De la reconnaissance -  REVUE DU M.A.U.S.S.

De la reconnaissance
Don, identité et estime de soi

REVUE DU M.A.U.S.S.

Pendant au moins deux siècles, l’essentiel du conflit dans les sociétés modernes aura porté sur les inégalités économiques. Depuis les deux ou trois dernières décennies, au contraire, il s’organise au premier chef à partir de la question dite de la reconnaissance : qu’il s’agisse du genre, des minorités ethniques, culturelles ou religieuses, de la sexualité, mais aussi des conflits économiques eux-mêmes, tout le monde veut d’abord voir reconnue et respectée son identité, individuelle et/ou collective. Sans cette reconnaissance, qui fournit les bases de la dignité et de l’estime de soi, nous ne saurions vivre. Mais identité, respect et reconnaissance peuvent-ils se produire et se distribuer de la même manière que les biens économiques ? Sont-ils même susceptibles d’être distribués de manière égale ? Ces questions sont, aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Allemagne, au cœur des débats les plus aigus de la philosophie morale et politique contemporaine ? et aussi au cœur des luttes sociales bien concrètes pour la reconnaissance, évidemment. Ce numéro, qui accueille certains des principaux protagonistes du débat, y fournit une solide introduction. Mais, au-delà, sont esquissées ici des reformulations inédites qui proposent, dans le sillage de Hegel, d’Arendt et de Marcel Mauss, de lier étroitement l’interrogation sur la reconnaissance à la question du don agonistique. Le don n’est-il pas en effet le moyen par lequel s’opère la reconnaissance de l’autre, à la fois dans son altérité et dans son identité ? Par lequel on mesure sa valeur ? Et, réciproquement, être reconnu, n’est-ce pas être reconnu comme un donateur généreux, que ce soit de son temps, de son énergie, de ses talents ou de son travail ? Et n’est-ce pas également à ce titre qu’on est susceptible d’être estimé et de s’estimer soi-même ?

Version papier : 30 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue du M.A.U.S.S. n°23
Coédition : La Découverte/M.A.U.S.S.
Parution : juin 2004
ISBN : 9782707142467
Nb de pages : 512
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

REVUE DU M.A.U.S.S.

Fondée en 1981, et dirigée par Alain Caillé, la Revue du M.A.U.S.S. (Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales) s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à ce qui se produit à l’intersection des sciences sociales, du politique et de l’histoire. Elle s’est imposée comme l’un des lieux importants du débat public en France.

Table des matières

Présentation,par Alain Caillé -I / De la reconnaissance. Don, identité et estime de soi. A) Premiers paysages de la reconnaissance -1. Reconnaissance archaïque et traditionnelle - Identité et reconnaissance dans les contes, par François Flahaut- Violence et don. La preuve par Troie, par Mark Anspach - Le code de la vengeance en Barbagia (Sardaigne), par Antonio Pilgliaru et Maria Pia di Bella -2. Reconnaissance moderne et postmoderne - Hegel vu depuis la reconnaissance, par Stéphane Haber - La reconnaissance aujourd'hui. Enjeux du concept,par Christian Lazzeri et Alain Caillé -Le SAMU social : de l'urgence à l'inclusion globale, par Sandrine Aumercier -B) Philosophie de la reconnaissance - La théorie de la reconnaissance : une esquisse, par Axel Honneth - Visibilité et invisibilité. Sur l'épistémologie de la « reconnaissance », par Axel Honneth - Justice sociale, redistribution et reconnaissance, par Nancy Fraser - Le problème de la reconnaissance dans le libéralisme de John Rawls, par Christian Lazzeri - Reconnaissance, institutions, injustice, par Emmanuel Renault - Travail et reconnaissance chez Hegel, par Richard Sobel -C)Don et reconnaissance - Donner une épitaphe, par Louis Maitrier - De la continuité du don (sur Le Prix de la vérité de Marcel Hénaff), par Jacques T. Godbout - Correspondance, par Alain Caillé, Jacques T. Godbout et Marcel Hénaff - À propos du Prix de la vérité de Marcel Hénaff, par Jean-Luc Boileau -D) Quel don ? Égoïsme et altruïsme. Inconditionnalité et conditionnalité - Pour une psychologie du don, par Bruno Viard - Égoïsme ou altruisme ?, par Michel Terestchenko - Le hau entre rituel et échange, par AndéIteanu - Penser l'universalité du don. À quelles conditions ?, par Gérald Berthoud - Le rythme de la liberté. Jean-Marie Guyau et la suggestion identitaire, par Jean-Paul Lambert - État, don et revenu de citoyenneté, par Paulo Henrique Martins -II / Libre revue - Histoire contemporaine d'un cochon sans histoire, par Jocelyne Porcher - Quand les technologies convergeront, par Jean-Pierre Dupuy - Mauss et la technologie, par François Vatin - Les techniques et la technologie, par Marcel Mauss - Retour sur un itinéraire intellectule (fin). À partir de Louis Dumont et Célestin Bouglé, par Joël Roucloux - Les limites de l'éclectisme. Pour un relativisme nominaliste, par Serge Latouche - Éclectisme ou voie du milieu ? En réponse à S. Latouche, par Alain Caillé - Coloniser les esprits. La presse pentecôtiste au Kenya, par Gilles Séraphin - Bibliothèque - Les auteurs de ce numéro.

Droits étrangers

Recognition, gift, identity and self-respect


For the past two decades, social conflict in modern societies has been essentially a question of recognition. Regardless of gender, ethnic origin, culture or religion, all desire recognition and respect of their identity. This book provides a sound introduction to issues of contemporary moral and political philosophy. It also formulates new concepts regarding the link between recognition and gift.


Contributors to this issue: Mark Anspach, Gerald Berthoud, Jean-Luc Boilleau, Alain Caillé, Stéphane Dufoix, Nancy Fraser, Jaques T. Godbout, Stéphane Haber, Marcel Hénaff, Axel Honneth, André Itéanu, Christian Lazzeri, Emmanuel Renault, Richard Sobel, Michel Terestchenko, Bruno Viard, Stéphane Vibert.

Extra contributions from: Jean-Pierre Dupuy, Paulo Henrique Martins, Michele Pizzolati, Jocelyne Porcher, Nicolas Postel, Joël Roucloux, Gilles Séraphin, François Vatin.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com