la flexibilité et de ses conditions de performances, mais aussi de pratiques de gestion et de régulation sociale qui peuvent y être associées. Ils plaident in fine pour une réflexion collective sur les contours de formes soutenables de flexibilité.

Version papier : 23,90 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : juin 2004
ISBN : 9782707143235
Nb de pages : 224
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Rachel BEAUJOLIN-BELLET

Rachel Beaujolin-Bellet est professeure à Reims Management School, et membre du GREGOR, IAE de Paris. Ses travaux portent sur les restructurations, les suppressions d'emplois et les relations sociales.

Extraits presse

« Des éclairages multiples sur ce sujet polémique. »
LE FIGARO ÉCONOMIE

« Qu'est-ce donc que la flexibilité ? Cet ouvrage tente de préciser cette notion. Il souligne la grande disparité des analyses comme des manifestations concrètes du phénomène, selon que la flexibilité est censée procéder des technologies mises en oeuvre, des contrats de travail ou de la gestion des ressources humaines. »
SCIENCES HUMAINES

« [...] une équipe pluridisciplinaire de chercheurs [...] a voulu explorer les pratiques des entreprises. Cette étude aborde quatre niveaux. [...] Au final, se dégage un tableau riche en nuances et en contrastes des évolutions socio-productives des organisations. »
ENTREPRISE ET CARRIÈRES

« Ce livre apporte des éclairages multiples sur un objet polémique : la flexibilité. Pour les uns, elle est une condition de la compétitivité, pour les autres, elle est synonyme de précarité. Les travaux rassemblés ici explorent les pratiques des entreprises en la matière. Ces travaux de recherche menés dans plusieurs secteurs d'activité et plusieurs pays européens apportent des réponses circonstanciées à des questions centrales pour les entreprises comme pour les salariés. »
LA REVUE DES SCIENCES DE GESTION

PRESSE

 

