Bonaparte et la République française d'Égypte

Juan COLE

Le 1er juillet 1798, plus de cinquante mille Français débarquent près d’Alexandrie sous le commandement du général Bonaparte qui a alors vingt-huit ans. C’est le point de départ d’une expédition militaire et scientifique qui conduira la France du Directoire à occuper le pays des pharaons trois ans durant.
La campagne d’Égypte a souvent été présentée comme un épisode glorieux du roman national, mais on sait moins le choc culturel qu’elle a été pour ces hommes, et encore moins la manière dont les Égyptiens l’ont vécue. Juan Cole raconte l’histoire de la « République française d’Égypte » en s’appuyant sur les témoignages des Français, mais aussi sur ceux des Égyptiens et des Ottomans. Il livre par là même un ambitieux récit d’histoire symétrique.
Mais comment concilier les idéaux démocratiques des Lumières, de la Révolution, et un régime d’occupation militaire qui ne recule devant aucune violence pour parvenir à ses fins ? Bonaparte chasse beys et mamelouks, tente d’obtenir le soutien des chefs religieux, crée des institutions sur le modèle du Directoire, tout en écrasant la population sous la répression et les impôts. Confrontée aux révoltes permanentes, à la peste qui ravage les troupes, la France devra finalement, humiliation suprême, faire appel à la marine anglaise pour rapatrier ses soldats et mettre fin à une aventure coloniale qui en annonce d’autres…

Version papier : 22 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduit par Philippe PIGNARRE
Collection : Hors collection Sciences Humaines
Parution : août 2014
ISBN : 9782359250671
Nb de pages : 320
Dimensions : 155 * 240 mm

Juan COLE

Juan COLE
Juan Cole est professeur d’histoire à l’université du Michigan et spécialiste du Moyen-Orient. Son blog <www.juancole.com> fait référence dans le monde entier.

Extraits presse

Toulon, 1798. La flotte française attend le départ. Les marins ne savent pas pour où. Sur le port, ils croisent des savants, des philosophes, des gens inhabituels pour ce type d'expédition. Tous attendent le signal du jeune général Bonaparte. Grâce à ses talents de conteur, Juan Cole fait revivre la campagne d'Egypte, mais pas seulement. Il nous transporte, il nous informe et il nous fait réfléchir au colonialisme. Car c'est moins l'expédition scientifique qui l'intéresse que l'offensive militaire avec les 50 000 Français qui débarquent près d'Alexandrie. L'invasion puis l'occupation de l'Egypte de 1798 à 1801 sont au coeur de ce livre remarquable. Ce professeur d'histoire à l'université du Michigan ne s'est pas contenté de raconter ce qui fut dit et redit. Cet Américain qui parle l'arabe, le turc et le persan a souhaité montrer comment cette campagne a été vue par ceux qui l'ont subie [...] Voici donc un exemple de ce que l'histoire à l'anglo-saxonne, celle qui combine rigueur des faits et art du récit, produit de mieux. La campagne d'Egypte comme vous ne l'avez jamais lue !

04/07/2014 - Livres Hebdo

 

Un paradigme colonialiste ! C'est ce qu'offre à découvrir l'Américain Juan Cole dans cette histoire de la République établie par Bonaparte en Egypte de 1798 à 1801. Bien que le jeune général ait pris garde de se présenter comme une sorte de musulman, le choc culturel entre les Français et la population fut énorme. Racontant cette rencontre, l'auteur met en évidence le paradoxe d'une révolution émancipatrice, qui installe pourtant un pouvoir colonial.

05/09/2014 - Philippe Maxence - Le Figaro

 

~~Bush et Obama sont-ils les héritiers de Napoléon ? Le titre anglais de l’ouvrage de Juan Cole, initialement paru en 2007 : Napoleon’s Egypt. Invading the Middle East, l’indique clairement. L’Égypte de Bonaparte n’est plus l’Orient ou le Levant exotique, mais déjà le Moyen-Orient où s’élabore un projet de domination géopolitique, basé non seulement sur une supériorité militaire, mais aussi sur la revendication d’une supériorité culturelle. Les armées de Bonaparte prétendent apporter avec elles non la démocratie, mais la république, avec ses institutions et ses lois, et libérer le peuple égyptien de la domination du régime mamelouk. Le projet français de l’expédition d’Égypte est donc clairement décrit par Cole comme impérialiste. Loin d’être une lubie, une aberration, ou la marque de la volonté du Directoire d’écarter pour quelques temps un général trop turbulent, « l’expédition d’Égypte peut être considérée comme la première tentative moderne pour intégrer une société importante du Proche-Orient au sein d’un empire européen » et créer ainsi une sorte d’hybride politique. Le point de vue adopté est celui d’un spécialiste du Moyen-Orient contemporain, comme en témoigne son blog, qui entend proposer une étude culturelle de l’expédition d’Égypte : confronter le discours triomphaliste français, perpétué par les récits et descriptions faites après coup, aux réalités de la coexistence avec les populations égyptiennes. Cole essaie pour cela de traiter « à parts égales » le point de vue des acteurs en utilisant aussi bien les récits de voyage d’officiers et savants français que les témoignages de clercs et de lettrés égyptiens.

22/10/2014 - Lectures

 


Lorsqu’il visite l’Egypte, en 1788, le comte de Volney met en garde : « Tous ceux qui auraient pour but de conquérir ce pays devraient soutenir trois guerres. La première contre les Anglais, la deuxième contre l’Empire ottoman, et la troisième, la plus difficile de toutes, contre les musulmans. » Si, pour Volney, c’étaient là trois raisons de ne pas attaquer l’Egypte, pour Bonaparte, dix ans plus tard, ce sera un défi à relever.

Pour Juan Cole, professeur d’histoire à l’université du Michigan, spécialiste reconnu du Moyen-Orient, la sombre prophétie de Volney représente également un stimulant pari. Pour lui, qui comprend l’arabe, le dialecte égyptien, le turc, le persan, comme l’anglais et le français, voici un travail à la hauteur de ses capacités : rendre compte des différents points de vue en accédant à des sources et des informations contradictoires, en croisant les interprétations que chaque camp pouvait construire du même ­événement.

21/08/2014 - Antoine de Baecque - Le Monde des Livres

 

Table des matières

1. Le génie de la liberté
2. Un ciel enflammé
3. « Une mélancolie vague »
4. Le grand Caire
5. La fuite d’Ibrahim Bey
6. Le plus beau Nil qui fut jamais
7. Ali Bonaparte
8. Le constant triomphe de la raison
9. La fête de la République
10. L’objet de ses désirs
11. La révolution égyptienne
12. La chute du Delta et le djihad arabe
Épilogue
Remerciements
Notes.