Archives

(786 archives)
ACTUALITÉ - Bruxelles condamnée pour son inaction dans le dossier des perturbateurs endoctriniens

« Il n’y a, bien sûr, pas de condamnation pécuniaire, mais le coup est rude. Le Tribunal de l’Union européenne a condamné la Commission européenne, mercredi 16 décembre, pour "avoir manqué à [ses] obligations" sur le dossier des perturbateurs endocriniens (PE). » écrit Stéphane Foucart pour Le Monde.
 
Mais pourquoi la Commission européenne n'a-t-elle toujours pas défini, et donc réglementé, les perturbateurs endocriniens pourtant lourdement suspectés de participer à l’augmentation des maladies « modernes » comme l’infertilité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète ou l’obésité ?
 
 
À (ré)écouter  : Terre à terre sur France Culture, présenté par Ruth Stegassy avec Stéphane Horel.
Bowie et nous

Pour tous ceux que David Bowie a accompagnés, nous avions publié en 2015 pour la Grande exposition qui lui était consacrée à  la Philharmonie de Paris :
Bowie, philosophie intime de Simon Critchley

« Comme ce fut le cas pour nombre d’adolescents anglais, tout a commencé le 6 juillet 1972. Ce jour-là, Bowie passait dans l’émission musicale culte de la BBC, Top of the Pops, pour chanter « Starman » - une performance à laquelle assista plus d’un quart de la population britannique. Lorsque cette créature aux cheveux orange, vêtue d’une combinaison de félin, passa son bras avec une nonchalance voluptueuse autour des épaules de Mick Ronson, je fus carrément sidéré. Ce ne fut pas tant la qualité de la chanson qui me frappa. Ce fut le look incroyable de Bowie. son aura sexuelle, son aplomb et son étrangeté. Ce mélange d’arrogance et de vulnérabilité était tout simplement hallucinant. L’expression de son visage trahissait une sorte de clairvoyance – une porte ouverte sur un monde de plaisir inconnus. […] J’avais douze ans. Ma vie venait de commencer. »

 

 

Bulletin #3
Retour sur les livres de la rentrée 2015

Retrouvez l'intégralité des livres parus entre août et décembre 2015 sous la forme de notre bulletin numérique.

 

Pour le feuilleter en ligne

 

Pour le télécharger et/ou l'imprimer

À offrir ou à s'offrir : L'usage du monde
Le livre culte de Nicolas Bouvier

À l'été 1953, un jeune homme de 24 ans quitte Genève et son université à bord de sa Fiat Topolino.

Nicolas Bouvier a déjà effectué de courts voyages ou des séjours plus long en Bourgogne, en Finlande, en Algérie, en Espagne, puis en Yougoslavie, via l'Italie et la Grèce. Cette fois, il vise plus loin : la Turquie, l'Iran, Kaboul puis la frontière avec l'Inde.

Il est accompagné de son ami, Thierry Vernet, qui documentera l'expédition en dessins et croquis.

Retrouvez le récit de ce fabuleux voyage dans cette édition grand format de L'usage du monde, où les dessins de Thierry Vernet prennent toute leur ampleur.

 

Décembre 1915 : Neuville-Saint-Vaast
Le témoignage de Louis Barthas sur les fraternisations pendant la Première Guerre mondiale

Une nuit cependant qu’il pleuvait à torrents l’eau envahit l’abri et descendit en cascade les marches des deux escaliers. […]

 

Le lendemain 10 décembre en maints endroits de la première ligne les soldats durent sortir des tranchées pour ne pas s’y noyer ; les Allemands furent contraints d’en faire de même et l’on eut alors ce singulier spectacle : deux armées ennemies face à face sans se tirer un coup de fusil.

 

La même communauté de souffrances rapproche les cœurs, fait fondre les haines, naître la sympathie entre gens indifférents et même adversaires. Ceux qui nient cela n’entendent rien à la psychologie humaine.

