Décoloniser les savoirs
Internationalisation des débats et des luttes

REVUE MOUVEMENTS

Il existe des effets de domination qui perdurent malgré la fin des colonies. Ils ne relèvent donc plus du colonialisme à proprement parler, mais d’un héritage colonial multiforme que certains appellent la colonialité du pouvoir et du savoir. Parce que la colonialité demeure encore dans les formes dominantes du savoir et dans les imaginaires, la décolonisation reste inachevée. La mise en évidence de ces effets de domination constitue déjà une forme d’émancipation par la critique. Elle ne suffit pas. Il existe des démarches critiques proactives qui consistent à renouer avec des savoirs dominés, des savoirs « indigènes », en les adaptant par le dialogue critique aux besoins contemporains de l’émancipation sociale. Mouvements offre ici aux lecteurs un échantillon contemporain de divers types d’initiatives de ce genre, venant de différentes régions du monde, afin de favoriser une plus grande transversalité des dialogues critiques.

Version papier : 15 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Mouvements (DEC.) n°RMV
Parution : décembre 2012
ISBN : 9782707175021
Nb de pages : 176
Dimensions : 160 * 240 mm

REVUE MOUVEMENTS

Depuis novembre 1998, la revue Mouvementsalimente le débat social culturel et politique dans une perspective résolument ancrée à gauche. Elle est animée par une équipe pluraliste, tant par les profils socioprofessionnels que politiques.

Repenser la gauche

Mouvements scrute avec attention les transformations qui agitent notre société. Des questions aussi diverses que la flexibilité du travail, l’école, les transformations à l’Est, l’expertise, la famille, l'alternative au social-libéralisme, le Hip-Hop, l'humanitaire ont fait l’objet de dossier fouillés et originaux.

Mouvements travaille à sa façon à une refondation de la pensée de la gauche. Cela implique de promouvoir une démarche résolument réformatrice accrochée à un horizon radical de transformation sociale. Une démarche qui associe en permanence la résistance et le projet, la protestation et l'alternative, l'audace et le réalisme transformateur.

Des rubriques diversifiées

Outre un dossier thématique, on trouve dans chaque numéro des rubriques diversifiées permettant d'aborder les grands thèmes de la période aussi bien sur le plan politique que culturel ou de société dont un grand entretien avec un chercheur important, mais aussi un « journal européen » offrant un aperçu des débats en cours dans tel ou tel pays du continent.

Enfin, dans chaque numéro, l'actualité des livres est largement traitée.

Extraits presse

« Les situations coloniales et post-coloniales, parce qu’elles sont diverses conduisent à des approches distinctes de décolonisation ». La première phrase de l’éditorial révèle très justement la contenance pluraliste qui fait la richesse de ce dossier Mouvements. Fruit de l’engagement spécifique de chacun, les auteur-e-s, aux horizons théoriques différents, convergent vers un objectif : celui d’un appel à « décoloniser les savoirs ». Leur implication critique décolonisatrice soulève une question fondamentale qui est bien celle de l’égalité. Par la mise en évidence, à travers des approches provenant de plusieurs régions du monde, de la « colonialité du pouvoir et du savoir » et de ses effets de domination, ils renouent avec les savoirs des « indigènes », incontournables pour penser l’émancipation sociale globale. Familières des études postcoloniales, les contributions se combinent pour constituer trois moments du dossier — « féminismes », « épistémologies » et « pratiques et politiques » — que nous dissocions, suivant les coordinateurs du numéro, pour en faire la synthèse.

05/03/2013 - Kelly Poulet - Liens socio

 

Table des matières

Décoloniser les savoirs
Éditorial
I / Féminismes
Peut-on faire de l’intersectionnalité sans les ex-colonisé-e-s ?, par Fatima Ait Ben Lmadani et Nasima Moujoud
Reconsidérer la problématique des femmes et de l’égalité en islam, par Asma Lamrabet
II / Épistémologies
Raison mise à part. Réflexions sur les Lumières et l’Empire, par Ann Laura Stoler
Conditions d’une dénationalisation et décolonisation des savoirs, par Rada Iveković
Un dialogue décolonial sur les savoirs critiques entre Frantz Fanon et Boaventura de Sousa Santos, par Ramón Grosfoguel
Sociologie du savoir sur Autrui. Contribution au débat sur les études postcoloniales, par Lahouari Addi
III / Pratiques et politiques
Luttes sociales et subjectivations politiques en Amérique latine. Expropriations, récupérations et réinventions des savoirs sur « soi », par Ricardo Peñafiel
Le cadeau empoisonné de Versailles ou la Chine à la manivelle de l’orgue de Barbarie, par Gregory Lee
Décoloniser les esprits en droit international. La « responsabilité » de protéger et sur l’alliance entre les naïfs de service et les rhétoriciens de l’impérialisme, par Rémi Bachand et Mouloud Idir
Du « savoir » de l’Autre à la construction de soi : les enjeux du « savoir » dans la construction de l’État haïtien, par Jean Waddimir Gustinvil
L'impossible décolonisation des sciences sociales africaine, par Joseph Tonda
Une mission de sauvetage : Exhibitions. L’invention du sauvage au musée du quai Branly, par Lotte Arndt
Décoloniser les institutions, par Seloua Luste Boulbina
Itinéraire
Une initiation décoloniale. Entretien avec Françoise Vergès, propos recueillis par Patrick Simon et Seloua Luste Boulbina
Livres
À propos du livre Féminismes islamiques, de Zahra Ali, Éditions La Fabrique, 2012, par Najate Zouggari
Race, classe, colonialité et pouvoir : nouvelles perspectives. Á propos du livre Race et capitalisme de Félix Boggio Ewanjé-Epée et Stella Magliani-Belkacem (coord.), Éditions Syllepse, 2012 ; et du livre Race rebelle. Luttes des quartiers populaires des années 1980 à nos jours, de Rafik Chekkat et Emmanuel Delgado Hoch (sous la dir.), Éditions Syllepse, novembre 2011, par Jim Cohen
À propos du livre Malcolm X : A Life of Reinvention, de Manning Marable, Penguin Books, 2011, par Jim Cohen
Le dossier « Décoloniser les savoirs. Internationalisation des débâtés et des luttes » continue sur le site web de Mouvements (www.mouvements.info). Dès maintenant vous pouvez y lire :
- Géopolitique de la sensibilité et du savoir. (Dé)colonialité, pensée frontalière et désobéissance épistémologique. (article associé à la section II « Epistémologies » du dossier), par Walter Mignolo
- Parler à la place des autres « Études des relations ethniques et raciales » dans l’université néerlandaise et réponses critiques.(article associé à la section III « Pratiques et politiques » du dossier), par Kwame Nimako
- Performance postcoloniale. (article associé à la section III « Pratiques et politiques » du dossier), par Farid Laroussi