Table des matières

Remerciements - Sommaire - Introduction. Aux sources des flexibilités : quelles transformations ?, par Rachel Beaujolin-Bellet - Flexibilités : polysémie et hybridations - Aux sources des flexibilités - Des flexibilités aux transformations du travail - Références bibliographiques - I / Aux sources des flexibilités - 1. Flexibilité organisationnelle : complexité et profusion conceptuelles, par Assâad El Akremi, Jacques Igalens, Christine Vicens - La diversité des approches théoriques et des pratiques organisationnelles - Exploration du concept - Pour un rapprochement entre des concepts équivalents - Nécessité de quelques démarcations conceptuelles - Domaines d'application priviliégiés de la flexibilité - La nécessité d'une conception renouvelée de la flexibilité - Dépassement des conceptions manichéennes de la flexibilité - La nature paradoxale de la flexibilité - Revue des définitions de la flexibilité - Analyse des éléments récurrents - Élaboration d'une définition bidimensionnelle - Références bibliographiques - 2. Pratiques de flexibilité dans le secteur aérospatial, par Marc Démery-Lebrun, Jacques Igalens, Christine Vicens - Le contexte de l'industrie aérospatiale : quelles contraintes pour la flexibilité des entreprises - L'aérospatiale est une activité cyclique soumise à un environnement ouvert - Une structuration du marché défavorable aux producteurs - Une organisation productive contraignante - Face au défi de la compétitivité : quels leviers de flexibilité ont été mobilisés ? - Les entreprises recourent fortement à divers systèmes de veille pour connaître l'évolution de leur environnement et planifier leur charge de travail - Le recours à la sous-traitance offre un levier de flexibilité important dans la mesure où il traduit un choix stratégique - La diversification permet d'absorber les variations brutales d'activité par des jeux de compensation géographique ou sectorielle - Les entreprises reconsidèrent leur positionnement métier pour répondre aux exigences du marché et capter la valeur ajoutée - Les actions d'identification, de maintien et de développement des compétences contribuent à maintenir la capacité de l'entreprise à répondre aux exigences du marché - Les entreprises doivent adapter leur design organisationnel aux nouvelles conditions du marché et acquérir une taille critique - Les oubliés de la flexibilité : potentiel de flexibilité ou fruit de puissantes contraintes ? - Les modes d'organisation et de coordination du travail ainsi que les systèmes de contrôle et planification contraignent la flexibilité - La flexibilité externe de l'emploi et la flexibilité du travail s'avèrent modestes - La gestion des systèmes d'information de gestion de la production laisse présager un potentiel de flexibilité à exploiter dans l'avenir - Conclusion - Références bibliographiques - 3. Progiciels de gestion intégrés et flexibilités : vers des systèmes fortement couplés ?, par Marc Bidan, Redouane El Amrani, Bénédicte Geffroy-Maronnat, Rolande Marciniak, Frantz Rowe - Analyse de la contribution potentielle des PGI à la flexibilité - Caractéristiques, mise en œuvre des PGI et types de flexiblité - Présentation de deux PME ayant implanté un PGI - Les objectifs poursuivis par les entreprises avec l'adoption d'un PGI - PGI et flexibilité stratégique - PGI et flexibilité opérationnelle - Les PGI et le couplage de systèmes - Références bibliographiques - 4. Flexibilité et décision : quelles rationalités ?, par Matthieu de Nanteuil-Miribel, Marie Schots, Laurent Taskin - Stratégie, ajustement et calcul économique : une rationalisation floue ? - La flexibilité n'existe pas... - Planification et ajustement, une articulation... stratégique - Et le calcul économique ? - Entre déstabilisation des collectifs et revendications des salariés : la flexiblité dans le secteur chimique - Des appuis culturels à l'intérieur du monde du travail - Une certaine spécificité néerlandaise - La fin du modèle « dualiste » - Un référentiel marchand dominant mais contesté : les particularités du secteur bancaire - Des appuis culturels à l'extétieur du monde du travail - Les reconfigurations de la critique syndicale - Un individualisme sans ancrage - Rationalité des choix et activité critique : de nouveaux enjeux pour le syndicalisme - Références bibliographiques - II / Des flexibilités aux transformations du travail - 5. Flexibilités et performances dans les centres d'appels : le cas France Télécom, par Loris Guéry, Estelle Mercier, Didier Mottay, Géraldine Schmidt - Les types de flexibilité développés dans les centres d'appels France Télécom - Les caractéritisques organisationnelles des centres d'appels France Télécom - Les redéploiements : premier levier de flexibilité interne (quantitative) - Une flexibilité qui s'exerce également sur les temps de travail (flexibilité quantitative interne) - Une flexibilité qui s'exerce sur le contenu du travail (flexibilité qualitative) - Flexibilité et performance : quelle place pour la gestion des ressources humaines ? - Une évaluation des performances axée sur la productivité - Flexibilité et performance individuelle : un constat préoccupant - Un rôle limité de la GRH comme acteur et accompagnateur des changements liés à la flexibilisation - Conclusion : un mode d'organisation du travail qui interroge les pratiques de gestion des ressources humaines - Références bibliographiques - 6. Le cadre autonome des banques de détail, modèle de la flexibilisation du temps de travail,par Marnix Dressen - La loi Aubry II prend acte d'une réalité et la conforte - Les questions de la négociation de l'accord d'entreprise - Des cadres inscrits dans des injonctions paradoxales - Les cadres autonomes, entre autonomie et hétéronomie - Les Work addict - Une identité hétérogène et contradictoire - Modes de contrôle du temps et surcharge de travail - La « double excroquerie » des comptes épargne temps (CET) - L'extension aux responsables d'unité commerciale (RUC) de la catégorie des forfaités - Retour sur la loi - La réforme continue du temps de travail - Références bibliographiques - 7. Flexibilité du temps de travail dans le secteur aéronautique : le cas d'Airbus. Une comparaison France/Allemagne, par Michèle Dupré, Thomas Haipeter, Gilbert Lefevre - Le groupe Airbus : historique et description organisationnelle - La situation du secteur, la naissance d'une entreprise transantionale - Des espaces comparés interdépendants et pourtant différents - Dynamiques comparées des régulations et des négociations sur le temps de travail - Les négociations du temps de travail en Allemagne : une configuration différente selon les sites - La stratégie de changement à Nordenham - Les négociations à Hambourg et à Brême - Les négociations en France - De l'intérêt de la comparaison pour comprendre les ressorts d'une nouvelle organisation du travail - Les temps de travail des salariés hautement qualifiés - Conclusion - Références bibliographiques - 8. Temps de travail et statut des salariés hautement qualifiés des sociétés de service informatique : une comparaison France-Allemagne, par Michel Lallement, Steffen Lehndorff, Dorothea Voss-Dahm - Les outils de la comparaison - Quelle convention de passage pour les cadres ? - Frontières et dynamique des deux espaces comparés - Dynamiques comparées des régulations et des négociations sur le temps de travail - Acteurs et configurations sectorielles - Allemagne : une branche sans accord de branche - France : l'introduction de nouvelles règles du jeu au niveau de la branche - Des règles aux pratiques : les SSII hors les normes - Les chiffres du temps : les services informatiques dans le peloton de tête - Temps des salariés, temps des marchés : l'autonomie du travail qualifié sous contrôle ? - Conclusion : les nouveaux cadres de la flexibilité - Références bibliographiques - Postface. Vers une flexibilité soutenable et négociée ?, par Dominique Méda - Des enseignements solides - Des zones d'ombres et des interrogations (1) : la contribution de la flexibilité à la performance des entreprises - Des zones d'ombre et des interrogations (2) : la contribution de la flexibilité à la performance « sociale » - De nouvelles règles permettant la conciliation de la flexibilité organisationnelle et de la stabilité de la main-d'œuvre ? - Références bibliographiques - Liste des auteurs.

Droits étrangers

Flexibility and performance


This book shows many angles of a controversial issue : flexibility. For some, it is essential to competivity, for others it is synonymous with precariousness. The fruit of research in many fields and many countries, this collection of documents explores corporate practices and the resulting tensions in the work environment.


Rachel Beaujolin-Bellet, professor of human ressources management and research developement director at Reims Management School, ran the research programme \" Flexibility and performance : effects on work and employment ? \" in the research Mission at DARES/ Ministry of Labour.Jacques Igalens is professor of management at Toulouse University. Michel Lallement is sociology professor at the Conservatoire national des arts et métiers (Paris) and director of GRIOT-LISE (CNRS). Steffen Lehndorff, economist, is director of the department \"Labour time and organization\" at the Institute of Labour and Technology of Gelsenkirchen (Germany).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com