 

Français et Allemands se regardèrent, virent qu’ils étaient des hommes tous pareils. Ils se sourirent, des propos s’échangèrent, des mains se tendirent et s’étreignirent, on se partagea le tabac, un quart de jus ou de pinard.

 

Ah ! si l’on avait parlé la même langue ! […]

 

Ah ! que n’étiez-vous là, rois déments, généraux sanguinaires, ministres jusqu’au-boutistes, journalistes hurleurs de mort, patriotards de l’arrière, pour contempler ce sublime spectacle !

 

Extrait de l'ouvrage Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918

 

Le retour de Matthew B. Crawford
L'auteur d'Éloge du carburateur revient en librairie avec Contact

Après le succès d'Éloge du carburateur, qui mettait en évidence le rôle fondamental du travail manuel, Matthew B. Crawford, philosophe-mécanicien, s'interroge dans Contact sur la fragmentation de notre vie mentale.
Ombres errantes dans la caverne du virtuel, hédonistes abstraits fuyant les aspérités du monde, nous dérivons à la recherche d'un confort désincarné et d'une autonomie infantile qui nous met à la merci des exploiteurs de « temps de cerveau disponible ».

Il était l'invité de l'émission Les nouveaux chemins de la connaissance sur France Culture vendredi 12 février.

[à réécouter ici].

Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Rediffusion du documentaire de Thierry Lestrade sur Arte vendredi 12 février 2016

Le jeûne : méthode simple et efficace pour traiter de nombreuses maladies ?
L'enquête de plusieurs années menée par thierry Lestrade restitue l'histoire du jeûne thérapeutique.
Dans les pays occidentaux où l’espérance de vie en bonne santé régresse, la pratique ancienne du jeûne apparaît comme une thérapie nouvelle. Ce n’est pas le moindre des paradoxes soulevés par ce livre.
Car dans une société où la logique consumériste est poussée jusqu’à l’absurde, le jeûne pose la question dans un paradoxe salvateur : « Moins peut-il être plus ? »

Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Rediffusion du documentaire de Thierry Lestrade sur Arte vendredi 12 février 2016

[En savoir plus sur le livre]

Hocine Aït-Ahmed, acteur et témoin majeur de notre époque
par François Gèze, ancien P-DG des Éditions La Découverte

En décembre 1989, j'ai eu le privilège d'accompagner Hocine Aït-Ahmed, de retour en Algérie après de longues années d'exil, jusqu'à son village natal d'Ath Ahmed, au cœur de la Kabylie.
C'était extrêmement impressionnant : à l'aéroport d'abord, puis tout au long de la route depuis Alger, la foule se pressait pour le saluer, l'obligeant à s'arrêter presque à chaque agglomération.
Vingt-six ans plus tard, c'est également une marée humaine qui a accompagné, sur la même route et jusqu'au même village, le corps de celui qui restera dans l'histoire comme une très grande figure de l'Algérie contemporaine.
Toute sa vie a été un combat pour son pays, pour sa libération d'abord, pour tenter d'y faire naître la démocratie ensuite.

 

Lire la suite

Les enfants du chaos d'Alain Bertho
en librairie le 21 janvier 2016
Tel un trou noir dans l’univers, l’incendie qui ravage le Moyen-Orient, et la France depuis 2015, au nom du « djihad » menace-t-il d’aspirer les désillusions politiques et les révoltes désespérées de la génération qui vient ? La « radicalisation de l’islam » est-elle seule à l’origine de ce drame et des actions terroristes qui surviennent dans le monde entier ?
Pour répondre à ces questions, Les enfants du chaos propose de déplacer et d'élargir les cadres d’explication habituels.
Prix des Rencontres Philosophiques de Monaco 2016

Le premier Prix des Rencontres Philosophiques de Monaco 2016 revient à Vinciane Despret pour son livre Au bonheur des morts. Récits de ceux qui restent.