Crises extrêmes
Face aux massacres, aux guerres civiles et aux génocides

Marc LE PAPE, Johanna SIMÉANT, Claudine VIDAL

Aux crises extrêmes, qui mettent en péril l’existence de groupes humains entiers, répondent des actes (interventions militaires, assistance humanitaire…) et des discours (mobilisations, appels, textes de journalistes ou de commissions d’enquêtes, travaux universitaires…). Cet ouvrage retrace comment de telles crises deviennent objets de connaissance, de controverses et d’actions. Les études de cas réunies ici — correspondant essentiellement aux années d’après-guerre froide, et plus particulièrement aux années 1990 (Rwanda, Colombie, Bosnie-Herzégovine…) — montrent comment les concurrences, conflits ou simples différences d’approche entre médias, écrivains, ONG, États, parlements et organisations internationales, multiplient les énonciations de vérités. Descriptions et controverses sont analysées afin de restituer leurs méthodes d’établissement des faits, en lisant de manière critique les récits produits, en recherchant les finalités pratiques auxquelles ces récits sont liés, en retraçant les généalogies des qualifications de violences. Parce que les controverses occupent une place importante dans le débat public, cet ouvrage restitue l’implication d’une pluralité d’intervenants et d’observateurs. Quels schèmes de perception interviennent régulièrement pour façonner les récits de crises extrêmes ? Comment, avec leurs passions et leurs intérêts investis dans ces controverses, les acteurs introduisent-ils (ou non) un impératif de vérité, des principes de réalité ?

Version papier : 28,40 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : octobre 2006
ISBN : 9782707149800
Nb de pages : 336
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Marc LE PAPE

Marc Le Pape est sociologue, chercheur au CNRS et membre du Centre d’études africaines (Ehess).

Johanna SIMÉANT

Johanna Siméant est professeure de science politique à l’université Paris-I et membre du CRIS (Centre de recherches internationales de la Sorbonne).

Claudine VIDAL

Claudine Vidal est sociologue, directrice de recherches émérite au CNRS et membre du Centre d’études africaines (EHESS).

Extraits presse

« ... cet ouvrage collectif s'interroge moins sur la genèse des violences ayant mis en péril l'existence des groupes humains entiers que sur les discours et controverses les ayant accompagnées ou suivies. »
L'HUMANITÉ

« Le récit journalistique, judiciare, universitaire, onusien ou associatif est examiné au travers des événements les plus dramatiques de ces quinze dernières années: Balkans, Afrique des Grands Lacs, Proche-Orient. Les récits des victimes et la manière dont ils ont été reçus sont tout aussi minutieusement analysés. Cet ouvrage apporte une utile contribution à une irénologie (la science de la paix) naissante. »
ALTERNATIVES INTERNATIONALES

PRESSE

 

Table des matières

Remerciements - Principales abréviations utilisées - Introduction, par Marc Le Pape, Johanna Siméant, Claudine Vidal - I / Qualifier, mettre en récit, représenter - 1. Un « génocide à la machette », par Claudine Vidal - 2. Qu'a-t-on vu quand « on ne voyait rien » ?, par Johanna Siméant - 3. Le traitement journalistique des crises au regard de la sociologie de la production de l'information, par Pascal Dauvin - 4. Enjeux et significations de la notion de « génocide » au Rwanda dans la presse écrite : avril-juillet 1994, par Sophie Pontzeele - 5. L'intentionalité de l'action mise en discours, par Alice Krieg-Planque - 6. Vérités et controverses sur le génocide des Rwandais tutsis, par Marc Le Pape - 7. « Vérités judiciaires » et « vérité du chercheur », par André Guichaoua - 8. Identifier et interpréter une « crise extrême », par David Garibay et Juan-Carlos Gerrero-Bernal - 9. La force du témoignage, par Michel Agier - II / Formes et raisons de l'intervention - 10. Les personnes déplacées du Burundi et du Rwanda, par Arnaud Royer - 11. Les liaisons dangereuses du témoignage humanitaire et des propagandes politiques, par Rony Brauman - 12. Témoigner sur la Palestine, par Didier Fassin et Estelle d'Halluin - 13. Trois ONG œuvrant pour la « paix » au Guatemala, par Karine Vanthuyne - 14. Pacifier, scientifiquement, par Sandrine Lefranc - 15. Amnesty International et le paradoxe de l'urgence, par Éric Poinsot - 16. La crise ? Quelle crise ?, parYves Buchet de Neuilly - 17. Incertitudes privées et publiques sur les disparus en Bosnie-Herzègovine, par Isabelle Delpla -Bibliographie - Index des organisations - Index des noms de personnes et pays - Les auteurs.