La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Actualités   Articles des éditeurs    

Communiqués

19 octobre 2004
La disparition de Gérard Mendel ,
par François Gèze

Le psychanalyste Gérard Mendel, auteur de nombreux ouvrages publiés à La Découverte, est mort le 14 octobre 2004, à l’âge de soixante-quatorze ans. Pour la maison, c’est une perte cruelle.
Fondateur de la sociopsychanalyse, Gérard Mendel a construit une œuvre majeure, aux carrefours de la psychanalyse, de la sociologie et de l’anthropologie. Sa pensée, son expérience très singulière de la combinaison entre théorie et pratique ont ouvert des horizons politiques et philosophiques novateurs. Quand nous avons décidé, en 1988, de créer sous sa direction la collection « Textes à l’appui/Psychanalyse et société », nous espérions ouvrir un espace où pourrait s’exprimer la confrontation féconde entre l’apport psychanalytique, majeur mais trop souvent fermé sur l’individu, et le questionnement de la société, tout aussi important mais trop souvent ignorant de la place du sujet dans les approches traditionnelles, sociologiques ou philosophiques.
Un « programme » qui s’est révélé difficile à remplir, essentiellement faute d’auteurs suffisamment nombreux. Mais à mes yeux, loin d’être un échec, ce constat est d’abord celui de la force et de la nouveauté de la pensée de Gérard Mendel : éloignée de tous les « prêts-à-penser » fluctuants de l’époque, celle-ci s’inscrit dans une élaboration de longue haleine, dont la fécondité, j’en suis certain, se révélera au fil des ans, et restera pour longtemps. Par son immense culture, par son expérience de clinicien et par celle de praticien au long cours de la sociopsychanalyse (au sein du « Groupe Desgenettes »), il a pu construire une œuvre qui sera un viatique indispensable à tous ceux, de plus en plus nombreux, qui ne s’accommodent plus du monde tel qu’il va, et qui se battent, politiquement ou professionnellement, pour en finir avec l’inacceptable. Et pour la tâche peut-être la plus urgente de l’heure, réinventer la démocratie, les pistes ouvertes par les livres de Gérard Mendel apparaîtront incontournables.
Dont le dernier, Construire le sens de sa vie, sur lequel nous travaillions ensemble, il y a quelques semaines à peine. Gérard se savait condamné, mais à aucun moment, il n’a baissé la garde de sa rigueur intellectuelle dans l’élaboration de ce texte. Un texte majeur, un accomplissement, qui parle à chacun, dans son for le plus intime.
Avec ses forces et ses faiblesses, comme tout un chacun, Gérard Mendel a cherché à donner un sens à sa vie. À l’heure où elle n’est plus, il nous laisse bien plus qu’un exemple : une œuvre généreuse, profondément éclairante, qui en aidera plus d’un à « construire le sens de sa vie ».
Gérard, merci.

Paris, le 16 octobre 2004.

contact : Pascale Iltis
Éditions La Découverte
9 bis, rue Abel-Hovelacque - 75013 Paris tél : 01 44 08 84 21
fax : 01 44 08 84 17
mail : p.iltis@editionsladecouverte.com

Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2017