Comment peut-on être (vraiment) républicain ?

Denis SIEFFERT

Défense acharnée de la laïcité, invocation récurrente du péril « communautariste » : depuis plusieurs années, la référence à la république se trouve au cœur du débat public en France. Comme si ce seul mot suffisait à fixer les contours de notre société, à déterminer l’identité politique, économique, sociale et culturelle de notre pays. Mais quelle est donc cette république ? En existe-t-il une définition seule et unique ? Et qui en décide ? Engagé dans ce débat aux nombreuses facettes, Denis Sieffert propose de revisiter ce mot devenu quelque peu « magique » en parcourant l’histoire de cette république « une et indivisible », et cependant multiple. Il ressort de son analyse que la république est un « signifiant flottant » qui a eu, de Condorcet à Robespierre, de Thiers à Gambetta, et de Waldeck-Rousseau à Léon Bourgeois, plusieurs significations, des plus progressistes aux plus réactionnaires. L’idée républicaine conserve-t-elle aujourd’hui une forme de pertinence politique et à quelles conditions ? Peut-on concevoir une république qui puisse intégrer notamment les acquis du libéralisme politique et de la pensée écologique ? Et, si oui, de quelle république s’agit-il alors ?

Version papier : 8,20 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sur le vif
Parution : septembre 2006
ISBN : 9782707149411
Nb de pages : 144
Dimensions : 115 * 190 mm
Façonnage : Broché

Denis SIEFFERT

Denis Sieffert, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Politis, a réalisé plusieurs reportages au Proche-Orient depuis 1986, au Liban, en Palestine et Israël. Il est notamment l'auteur, à la Découverte, de La Guerre israélienne de l'information. Désinformation et fausses symétries dans le conflit israélo-palestinien avec Joss Dray (2002) et de Israël-Palestine, une passion française (2004).

Extraits presse

« "Républicain". Le livre de Denis Sieffert, directeur de la rédaction de la revue Politis, a le mérite d'interroger un mot qui semble aller de soi.»
LA VIE

« Dans un essai qui paraît ces jours-ci à La Découverte, Denis Sieffert interroge les mythes de la République de 1792 à nos jours.»
POLITIS

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - 1. Aux origines révolutionnaires de l'idéologie républicaine - Liberté ou égalité - Une idée ouverte - Un volontarisme identitaire - L'anticléricalisme et la passion du sacré - La république une et indivisible - Thermidor, république honteuse - Une esthétique philosophique - Le républicain et le démocrate - 2. 1848 ou les deux visages de la république - L'irruption de la question sociale - Une république bigote et anti-ouvrière - La grande peur de l'État-providence - 3. La IIIe République ou le mythe égalitaire - La république sera conservatrice ou ne sera pas - Le positivisme, philosophie républicaine - Derrière les symboles, une égalité ambiguë - Naissance du syndicalisme et renaissance du socialisme - Le débat sur les corps intermédiaires - 4. Triste triage : antisémitisme, nationalisme, colonialisme - L'affaire qui fait vaciller la république - Un nationalisme républicain - Le colonialisme républicain - Les « races inférieures » de la république - Deux colonialismes - 5. La laïcité, familière et pourtant méconnue - Une lente maturation - L'œuvre de la République radicale - Une loi d'apaisement - L'école, enjeu de tous les combats - Une autre religion : le nationalisme républicain - Le « secularism » américain - 6. Productivisme, gaullisme et Trente Glorieuses - L'atome, dans le sens de l'histoire - Un capitalisme d'État - Un nationalisme républicain : de Gaulle - Des institutions bonapartistes - La république en crise - 7. Offensive néolibérale et crise républicaine (1973-1990) - La crise des pouvoirs - La « fin » du progrès - Le retour de la région : une révolution silencieuse - Le mouvement des idées - La critique du totalitarisme - La contre-révolution historiographique - 8. Le retour inquiet de la république (1989-2006) - Le voile et le mur - Fin de l'histoire et choc des civilisations - Du mauvais usage de la république - Le paysage politique républicain - L'équivoque républicaine- « Indigènes de la République » - Conclusion.