Catalogue / Sciences politiques / Amours égales     
Amours égales
Le Pacs, les homosexuels et la gauche
Daniel BORRILLO, Pierre LASCOUMES
présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse

Amours égales
Imprimer la fiche

 

Le pacte civil de solidarité (Pacs) est partout présenté comme l'une des grandes réformes sociales de la gauche française. La loi du 15 novembre 1999 a été adoptée à l'arraché après beaucoup d'incertitudes gouvernementales, de guerres d'experts, de mobilisations sociales, et après un marathon parlementaire très conflictuel. Avec deux ans de recul, la victoire finale est-elle aussi éclatante ? L'un de ses enjeux fondamentaux était la place que la société accorde à l'homosexualité. Certes, depuis vingt ans, nous sommes entrés dans l'ère de la tolérance que l'épidémie du sida a mêlée de compassion solidaire. Mais dès qu'il s'agit d'aller au-delà et de raisonner en termes d'égalité de droits ou en termes de respect des différences dans les orientations sexuelles, force est de constater que l'homosexualité retrouve une partie de sa marginalité. Dans cet ouvrage, Daniel Borrillo et Pierre Lascoumes montrent que, malgré l'adoption du Pacs, l'homophobie demeure une composante forte de nos sociétés qui, pour démocratiques qu'elles prétendent être, se révèlent en réalité incapables de se penser hors de la norme hétérosexuelle. Retraçant les grandes lignes de la controverse qui a conduit de la revendication d'un partenariat pour les concubins jusqu'au Pacs, ils s'attachent à montrer comment la gauche a finalement contourné l'une de ses valeurs cardinales, l'égalité : si la droite politique assume souvent une homophobie explicite, la gauche est « hétérosexiste » par sa croyance dans une hiérarchie des sexualités qui met l'homosexualité dans une place subordonnée. Les auteurs montrent comment homophobie et hétérosexisme se sont alors associés pour refuser de reconnaître l'existence d'un véritable pluralisme des orientations sexuelles justifiant une égalité réelle dans l'exercice de la citoyenneté, et pour cantonner l'homosexualité dans une place mineure.

Introduction - Chronologie - I. Le Pacs, un enjeu fragmenté - 1. Le sida et l'émergence politique du couple homosexuel - 2. Une controverse inachevée - 3. Une coalition d'acteurs non stabilisée - II. Une mise en politique réductrice - 4. L'arène parlementaire - 5. La rhétorique antihomosexuelle - 6. La repolitisation du Pacs - Conclusion - Annexe :Best of homophobe - Bibliographie.

« Et le pacs, pour les auteurs de cet essai militant mais rigoureux, n’est jamais que la traduction législative d’une homophobie implicite, qu’il reste à dépasser. »

LE MONDE

« Un petit livre éclairant et militant, Amours égales ? Le Pacs, les homosexuels et la gauche. Une analyse méthodique des grandes étapes de la controverse précédant la loi, très révélatrices de la frilosité congénitale de la gauche française, laquelle refuse désormais de s’aventurer aujourd’hui plus en profondeur sur le terrain de la politique égalitaire. »

LES INROCKUPTIBLES

« (Daniel Borillo et Pierre Lascoumes) dressent un best-of homophobe, florilège des propos les plus violents prononcés par l’ensemble de la classe politique, gauche et droite confondues. Sans oublier les spécialistes de la question : psys, juristes, sociologues…Cet essai a le mérite de contrebalancer l’euphorie créée par le PaCS en soulignant qu’il s’agit d’une victoire relative. »

TÊTU

« Très documenté, s’appuyant sur une analyse solide de la stratégie gouvernementale à l’égard du Pacs, le récit explique cette occasion ratée d’établir une égalité entre tous les citoyens. »

ILLICO

« Un ouvrage qui apparaît comme un plaidoyer vers une pleine réouverture du débat public en la matière. »

GENÈSES

PRESSE

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2014