Décoder les programmes

REVUE RÉSEAUX

Lire les lignes de code qui composent un programme peut permettre de voir de quels discours politique ou moral, de quels projets, de quels intérêts ou encore de quels imaginaires le programme est l’insigne.
Il nous semble donc que le décryptage des programmes ne doit pas devenir une discipline autonome. Au contraire, nous pensons, à l’instar de Matthew Fuller, que l’anthropologie, la sociologie, le droit, l’économie, l’histoire, les sciences politiques, la philosophie, la linguistique et les sciences de la communication devraient (pouvoir) analyser les programmes en allant jusqu’à la lecture des lignes de code, et non que l’on devrait créer un nouveau champ dont les chercheurs s’occuperaient de lire le code tandis que leurs collègues des autres disciplines continueraient à problématiser et à analyser des phénomènes au sein desquels les programmes jouent un rôle fondamental sans que ces chercheurs ne prêtent jamais attention aux dits programmes.
Dans ce numéro, vous trouverez par ailleurs en Varia une contribution de Manon Istasse qui présente Facebook et les amateurs de patrimoine au travers de la description et l’analyse d’un groupe Facebook dédié au patrimoine d’une ville française, et sa comparaison avec les caractéristiques des dispositifs collaboratifs des sciences citoyennes.

Version papier : 25 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Revue Réseaux n°206
Parution : janvier 2018
ISBN : 9782707197740
Nb de pages : 350
Dimensions : 160 * 240 mm

REVUE RÉSEAUX

La revue Réseaux.Communication - Technologie - Société, créée en 1982 par Patrice Flichy et Paul Beaud, s'intéresse à l'ensemble du champ de la communication en s'axant tout particulièrement sur les télécommunications. Les mass-médias et l'informatique sont également abordés. La télévision a notamment constitué le thème d'un nombre important de numéros. La réflexion sur la communication étant à l'origine de nombreux débats au sein des sciences sociales, des numéros sont aussi consacrés à des questions d'ordre théorique ou méthodologique. Bien qu'orienté plutôt vers la sociologie, Réseaux souhaite traiter les problèmes de la communication de façon pluridisciplinaire.

Table des matières

Les auteurs
Présentation :
Les sciences sociales orientées programmes. État des lieux et perspectives, par
Cécile Méadel et Guillaume Sire

Dossier : Décoder les programmes
• Gouverner le HTML. Analyse du processus de normalisation du code HTML5 et de la controverse « Encrypted Media Extensions », par Guillaume Sire
• Outils d’écriture du Web et industries du texte. Du code informatique comme pratique lettrée, par Samuel Goyet
• Des crimes et des séismes. La police prédictive entre science, technique et divination, par Bilel Benbouzid
• Temps et activité selon Unix, par Baptiste Mélès
• Le code peut-il réparer les routes ? Les applications de signalement des problèmes de voirie et la gouvernance par APIs, par Ksenia Ermoshina
Varia
• Facebook et les amateurs de patrimoine. Participation, engagement et démocratie, par Manon Istasse
Notes de lecture
• Camille Dupuy, Journalistes, des salariés comme les autres ?
Représenter, participer, mobiliser
, PUR, Res Publica, 2016, 197 p., par Gilles Bastin
• Pierre Musso, La Religion industrielle. Monastère, manufacture, usine.
Une généalogie de l’entreprise
, Nantes/Paris, Institut d’Études avancées
de Nantes/Fayard, 2017, 792 p., par Christian Pradié
Résumés/Abstracts.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites